Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/12/2011

5e CHARROI DES OLIVES

Samedi 3 décembre 2011

Coup de jeune sur le Charroi des Olives

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

Michel a mené son breton Raymond a bon port. Photo Rémi Dumas

15 ans, chapeau noir, costume sobre et carrure de rubyman, Michel a embarqué ses amis sur sa voiture en bois et dirige Raymond son solide breton avec la dextérité d’un vieux charretier : « J’ai l’habitude, je mène souvent à la manade et le Charroi je le fais depuis le début ». Le fils de Nicolas Vitou, manadier, oléiculteur et instigateur du Charroi des Olives, connaît l’aventure de cette équipée particulière depuis qu’il a 9 ans. Cavalier, atteleur, le jeune garçon a pris cette année la responsabilité d’un équipage. Avec sérieux, beaucoup de fraîcheur et d’enthousiasme, les jeunes ont trouvé tout naturellement leur voie dans les pas des anciens. Tout comme Lionel, le Boisseronnais, qui a pris le relève dans l’oliveraie de son grand-père. Et emmené une quinzaine de ses amis d’études de Toulouse pour cette virée nocturne. Le plus souvent à pied, à côté des chevaux, les marcheurs ont mesuré un peu de la pénibilité du travail et adhéré à l’ambiance, la halte à Saint-Christol à l’invitation des amis du Téléthon, le passage du pont romain et du marché de Sommières, la livraison au Moulin de Villevieille suivie d’un solide déjeuner. Et bien sûr, le retour à vitesse soutenue, les chevaux allégés du poids des olives ont bouclé le circuit en deux heures.  A chaud, lors de la dégustation de vin à la cave de Saint-Geniès, Nicolas Vitou dresse un premier bilan du 5e Charroi : « Une température très douce après les -5° de l’an dernier. Des charrettes bien menées, il n’y a eu aucun problème et les participants ont fait un effort vestimentaire avec des costumes de travail anciens. Le convoi est resté au pas à l’aller, bien groupé, piétons et atteleurs dans le même esprit. Cette nuit sous les étoiles est vraiment magique ».

 D’ailleurs, l’équipe du Charroi pense déjà à l’année prochaine : « Nous avons dû refuser une quarantaine de personnes par manque d’attelages (une dizaine) et une nouvelle tendance se dessine. Nombre de gens veulent marcher de nuit à côté des chevaux. Alors peut-être penser à un retour motorisé pour eux et laisser la rentrée sur Saint-Geniès-des-Mourgues, à l’atmosphère totalement différente plus dans le style randonnée, au plaisir des convoyeurs avant de tous se retrouver au banquet ? ». Les idées ne manquent pas et dans l’euphorie d’une arrivée galopante et ébouriffante dans les derniers kilomètres, certains et certaines ont déjà topé pour le 6e Charroi des Olives.

 

Texte et photo
MARTINE ALIAGA
Voir aussi les photos de REMI DUMAS
sur charroidesolives.blogs.midilibre.com
Pour voir toute l'histoire du Charroi
cliquez à gauche de l'écran catégorie "Charroi des Olives"

▼ Douce nuit

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Halte à Saint-Christol à l'invitation des amis du Téléthon

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Passage au pont romain de Sommières

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼Traversée du marché

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Livraison au Moulin de Villevieille

 

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Départ de Sommières

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Un à un les équipages passent le pont
et prennent la route du retour

 charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▲ Bernard avec Lanick, un Breton de 800 kg

 

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▲ Le célèbre Quignon et son équipage vendarguois

▼ Bousca et Raymond en double-meneurs de Tabac le Comtois

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Christian et Aramis le Camargue, 18 ans, bon pied bon oeil

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Saxo le comtois mené par Bernard accompagné de Gégé

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Michel et Nicolas Vitou avec Raymond, le Breton

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Un Mulassier de 3 ans, Verdaou, mené par Jérôme

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Une équipe lunelloise

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Pierre Dudieuzere, so british, mène Thun le Frison

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Seneck le Comtois ferme la marche dirigé par Jean-Louis et Josy

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼ Le convoi s'étire bucoliquement

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions 




 


 

 


 









▼ Saint-Geniès en vue, l'allure s'accélère

 

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

▼Arrivée

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions

charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,saint-christol,boisseron,sommières,villevieille,traditions


