Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/08/2015

CHATEAURENARD *AS*

Dimanche 02 Août 2015

LA BELLE FOURNÉE DE BASTIEN FOUR…

trophée des maraîchers

 Bastien Four très actif à la tête
de l'excellent cocardier Bayle
(Manade Vinuesa)

Entrée: ¼ Organisateur: TAC Présidence: P Gibert Droitiers: Auzolle, Chekade. Gauchers: Clarion, Four, Ibanez, Martin, Zbiri. Tourneurs: Fouque, C Garcia, Labrousse, Lieballe, Rado.

Bastien prend les commandes du Trophée des Maraîchers avec 34 points devant Auzolle (26) et Chekade (24). Le Saintois au four et au moulin permet de se retirer sur une note moins pessimiste secondé par Auzolle et Clarion. Chekade est en dessous. La première partie malgré un bon Athos fut assez monotone. La seconde va crescendo et amène son lot d'émotions cocardières (Bayle) et barricadières (Médoc et Éos). Présidence généreuse.

Face à des mousquetaires blancs décidés, ATHOS (Les Baumelles) défend méchamment ses rubans cinq minutes. Aux ficelles (qu'il garde), le rythme baisse mais le bioù ne fléchit pas jusqu'à sauter après Clarion et frapper derrière Four en bon premier. 3 Carmen et rentrée.

C'est un bon PRINCE (Chauvet) qui se livre avec vaillance et cède ses pompons en deux minutes trente. Avec noblesse il enchaine quelques séries mais au fil des minutes il perd son placement et les hommes leur envie. 2 Carmen et retour avec ses ficelles.

Le calife noir SULTAN (Nicollin) perd ses rubans d'un seul maître coup de crochet de Bastien (Carmen). Abordable aux ficelles, il en cède une sans subir. Il rentre la seconde en musique jouée 3 fois après une course vaillante sans plus.

Placé, BAYLE (Vinuesa) ne se laisse pas manœuvrer et tient les blancs à distance. Première série à la 5ème et cocarde pour l'inusable Four. Cul aux planches, il défend avec autorité son périmètre et change intelligemment de terrain. Il ne perd son premier gland qu'à une minute trente du terme. Un excellent cocardier qui ramène un gland à son pélot. Un Carmen et retour.

Sur la première vrai attaque, MARI-PEÙ (Gillet) frappe après Four. Sur un faux rythme, il se livre et quand l'attaque est sincère le final est explosif. Malheureusement il n'aura pas le travail suffisant pour se mettre de mauvais poil gardant trop le centre sur la fin. Ficelles au toril. 2 Carmen et retour.

Les hommes prennent du moral avec MÉDOC (Saumade) qui semble manquer de reins mais méfi sur Four l'envolée jusqu'au burladéro du toril donne le frisson. Par la suite il fait monter les degrés et se bonifie. Il percute sur Zbiri, brise les planches derrière Four et s'envole à l'ultime minute jusqu'au mur après Clarion pour un final spectaculaire et dominateur. 4 Carmen et retour.

Puissant, ÉOS (Saumade) fracasse d'entrée les planches. Rapide, il saute après Zbiri sur un raset de loin et c'est encore Four qui s'y colle pour trois actions surpuissantes avec bris de planches ou saut. Il perfore un panneau complet et termine par un coup de barrière sur Chekade pour enfin de l'animation. De la violence à l'état avec 6 Carmen et rentrée.

 trophée des maraîchers

Loic Auzolle à la tête de Athos (Manade Les Baumelles) 

trophée des maraîchers

Jérôme Martin avec Prince (Manade Chauvet)

trophée des maraîchers

Arrivée percutante de Bayle (Manade Vinuesa) 

trophée des maraîchers

Grosse arrivée de Mari-Peù (Manade Gillet) sur Four.

trophée des maraîchers

Envolée de Médoc (Manade Saumade) sur Four ci-dessus et Clarion ci-dessous

trophée des maraîchers

trophée des maraîchers

Toute la puissance d'Eos (Manade Saumade)
explosif derrière Bastien Four.

 Texte et photos Éric AUPHAN

Trophée des As: Four (27) Auzolle (15) Chekade (6) Martin (3).

Trophée des Raseteurs: Clarion (10)

01/08/2010

CHATEAURENARD *AS*

Dimanche 1er août 2010 : 5e journée du Trophée des Maraîchers

FANFAN IMPECCABLE, VALMONT DANGEREUX…

Chateaurenard 01 08 104.jpg
VALMONT - Villard

Entrée: ½ Organisateur: UTC Présidence: P Gibert Droitiers: Auzolle, Ayme, Beaujard, Gleize, Miralles, Rey, Villard. Gauchers: Errik, Fadli, Khaled, Mébarek. Tourneurs: Babacène, Dengerma, Dunan, F Garrido, Mata.

