Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/05/2014

LE GRAU-DU-ROI *VACHES COCARDIERES*

 le grau-du-roi,vaches cocardières,ascension,trophée philippe-thiers,courses camarguaises

Jeudi 29 mai 2014

VALSIERE, PELOTE, CIGALE et BIMBINETTE
SANS FORCER !
 
Tout  y était ...... Le beau temps, le monde sur les gradins (environ 1700 spectateurs), des cocardières à fort tempérament et d’autres plus vulnérables, du sérieux, du spectaculaire,  de l’argent sur les cornes mais les tenues blanches en avaient décidé autrement ne faisant, tout en restant respectueux, le minimum syndical au point d’entendre les tourneurs ( G Sagnier, A Duran, D Dunan) s’exclamer « essayez au moins, faites semblants » ou encore « si personne ne démarre je me lève vous m’avez gonflé maintenant »... Des cocardes à 500 € restent sur la tête ; une se lève à 490 € sur un raset coquin. Bref, vous l’avez compris, la course de vaches cocardières n’a pas atteint les sommets et pour cause...
Rien d’autre à dire à la sortie que de regarder dans le rétroviseur et regretter les années Jeanjean, Castel, Alteirac et Rouveyolles.  Si positivons quand même. On peut ressortir de cette course, en premier lieu Valsière de Chaballier suivie de Pélote du Ribansol, Bimbinette des Baumelles et la Cocardière d’Or en titre, Cigale de Ricard qui ont su saisir le peu d’opportunité  pour se mettre en valeur.
Chez les tenues blanches, aucun des 8 présents (Y. Perez, A Perez, J Pinter, S Mebarek , T Dumont, F Aliaoui, JL Ricci, M Charnelet, J Ferriol) n’est ressorti du lot, pourtant il n’en fallait pas beaucoup.
 
le grau-du-roi,vaches cocardières,ascension,trophée philippe-thiers,courses camarguaisesPhoto avec Dumont - Bimbinette (Les Baumelles- n°004).- A son âge elle n’a plus rien à apprendre. Collée aux planches, elle sort volontiers, anticipe légèrement et baisse la tête au contact. Une série déclenche le disque tout comme à son retour au toril porteuse de ses ficelles.
le grau-du-roi,vaches cocardières,ascension,trophée philippe-thiers,courses camarguaisesPhoto avec Dumont - Pelote (Ribansol- n°601).- D’entrée se place et attend... Ne trouvant chaussure à son pied elle change de terrain, toujours dans les planches, et attend. A droite comme à gauche ça tarde à venir. Une grosse anticipation et une puissante finition sur Dumont fait tourner le disque renouvelé à sa rentrée porteuse de son 2e gland.
Astride (Bon- n°731).- Elle a tendance à regarder ou à aller voir (4 fois) ce qui ce qui se passe en contre piste. Rasetée, elle ne tiendra pas le rythme et après deux jolies actions sur Ferriol, laissera passer pas mal... Le Carmen touristique la raccompagne porteuse, malgré ce, de sa cocarde.
Désirade (Chapelle – n°929).- Seulement 5 ans, et déjà dans le grand bain... Une jolie finition sur Dumont, un saut dans l’élan derrière Ferriol sont venus meubler son temps de course,  ponctué par des séjours dans le couloir. Porteuse de sa 2nde ficelle elle retourne au toril en silence.
le grau-du-roi,vaches cocardières,ascension,trophée philippe-thiers,courses camarguaisesPhoto avec Ferriol - Valsière (Chaballier – n°605).- La Cocardière d’Or 2012 a la pêche et  entend bien le faire savoir. Faute de travail, elle promène. Mais quand celui-ci arrive, rien à voir avec une valse, c’est plutôt un rock acrobatique qu’elle effectue surtout dans ses arrivées aux planches aux trousses Ferriol (3) Ricci (2) Dumont et Mebarek.... Ricci la prive de sa cocarde à 490 € et  de son 2nd gland dans sa dernière minute de course récompensée par un 6e Carmen.
Hélèna (Blatière-Béssac – n°745).- Elle répond volontiers en jouant d’un coup de tête prononcé et en mettant à son actif trois séries où elle gagne les centre de la piste d’un raset à l’autre. Elle aussi retourne au toril en silence.
le grau-du-roi,vaches cocardières,ascension,trophée philippe-thiers,courses camarguaisesPhoto avec Charnelet - Cigale (Ricard – n° 679).- Vive, rapide, et toujours près des planches (sans s’y coller cependant) et elle attend, mais rien de vient. Seulement 2 rasets à la tête  sur laquelle reste accrochée la cocarde à 500 €. 2 Carmen, retour inclus, pour la Cocardière d’Or en titre.
Pour conclure Gaïa (Chaballier – n°601) rasetée au compte-goutte a bien assuré son rôle de dernière malgré qu’elle fut moins percutante qu’à l’accoutumée.....  Ricci, Charnelet, Ferriol et Mebarek se feront raccompagner au dessus des planches pour 5 Carmen, rentrée comprises...
Texte et photos
Cyril DANIEL