21/11/2011

5e CHARROI DES OLIVES

PRETS AU DEPART

 saint-geniès-des-mourgues,5e charroi des olives,traditions,courses camarguaises


saint-geniès-des-mourgues,5e charroi des olives,traditions,courses camarguaisesLes réunions s’enchaînent. La logistique se met en place. Les équipes - chevaux, meneurs, grooms, passagers - se forment. Quelques mises au points sur des râtés et des approximations de la précédente équipée. Une adhésion sans faille aux valeurs de la Charte: respect des animaux, authenticité, convivialité, entraide et sécurité... Une fidélité aux chevaux lourds et attelages anciens de travail.  Cette année, retour aux lieux de prédilection, départ près des arènes de Saint-Geniès et banquet du retour sur place. Voilà... Plus que quelques détails à peaufiner et tout sera prêt pour leur plus belle nuit de l’année...
saint-geniès-des-mourgues,5e charroi des olives,traditions,courses camarguaises«Il faut être un peu givré...»,
rigole Nicolas l’instigateur du Charroi. «Parfois, dans le noir et le froid, on se demande ce qu’on fout là...», plaisantent Bousca et Raymond en binôme depuis la création.  Tous sont d’accord : pour assurer le Charroi, il faut une  dose de courage (si, si !), de la maîtrise, de la simplicité et une bonne bande d’amis. Avec tout ça hue Coco! Samedi 3 décembre, ils seront tous là prêts à démarrer pile à 4h du matin (impérativement !), olives chargées dans les charrettes.

Le trajet ne change pas : première halte vers 5h, à Saint-Christol à l’invitation des amis de l’équipe du Téléthon, puis direction Villevieille via Boisseron, Sommières et la traversée du marché. Vers 7h30-8h, livraison des olives au moulin oléicole ; déjeuner à la cave coopérative. Retour sur Saint-Geniès-des-Mourgues, en fin de matinée dégustaton à la cave viticole et banquet du Charroi.


MARTINE ALIAGA

Photos MALI - Affiche REMI DUMAS



* Pour voir les précédentes éditions cliquez dans catégorie "Charroi des Olives" à gauche de l'écran.

Renseignements : repas, tél 06 25 50 82 20 et attelages, tél. 06 36 55 82 03

23/07/2011

VENDARGUES JOURNEE A L'ANCIENNE

DEJEUNER AU PRÉ - FERRADE - ABRIVADO - ROUSSATAIO

Reportage photo de CHRISTIAN ITIER

ANCIENNEA.jpg

ANCIE2A.jpg

ANCIE4A.jpg

ANCIEN5A.jpg

ANCIEN6A.jpg

ANCIE8A.jpg

ANCIE9A.jpg

ANCIE10A.jpg

ANCIE12.jpg

ANCIE13A.jpg

ANCIE14A.jpg

***********************************

11/01/2011

ARLES

LA 21e REINE
SERA ELUE LE 1er MAI

REINE.jpgSous la plume de Julie Zaoui, La Provence annonce dans son édition du 9 janvier 2011 les noms des sept candidates en lice au titre de Reine d'Arles pour succéder à Caroline Serre (photo Christian Itier). Le chemin sera long jusqu'au sacre du 1er mai et déjà sur les 12 candidatures déposées, sept seulement ont convenu aux critères des membres de la commission ad hoc du comité des fêtes d'Arles.
Voici les sept jeunes filles qui vont rivaliser d'érudition, d'élégance et de passion pour décrocher la couronne : Julia Berizzi de Mouriès, Pauline Rocarpin de Cabannes, Astrid Giraud de Fourgues, Charlotte Deplancke d'Arles, Adelaïde Darasse de Châteaurenard, Laura Cavallini des Saintes-Maries de la Mer et Angélique Marignan de Moulès. 

