Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/03/2018

MAUGUIO *AS HT - 1re journée Trophée 3M *

Lundi 26 mars 2018

Muiron et Katif
maîtres du jeu

mauguio,trophée 3 m,course camarguaise

Belle anticipation de Muiron sur Ziko Katif

Capelado des grands jours pour cette 1re journée du trophée 3M, gardians, arlésiennes, amazones, devant une bonne assistance. Le spectacle fut dans l’ensemble de bonne facture pour ces biòu qui, dans leur première sortie de la saison et après de mauvaises conditions climatiques, donnèrent une réplique satisfaisante.
Mention spéciale à Muiron et Timoko. Le local (manade du Ternen) fit preuve d’un classicisme cocardier qui ne supporte aucune faute et sa maîtrise lui vaut le prix de la journée, Timoko combattant émérite le talonne. Chez les hommes Katif démarre la saison en fanfare et Aliaga, travailleur infatigable sont honorés par le jury.
Lou Taï (Guillerme, N.031).-Vite placé il fait front aux attaques en redoutable escrimeur, ne se laisse pas enfermé, de judicieux changement de terrain, Bouhargane dans les cornes. Il faut le charger pour avoir le change. Bon premier conserve 1 ficelle avec 6 fois la musique.
Grasilho (Rouquette, N.009).- Joli tau qui se donne sans rechigner dans les échanges. Aux ficelles se montre bon partenaire face au travail soutenu des razibles, se soulève sur Aliaga. Un cœur immense pour 13 minutes de course avec 5 Carmen.
Saint-Eloi (La Galère, N.654).- Grande carcasse qui distribue allégrement les coups de boutoir (Aliaga, Ciacchini). C’est puissant ! Ne se laisse pas submerger et répond au coup par coup. Hélas sur un engagement, se blesse à la 11e minute. Réintègre le toril avec 1 ficelle et 6 Carmen.

▼ Saint-Eloi sur Jérémy Ciacchini

mauguio,trophée 3 m,course camarguaise


Muiron (Le Ternen, N.956).- Le cocardier pur jus. Tour de piste, se place et gère sa course. Peut-être un petit manque de sang mais il compense par son sens du combat, change de terrain. Quand il est légèrement décollé, la chose n’est pas facile, Aliaga dans les cornes, Marignan main au frontal, Rassir, Katif, c’est intense, les primes montent (1 000€), le public se régale. Il finit en patron rentre sa ficelle 7 Carmen, ovation et le prix.
Chicharito (Caillan, N.909).- Vaillant, il honore les cites avec bravoure. Katif, Ciacchini dans les cornes. Placé mi piste, il surveille. Bonnes séries avec le disque. Mais on l’a connu plus percutant. De bonnes répliques sur Aliaga, Rassir. Le tout manque de liant, conserve ses ficelles avec 6 Carmen.
Attila (Paulin, N.931).- Imposant gabarit sous un aspect lourdaud fait preuve d’agressivité comme après Aliaga dans le berceau. Se montre alternatif dans ses réparties, quelques passages par le centre, 14 minutes de course avec 2 Carmen.
Timoko (Lautier, N.025 pour 12 minutes).- Quel sang ! Il voit tout, enferme tout et utilise un placement judicieux. Après Katif, Bouhargane, ça va vite et ça tape. Aliaga sera son adversaire idéal dans de belles longueurs pleine d’émotions. Beau final. Rentre avec les ficelles, 8 Carmen et les bravos.

▼ La maîtrise de Timoko
Le travail de Jérémy Aliaga

mauguio,trophée 3 m,course camarguaise


VENTADOUR
PHOTOS MALI


Course du 25 mars.
Entrée : demi-arène.. Organisateur : SCTP. Président de course : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : Marignan, Katif, Ciacchini.
Gauchers : Bouhargane, Rassir (sort au 6e), Aliaga, Ouffe.