Chateaurenard 01 08 064.jpgSeule ombre au tableau le boycott de Gritti ► délaissé aux ficelles. Villard assure le spectacle et totalise, Auzolle est efficace mais parfois sans les formes, Khaled est précieux et les jeunes Errik et Ayme sont travailleurs. Superbes les rasets de Rey à Fanfan qui maîtrise parfaitement sa course, Valmont est spectaculaire, Enzo est un bon premier et Dragon se brûle les cornes de méchanceté.

ENZO (Chauvet) défend rapidement ses ficelles mais enferme Rey et Villard. Coopératif il se dégage et enchaîne les séries. Un bon premier qui se donne dans la bourre et rentre une ficelle. 3 Carmen et retour.
Coriace, FANFAN (Caillan) passe dangereusement la corne à l’arrivée. Vif, il lâche difficilement ses attributs et contrôle aux ficelles avec un placement excellent. Agressif, Villard et Rey l’avantagent dans une course parfaitement maîtrisée par la tulipe noire. 2 Carmen et retour.
Volontaire, GRITTI (Saint Antoine) ► défend trois minutes ses rubans. Aux ficelles, black out des blancs qui le délaissent complètement alors que le bioù semblait décidé. Une énigme.
Placé, SAINT GILLOIS (Les Baumelles) accepte tous les rasets. Toujours dans le terrain des planches, il se donne volontiers dans les séries dans onze minutes ou seule manque la finition. 5 Carmen dont rentrée.
Vif et rageur, VALMONT (Lautier) se jette fort dans le raset et percute d’entrée Auzolle. En bascule après Villard il récidive sur Villard (3), Auzolle et Ayme. Energique et décidé les liaisons sont dangereuses et calculées. Une ficelle au toril avec 6 Carmen et retour.
Méchant mais lourd, DRAGON (Blatière-Bessac) n’a l’avantage que quand on lui court devant. C’est tout feu tout flamme qu’il s’explose contre les planches ou saute après l’homme une dizaine de fois. Epuisé aux ficelles, on lui tourne autour à le dévarier mais il conserve un tour de sa première ficelle. Un Carmen.
Franc, KALHUA (Ricard) se donne sans difficulté puis s’échauffe et frappe après Auzolle (2), Mébarek (2), Miralles, Rey, Fadli et saute après Villard. Un final plaisant et volontaire. 5 Carmen et retour.

Texte et photos
Eric AUPHAN

 

Trophée des As : Villard (25) Auzolle (16) Khaled (5) Miralles (1)

Chateaurenard 01 08 036.jpg
FANFAN avec Errik ▲ et Villard ▼
Chateaurenard 01 08 016.jpg

 

06/07/2009

CHATEAURENARD *AS*

Dimanche 5 juillet 2009

YVAN SERIEUX PRETENDANT, AGASSOUN TERRIFIANT…

Un petit trois quarts d’arène pour le TAC quand Philippe Gibert annonce la capelado effectuée par Allouani, Auzolle, Gleize, Moutet, Rey, Villard à droite et Clarion, Four, Khaled, Martin-Cocher, Thierry à gauche accompagnés des tourneurs Benzegh, Dengerma, Dunan, Garrido, Matta. Après une première partie décevante, Yvan réveille les gradins et Agassoun termine en semant la terreur. Léventi pris dans la tourmente s’en tire honorablement et Romain après une super entame baisse de régime. Chez les blancs Gleize et Four sont omniprésents tandis que Villard, Clarion et Auzolle méritent la citation. Martin-Cocher par moments manque de régularité. Moutet, Rey et Khaled sont très effacés mais Thierry sort de sa botte quelques jolis rasets pour ce niveau. Allouani sort à la fin du 6e taureau sans explication ? Quelques Carmen de plus à Yvan n’auraient pas été usurpés.
Ça décoiffe pour ESPELOUFI (Fabre-Mailhan) qui subit une attaque en règle mais gère avec intelligence la pression qui s’estompe aux ficelles. Rentre en silence. Mobile et centriste, HUGO (Joncas) est raseté à l’emporte pièce. Son coup de revers est dissuasif mais il enferme Villard pour le premier Carmen de la course. Même s’il frappe sur Auzolle à la fin et conserve ses ficelles l’ensemble est monotone. 2 Carmen et retour. ROMAIN (Mermoux) calme tout le monde. Placé, la pagaille n’est pas de mise et ses cornes pointées vers l’avant sont un danger. Dommage sur la fin il s’éteint. 1 Carmen en piste.
Avec placement, vitesse et anticipation, YVAN (Lou Pantaï) élargit le cercle. Son sens du combat est inouï. Four Gleize et Clarion nous régalent. Sur Allouani la poursuite interminable se termine en catastrophe. Gleize passe juste mais retente avec la première ficelle dans le crochet. Superbe prestation d’un sérieux prétendant. 3 Carmen (sans compter ceux oubliés) et rentrée. Quarante cinq secondes et on attaque les ficelles de LEVENTI (Plo) qui sans démériter offre six minutes trente pétillantes avec des séries sous la présidence et les cornes souvent présentes à l’arrivée. 6 Carmen dont retour. De la vaillance et trop de générosité pour VALMONT (Lautier) dont les hommes profitent en cinq minutes. Une grosse action sur Villard pour un Carmen et rentrée. AGASSOUN (Blanc, hors points) joue les terreurs. On le sent motivé, méchant, agressif. Il dicte sa loi et le peu de rasets entrevus dévoile un potentiel spectaculaire. Auzolle et Villard sont percutés violemment (2), Clarion est poursuivi au-delà des planches. Il cherche les spectateurs sur le mur et conserve ses ficelles. A revoir absolument (peut-être dans les points ?).