M. A.

26/02/2009

AIMARGUES : JOURNEE FANFONNE

FANFO1.jpgIl y a vingt ans, disparaissait la manadière au chapeau noir. Depuis, le 1er dimanche de mars, Aimargues se pare d’or et d’azur, les couleurs de la manade Guillierme
Le rendez-vous est incontournable. Dimanche, ils seront tous là. De Provence et du Languedoc, les gens de bouvine mettront leurs pas dans ceux de l’emblématique demoiselle d’Aimargues, Antoinette Guillierme dite Fanfonne.
Toute la journée, les conversations évoqueront l’histoire de la plus étonnante des manadières qui de sa résidence aimarguoise de Praviel a écumé, à cheval ou au volant de sa célèbre 2 CV, toutes les drailles de Camargue. Une vie rustique digne d’un roman que d’ailleurs l’écrivain Robert Faure a amoureusement retracée.
Sans titre-1.jpg a.jpgDe la prime enfance parisienne à l’apprentissage du travail en manade, aux côtés du baile Joseph Jourdan. Puis avec Jacques et Armand Espelly, la conduite de l’élevage Guillierme. Tout cela dans un environnement culturel riche et éclectique. Fanfonne a délibérément choisi une vie proche des taureaux et a marqué de sa forte personnalité l’histoire de la bouvine.
Pour preuve, vingt ans après sa disparition, la mobilisation en son nom est toujours aussi fervente, à l’appel du comité des fêtes et de la municipalité d’Aimargues.
Dimanche matin, l’église Saint-Saturnin chatoiera, durant la messe en provençal, des riches couleurs des costumes. Les nombreux groupes folkloriques, la Reine d’Arles et ses demoiselles d’honneur défileront ensuite pour rejoindre la place du Castellas, lieu de l’acampado, accompagnés de la Nacioun gardiano et de dizaines et dizaines de gardians. Les traditionnelles abrivado et roussataio concluront la matinée avant que les taureaux de Guillierme fassent briller les couleurs azur et or aux arènes. Fanfonne, au soir de sa vie, disait : « J’ai vécu une époque bien merveilleuse », dimanche à Aimargues, c’est un peu de ce temps-là qu’ils viendront tous rechercher.

Martine ALIAGA
Photos C. ITIER

DIMANCHE 1er MARS : LE PROGRAMME

FANFO2.jpg* 9h, défilé des groupes folkloriques, manadiers, gardians, calèches, musiciens. 9h45, messe église Saint-Saturnin; 10h45, bénédiction des chevaux place de la mairie; 11h30, abrivado manade Baroncelli-Aubanel et roussataïo manade Fourmaud.
15h, course de la manade Guillierme avec Quihous, Mari-Peù, Ven-Larg, Lou Sar, Rabina, Oufanous. Raseteurs : Poujol, Moutet, N. Benafitou, Garcia, Ayme, Sabde, 9 euros. Bandido manade Baroncelli.
* Exposition de peinture et dédicace des ouvrages de Robert Faure : "Fanfonne Guillierme" et "Les Blatière", salle Georges Brassens (à côté de la mairie), ce vendredi, 18h30 ; samedi 10h-12h, 14h-18h ; dimanche, 10 h-12 h, 14 h-17 h.

12/02/2009

A.G d' ART'TC

Samedi 7-02-2009

CULTURE - TRADITIONS

AG 1.jpg
Le bureau
AG 2.jpgAssemblée générale de ART'TC présidée par Stéphanie Mazet qui s"exprime devant une vingtaine de membres, dont Gerard Géhin représentant du Trophée Pescalune et Jean-luc Ribot, président de l'Ecole Taurine Pescalune. Mme Blanc adjointe municipale et M. Moizan adjoint à la culture étaient présents et preneurs dans les débats. La présidente retrace tout d'abord l'historique de l'association (création en 2007) et ses buts (connaissance de la culture camarguaise à travers les arts, la cuisine, le costume, la langue). Nicolas Baissac se charge d'exposer le compte-rendu financier et le secrétaire celui moral.
En 2008 plusieurs manifestations ont été organisées: 4 animations pédagogiques auprés des enfants des écoles primaires, 1 spectacle sur le costume et la danse, 6 expositions, le tout en partenariat avec le Trophée Pescalune, Lou Velout Pescalune, l'Ecole taurine, Atout Sud, I.E.O et la municipalité.
ART'TC0041.jpgPrévisions pour 2009: du 25 au 29 mai expositions et ateliers à la manade Lafon - Projets de photos, confection d'un herbier par une cueillette sur le pays - Partenariat avec le Fonds Médard pour la présentation de nos traditions aux groupes Grecs en visite à Lunel - Participation à l'accueil des nouveaux arrivants - Remise du Prix de la meilleure création artistique lors de la Finale du Trophée Pescalune...
A l'issue de la réunion le bureau est reconduit dans ses activités et le verre de l'amitié clôture les débats... mais pas les discussions !
Texte et Photos Luc PERO
AG 3.jpg

 