08/02/2011

VACHES COCARDIERS - TROPHEE PHILIPPE-THIERS

Dimanche 6 février 2011 à Uchaud

GARDER L’ESPOIR MALGRE LA CRISE

A.jpg

A la tribune : Serge Evesque (président des gardians non salariés), Patrick Bonton (Conseiller général du Gard), Henri Itier (président de la FFCC), Marc Béziat (trésorier des VC), Roger Astrologi (secrétaire des VC), Patrick Garcia (président des VC), Francis Clavel (Association traditions taurines d’Uchaud), C. Eymard (maire d’Uchaud), Florent Chapelle (représentant l’association des manadiers Raço di biou), Françoise Peytavin (présidente des manadiers AETCC).

A2.jpgLa bouvine cogite après une pauvre saison 2010. Le Trophée des Vaches cocardières n’y coupe pas. Faut-il pour autant jeter le bébé avec l’eau du bain ? Dimanche dernier, à Uchaud, les intervenants ont souligné les mêmes effets que dans les autres assemblées : baisse des entrées aux arènes, nombre trop important de courses, dures attaques sur les bénévoles, crise générale, mauvaise communication, et surtout manque d’implication des raseteurs… La course camarguaise cherche des bouc-émissaires, les raseteurs en première ligne trinquent… Et les mêmes qui accusent, accumulent les réglements qui coupent les ailes de ce spectacle qu’on voudrait rendre obligatoire et qui pourtant ne vit que par et pour  l’éphémère et l’émotion qu’il suscite. Heureusement, une fois les griefs exposés, des voix se sont élevées pour renverser la vapeur et finalement conclure que le Trophée Louis-Thiers (ndlr : comme la course camarguaise) ne se porte pas si mal que ça. Ouf !

ILS ONT DIT

Patrick Garcia, président des Vaches cocardières : « Je tiens à souligner le travail sérieux des bénévoles de l’association. Le Trophée des VC se porte bien, les organisateurs se plaignent du mauvais travail des raseteurs. Il faut les soutenir les raseteurs et que les organisateurs se penchent sur le problème ».

Henri Itier, président FFCC : « La sélection passe par les vaches, excellentes aux finales. Dommage qu’il manque des raseteurs et de la communication ».

Françoise Peytavin, présidente des manadiers AETCC : « Je demande que les vaches de présélection soient nées et marquées de la manade. Le premier acte d’élevage et de faire naître ». Et après discussion à ce sujet  rajoute : « bien sûr il faut aider les manadiers touchés par les abattages et qui redémarrent, je parlais d’autres manades ».