Eric AUPHAN


 
Trophée des As : Gleize (17) Four (13) Auzolle (7) Villard (6) Martin-Cocher (4) Allouani, Clarion (2) Khaled, Moutet (1).
Trophée des Raseteurs : Thierry (4).

19/05/2009

CHATEAURENARD : TROPHEE DES MARAICHERS *AS*

Dimanche 17 mai 2009

GLEIZE ET FOUR AUX COMMANDES...

1.jpg
MARTEGAU sur Bastien Four

 

2.jpgAlexandre et Bastien prennent la tête des Maraîchers avec respectivement 21 et 16 points devant des gradins remplis au tiers. Les Maraîchers démarrent plein gaz chez les tenues blanches et les taureaux subissent. A fond aux attributs, un petit répit et de nouveau à fond quand les ficelles sont ouvertes. Dans ces conditions, Jeannot ► tire son épingle, Fosséen calme les ardeurs, Campardin fait de la résistance, Fonfon joue son rôle et Martégaù est spectaculaire. Deux raseteurs s’illustrent. Gleize à la pointe du combat totalise et Four plein de classe en met plein la vue. Ils sont bien secondés par Auzolle avec parfois le duo Villard-Guyon tandis que Martinez privilégie l’esthétique. Poujol travaille par à-coups, Martin-Cocher reprend et Clarion, Khaled et Sabatier sont discrets. Ils sont accompagnés des tourneurs Dengerma, Dunan, Fouque, Kherfouche, Garrido.


FONFON (Blatière-Bessac) subit la tornade blanche aux attributs puis se défend bec et cornes aux ficelles avec un coup de tête et quelques accélérations (1 Carmen). Un premier qui tient le choc et rentre une ficelle en silence ? Que dire des pompons de CAMPARDIN (Blanc) levés en vingt six secondes ? Peut être un record mais le bioù rectifie immédiatement le tir aux ficelles avec un placement adéquat. De la vivacité et de la volonté jusqu’à rentrer un dernier bout de ficelle lui aussi en silence (?). 2 Carmen). Tous les attributs de FOSSEEN (Cavallini) sont pour Gleize mais aux ficelles la pression disparait et c’est dommage car le bioù répond présent avec de l’agressivité aux barrières comme après Martinez. Il est victime de l’inertie des raseteurs et les conserve. 2 Carmen plus retour.

C’est dans la bourre que JEANNOT (Grand Salan) donne le meilleur. En cocardier intelligent pour sa première de la saison il se place, sélectionne et se déplace à bon escient. Excellent, il conserve une ficelle. 5 Carmen et retour. Fantasque MARTEGAU (Chauvet) a du pétard mais loin des planches il est soumis au régime intensif. Il s’évertue à tout honorer avec en plus quelques actions fracassantes dont il a le secret. 7 Carmen dont retour porteur d’une ficelle. Mobile et vif, CONDOR (Lautier) prend une volée de rasets pendant 6 minutes intenses ponctuées de séries rythmées. 2 Carmen. CANBERRA (Saint-Pierre) offre cinq minutes et quelques coups de barrières prononcés mais les crocheteurs profitent de sa bravoure. 3 Carmen et rentrée.

Texte et Photos Eric AUPHAN

Trophée des As : Gleize, 21 points ; Four, 11 ; Auzolle, 8 ; Guyon, 7 ; Villard, 5 ; Poujol, 4 ; Martin-Cocher, 2 ; G. Martinez, 1.

Trophée des Maraîchers : Gleize, 21 ; Four, 16 ; Auzolle et Villard, 10 ; Guyon, 7 ; Poujol, 4, Martin-Cocher, 2, ; Martinez, 1.

 

3.jpg
FOSSEEN - Poujol

4.jpg
CANBERRA - Sabatier
5.jpg
MARTEGAU - Four