25/05/2008

LUNEL : TRANSMISSION DES TRADITIONS

Du 19 au 23 mai : une semaine à la découverte de l'identité camarguaise

ADIL BENAFITOU
IDOLE DES JEUNES PESCALUNES

3c6c14ce8bbc0cf856e81a6bde6dda43.jpg

32b6ef3676e3f6adc40ed71c473f1cd8.jpgS’il avait un doute sur sa popularité, Adil Benafitou, raseteur du Trophée des As, est aujourd’hui tout à fait rassuré. L’accueil que lui ont réservé les  éleves des écoles lunelloises lors des journées de transmission des traditions camarguaises a été des plus chaleureux, et le nombre d’autographes signés par le raseteur... incroyable. Il faut dire que le jeune homme, invité en tant que parrain et vainqueur du Trophée du Muscat 2007, s’est prêté avec beaucoup de simplicité et de gentillesse au jeu des questions-réponses et s’est totalement impliqué dans cette semaine organisée par la ville de Lunel, les clubs taurins, l’Education nationale et les associations.
aa568fb905c9249264ac87ca001fe581.jpgUne semaine consacrée aux métiers, au folklore et aux traditions autour de la course camarguaise -  notamment le costume d’Arlésienne  présenté par Stéphanie Mazet, Laure Vitou et Laure Bargoin d’Art’TC et du Velout Pescalune.
Le point d’orgue étant - comme l’an dernier - la journée du vendredi où les enfants ont découvert la vie dans une manade de la plus belle des manières : en se rendant chez  Jeannot Lafon au milieu des marais de Saint-Just si proches et paraissant pourtant si éloignés du centre de Lunel. En pleine nature, les 500 élèves ont festéjé comme des grands, avec ferrade, vachettes dans le bouaou, déjeuner au pré sous la loupio et explications sur l’équipement des gardians et de leurs montures.
44d3b741780241e1e46aad3d313315c8.jpgL’après-midi, direction les arènes San Juan où l’école taurine de Marsillargues était en démonstration face à un jeune public chauffé par Jacques Valentin au micro jusqu’à réclamer à leur idole du jour Adil, une participation impromptue en piste. Sous les yeux de la cheville ouvrière de ces journées, Gérard Gehin ravi, Adil a pu démontrer - en vrai - à ses supporters l’art du raset.
Au final, des souvenirs gravés dans ces jeunes têtes pescalunes qui seront les afeciouna de demain... c’est le but de l’opération.

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO


Clubs taurins participants : L’Aficion, Biou y toros, Lou Biou, La Bouvine, Le Cigalié, La Cocarde, Lou Ferri, Goya, Pascalet, Lou Pescalune, L’école taurine, La Royale.

da7edfdf003cba8d7e394c23d19be11c.jpg
▲Expo d'Art TC à la salle G. Brassens▼
de18d1ac906fa6c24c874dd218dbb786.jpg
2a5b1a4570b7de37a47167cfab02a530.jpg

df562c54a653aa1bdc5ebb642fd1436b.jpg
A la manade d'Iris et Jean LAFON
80d864d60dcfbbfc66fc1efe15e64d40.jpg
S.MAZET explique à un petit groupe
0822f432a2307e13ea9ae13f48e31ba8.jpg
G.GEHIN présente le cheval de Camargue et son équipement
0e941fbf34cfae0f6e4ff51e2fd8bfe9.jpg
Les gradins copieusement et bruyament envahis
cd6ac78fb0d4893eec28bac04fa89108.jpg
L'Ecole Taurine de Marsillargues en démonstration
fdc933efd42f43551752a9e6aafdee5f.jpg
Le cadeau d'Adil BENAFITOU...Un raset, que pour les élèves !

02/05/2008

LA REINE D'ARLES A ÉTÉ ÉLUE

Jeudi 1er Mai

CAROLINE SERRE EST LA XXe REINE D'ARLES
*********************

c5ef137e9f43d5de0bad5bbc5371f5da.jpg
aff9dd5766adbf13a43e0871d828ec40.jpg
f4e18c58e15d5b3a3bda6feb0bcc9e6f.jpg
2d922289ab70d6feb77ee5cd75b1bdfb.jpg
d1df7230649603e222fd95d26c7694d7.jpg
4a891562852c1e964d7d2ce33f0a9efb.jpg
d7b1d3ee7ba0e82f79de8f8c4dee0d65.jpg

Photos Luc PERO

30/04/2008

ELECTION DE LA XXe REINE D'ARLES

JEUDI 1er MAI à ARLES

6542286e5548f5eb16f85b6609a3ca81.jpg

QUI SUCCÉDERA Á NATHALIE CHAY
**************

ac9a432c24ecc1ef20fc41a26ffd7e25.jpg

 

Elles étaient dix-neuf inscrites, aprés les sélections elles ne sont plus que sept à prétendre au titre. Demain en fin de matinée (13h) une seule sera présentée au balcon de l'hôtel de ville en ces mots "Peuple d'Arles, voici ta Reine". Les six autres seront ses demoiselles d'honneur tout au long de ses trois années de règne.