Florent Chapelle (représentant les manadiers Raço di biou) : « Le spectacle a été au rendez-vous de la finale. Le nombre de courses de vaches est en diminution, c’est inquiétant… Le spectateur, avec la crise, fait des choix en terme de qualité ». Il attire l’attention sur « Les attaques perpétrées contre les bénévoles qui s’engagent (affaire du Grau-du-Roi) » et appelle à un grand rassemblement en soutien aux élus du Grau-du-Roi. « Inquiétudes mais espoirs aussi. 2011 permettra aux divers acteurs de se responsabiliser. Je rends hommage aux bénévoles, aux gardians non salariés et félicite la Cocardière d’Or 2010 ».

Roger Astrologi (secrétaire des vaches) : « Je rappelle aux organisateurs qu’ils peuvent faire appel à tous les raseteurs et pas obligatoirement à ceux des vaches cocardières ».

A1.jpgJacques Roumajon (membre des VC et ancien raseteur) : « On ne va pas faire le procès des raseteurs ni les gendarmes chez les manadiers ». « Le Trophée Louis-Thiers ne se porte pas si mal que ça. On fait avec les vaches et les raseteurs qu’on a. Restons humbles ! ».

Albert Chapelle (manadier) :  « Je remercie les raseteurs qui prennent des risques ».

Rose-Marie Vidal (élue à Mauguio et membre des VC) : « 2011 est l’année du bénévolat, il faut en profiter pour encourager les bénévoles ». Au sujet des raseteurs : « Les raseteurs aussi doivent rêver… Peut-être qu’on les empêche de rêver… ». Au sujet du manque d’implication : « C’est un phénomène de société qu’on retrouve dans la course camarguaise. Malgré ce il faut avoir de l’espoir ».

Thomas Dumont (raseteur et vainqueur du Trophée des VC 2010) : « Le qualité ça se paye. Quand on invite Dumont et Deslys, c’est sûr qu’on n’a pas en piste Villard et Auzolle. J’ai pris quatre coups de corne dans ma carrière, je n’ai eu d’appels téléphoniques que de ma famille. Respectez-nous, au lieu de nous taper sur les doigts sans cesse. On prend des risques pour vous faire plaisir, alors écoutez-vous et ne décidez pas pour nous ».

Bernard Planchon (Union des clubs taurins Paul-Ricard) : « L’UCTPR réaffirme son soutien à l’association des vaches cocardières. Malgré la crise qui touche toutes les tauromachies, il faut travailler dans la qualité et garder l’espoir ».

C. Eymard (maire d’Uchaud) : « Les directives des préfets sont de plus en plus contraignantes concernant la sécurité dans une société qui ouvre systématiquement le parapluie. J’encourage les organisateurs à faire du « dumping » auprès des élus pour arrêter ce surplus de lois impossibles à gérer. Il faut porte la bonne parole pour supporter les traditions camarguaises ».

LES COMPTES RENDUS EN BREF

Roger Astrologi (secrétaire) : 48 manades ont participé aux courses de présélections. Finale 2010 au Grau-du-Roi : 1er, Dumont Thomas ; raseteur le plus méritant de la finale Rodolphe Roux. Cocardière d’Or : Opale de la manade du Brestalou. Meilleure vache de la finale : Gazette de la manade Chapelle. Pour 2011, les présélections se dérouleront à Cabannes et Vestric-et-Candiac. La finale 2011 à Saint-Rémy-de-Provence le samedi 10 septembre.

Marc Béziat (trésorier) : bilan comptable 2010 : 1 246,95€

Texte et photos
Martine ALIAGA

***************        

vaches cocardières,trophée philippe-thiers,courses camarguaises

  

 

13/04/2010

VACHES COCARDIERES

Dans le cadre de son 30e anniversaire, l'Association pour la maintenance des vaches cocardières - Trophée Philippe-Thiers propose trois courses de promotion.

ASTIER-313.jpg

Le samedi 24 avril, à Saint-Chaptes, organisée par le CT Lou Biou avec les manades Le Brestalou, Leron et la participation de l'école taurine de Bouillargues.

Dimanche 2 mai, à Saint-Cômes-et-Maruéjols, CT Biou et Toros Vaunageol. Course comptant pour le Trophée Philippe-Thiers, avec Sauterelle, Laurence, Thérésa, Mazette de Blatière Bessac et Opale, Gabelle, Clamouse, Gazelle du: Brestalou. Raseteurs invités : Salinési, Dumont, Malige, Martinez, Fargier.

La 3e course se déroulera courant juin ou juillet.

En attendant... le Trophée des vaches cocardières débute à Manduel (16h, 8€) ce dimanche 18 avril avec Gabelle et Opale du Brestalou, Fedora, Duchesse et Madame de Chaballier, Gazette, Isabelle et Nathie de Chapelle.

CALENDRIER DES COURSES DE SELECTION DES VACHES COCARDIERES

Ligue Languedoc-Roussillon

 

AVC.jpg

******************************


 

* le calendrier ne va pas tarder...

09/02/2010

VACHES COCARDIERES : ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

Dimanche 7 février 2010, au Grau-du-Roi

LIBRE ET DYNAMIQUE DISCUSSION
AUTOUR DES 30 ANS DU TROPHÉE PHILIPPE-THIERS

Tribune.jpg

Reboul.jpg «Le Trophée Philippe-Thiers a été créé pour aider à la sélection dans les élevages. Il est court (NDLR par définition puisque les vaches de courses sont aussi mères). Il ne faut pas faire une surenchère de courses. C’est un trophée spécifique». Le fondateur du Trophée des vaches cocardières, ◄Jean-Jacques Reboul, a cadré exactement la juste place des vaches dans la course camarguaise suivi dans ses propos par Jacques Roumajon «Le Trophée Philippe-Thiers est un trophée particulier, mais toutes les courses ne sont pas belles.. ce n'est pas la peine d'en faire beaucoup». Jean-Jacques Reboul a aussi  rappelé avec sa faconde habituelle, la difficulté de créer en 1980 une compétition qui au départ n’a pas trouvé l’adhésion de beaucoup de manadiers  faisant, au passage, un appel à subvention auprès des élus présents (Etienne Mourrut, député et maire du Grau-du-Roi, Patrick Bonton du Conseil général du Gard).
30 ans, c’est le moment des bilans et des souvenirs. Et c’est une partie de son travail d'archiviste qu'à dévoilé Christian Llinares : des trois présidents successifs – Jean-Jacques Reboul, Jacques Roumajon (22 ans), Patrick Garcia depuis deux ans –; aux meilleurs raseteurs de vaches (Alain Alteirac, 7 titres de vainqueur ; Luc Jeanjean, 5 fois) ; en passant par les 34 manades qui ont participé aux différentes finales dont Ribaud ressort maintes fois cité avec trois Cocardières d’Or et cinq prix de meilleure vache ; la course mémorable à Sommières avec un Frédéric Durand porté en triomphe à la fin de la course, etc. 30 ans c'est aussi le constat d'avoir fidélisé un public de passionnés, de se féliciter de finales de très bonnes qualités où la vivacité et le coeur des combattantes est, chaque fois, mis en valeur, de se souvenir de ces grands raseteurs "de vaches" d'il y a quelques années et pour certains de regretter que les As ne répondent pas plus souvent à l'appel des organisateurs...
Garcia.jpgLes représentants des manadiers (Florent Chapelle pour la Raço di biòu et Françoise Peytavin pour l’AETCC) ont apporté leur point de vue. Le petit-fils d’Albert affirmant que « les vaches prouvent le dynamisme des élevages et augurent de bons cocardiers pour le futur», Françoise Peytavin corroborant : «Les courses de sélection sont un tremplin pour les nouvelles manades car elles servent à détecter les qualités des vaches». La présidente de l’AETCC a rappelé : «avec l’accord des clubs taurins organisateurs, on peut aussi faire courir des vaches en Ligue».
Malgré les problèmes sanitaires (lire ci-dessous) 2010 semble donc parti sous les meilleurs auspices. Patrick Garcia▲, le président, après avoir réaffirmé son soutien aux manadiers en difficulté, peut donc se réjouir du nombre important de participants à l’assemblée générale,  du dynamise de l'association et d’un retour de la finale au Grau-du-Roi : «Le Grau sera capitale des vaches cocardières en 2010».