Photos Luc PERO

2a0c5d3ec419e290f404119e09cc16db.jpg

Pour tout savoir sur le déroulement, l'élection et l'historique de cet évènement:   http://www.reinedarles.com/

24/02/2008

AIMARGUES : JOURNEE FANFONNE

Dimanche 24 février

TRADITION ET MISE EN JAMBES

aa916087c8ce8c846365cc2711e1118c.jpg
MARI-PEU sur Damien Moutet

Il est un peu tôt pour faire courir les bioù mais, journée Fanfonne oblige, les Guillierme était hier de sortie. Belle affluence dans les curieux gradins aimarguois où il faut bien choisir sa place entre les barres des rambardes qui coupent la vue et les travées d'où certains angles sont occultés ; heureusement toutes les qualités ont été laissées à la piste. Un public certes supporters des Guillierme mais aussi de nombreux clubs taurins, raseteurs, manadiers et gens de taureaux pour assister à la première capelado de l'année – exemplaire de présentation. Menée par Auzolle qui étrenne son maillot aux manches bleu, blanc, rouge, suivi des frères Benafitou, Ouffe, Noguera, Moine, Oleskevich, Ferriol, Jourdan, Moutet, avec les tourneurs Duran, Zerti, Lebrun et Bensalah pour fermer la marche. Du haut de son donjon, Gérard Valentin a mené la course de sa spectaculaire diction.
Des six cocardiers, on a pu apprécier le bon comportement général face à dix raseteurs (dont la plupart des As  premier plan) dans ce contexte hors saison.

Plus en détail, on retient :
- la difficulté du Pounchu (4e) et du Sar (6e) qui gardent leurs ficelles. Le premier, avec ses longues cornes "astifine", a mené quelques actions dissuasives sur lesquelles les gauchers ont été plus nombreux à s'engager, malgré du flottement dans sa tenue de piste. Le second, brave au début sur les séries, a fait douter les hommes au fur et à mesure par ses poursuites en force et jusqu'aux planches où il s'est soulevé plusieurs fois à l'arrivée ;
- le bon comportement de Ramuncho (1er) qui sait se déplacer et faire un sévère tri dans les cites mais aussi appuyer ses finitions sans se départir de son calme ; 
- le panache de Mari Peù (5e), même s'il se laisse parfois distraire ou s'il se tanque pour récupérer, il n'en signe pas moins d'une dizaine de gros engagements en presque 14 minutes.
- restent Lou Renaire (2e) qui a beaucoup subi et n'a trouvé à mi-parcours que de gros coups de tête pour se défendre et Aurochs (3e) qui a offert une course en deux temps. D'abord, placé, il n'est abordé que prudemment à cause de sa vitesse d'exécution qui empêche de poser la main. Là il donne de bonnes séries conclues systématiquement. En revanche, aux ficelles (il en rentre une) il durcit sa position et campe sur son placement.

Martine ALIAGA 

38da9dc5abe43c6ec49d20808bab6437.jpg
LOU POUNCHU avec Nabil Benafitou
4658c274d79a82f6be4cee6eab735de6.jpg
MARI-PEU derrière Loïc Auzolle
Photos Luc PERO
*************************
En matinée
19e Souvenir de La Demoiselle
167e4ba14597fb1ebdd4cda752e0c57d.jpg
936d545eba2d43d46a5e1143279da5d2.jpgRendez vous incontournable pour les gens de traditions, de métiers camarguais, afeciouna, cette matinée dédiée à Mlle Fanfonne GUILLIERME réunit et attire toujours autant de monde. Après la traditionnelle messe provençale, le cortège des costumés, gardians, Arlésiennes, tambourinaïres, calèche pour sa Majesté la Reine d'Arles s'est dirigé vers la statue du Souvenir. Discours des officiels et place à l'abrivado suivie d'une roussataïo. Il est plus de treize heures, apéritif et repas avant la grand Course de la devise or et azur.
Texte et Photos Luc PERO
95fa234b2378d5e21777bba19a86d9dd.jpg
d54b9dc9ceb04d88261e6ce80765332e.jpg
71e254bd5704ac3d63f0d1e4afdc351d.jpg
dfeb09ce37bce1902ab06b59a5c9efc1.jpg
0633bafcd8e1934d26ce19c7204dd62d.jpg
11e4f6c1f8ea0490496182dd54ff56e5.jpg
a7a85c5c4d06e2b3cec90d763608e1e6.jpg

2e1e15c3fbe2041c62f36389a5ff3f9c.jpg
0e148f6614dde10aed21acf2d102037f.jpg

7f929df1cd55a08e4841e8c40082f145.jpg
a31e229321890113f07409578829ac14.jpg