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO


F.Chapel.jpgA LA TRIBUNE
◄ Florent Lupi (Chapelle) pour l’Association des manadiers de la Raço di biòu, Hubert Hugon (Sté Ricard), Etienne Mourrut (député et maire du Grau-du-Roi), Patrick Garcia (président du Trophée des Vaches Cocardières), Roger Astrologi (secrétaire), Marc Béziat (trésorier), Patrick Bonton (Conseil général du Gard), Françoise Peytavin (manadiers AETCC), Mickaël (pour les gardians salariés), Cyril Daniel (représentant la FFCC).

▼ LE RAPPORT DU SECRÉTAIRE ROGER ASTROLOGI
– Pour les huit courses de sélection, 38 manades ont participé, 68 vaches ont couru. Meilleure vache: la N.365 de Ribaud; meilleur raseteur de la finale Mohamed Chig; meilleur raseteur sur toutes les courses Mickaël Goujon.
- 2009: la finale était organisée à Mauguio par le CT Lou Biòu; palmarès: Cocardière d’Or Gazette de Chapelle; Cocardière d’Argent et meilleure vache de la finale Eva de Ricard. Meilleur raseteur Thomas Dumont suivi de Ricci et Moulin; meilleurs de la finale Clarion et Ségurel.
Astro.jpg- Programme 2010: courses de sélection: 21 avril à Cabannes, 28 avril, 5, 12, 19 ; 26 mai et 2 juin à Vestric-et-Candiac. Finale 16 juin à Vestric.
Finale des vaches cocardières 2010 au Grau-du-Roi; le matin (10h) élection de la Cocardière d’Or, après-midi, course.
Pour participer aux courses de sélection : renseignements, tél. 04 66 35 09 98 et 06 81 95 32 53.

◄ LE RAPPORT FINANCIER DU TRÉSORIER MARC BÉZIAT
Recettes : 17 620,66 € - Dépenses : 16 494,35 € - Solde : 1 126,31 €

ILS ONT DIT

SUR LES PROBLÈMES SANITAIRES
Florent Chapelle (manadiers Raço di biòu) :
"Il faut faire preuve de clarté.... En faisant tuer des taureaux de valeur, les élevages sont mis à mal".
F.Peyta.jpgFrançoise Peyavin (AETCC) : "En cherchant plus, on trouve plus... Avec le Gamma Interferon généralisé, les années 2010 et 2011 seront difficiles. Mais les aménagements avec les DSV devraient faire que personne ne reste sur la touche..."
Patrick Bonton (Conseil général du Gard) : "Nous aurons quelques années délicates avec ce nouveau test mais il semble que de part et d’autres (DSV - manadiers) un pas ait été fait. Il faut que l’intelligence l’emporte en tenant compte de la spécificité locale et particulière de cette race de taureaux".

Mourut.jpgAU SUJET DES SUBVENTIONS
Etienne Mourrut (maire du Grau-du-Roi) : "C’est l’argent public que nous redistribuons et il y a aussi des obligations dans d’autres domaines. Au Grau, ce sont les taureaux-piscine qui financent les courses camarguaises".

DES CLUBS TAURINS ORGANISATEURS
Marc Béziat (trésorier des Vaches cocardières et membre du CT Le Trident de Saint-Georges-d’Orques) : "Saint-Georges renoue avec les vaches cocardières et notamment en 2011, pour les 60 ans du club, nous espérons pouvoir faire une "grosse" course de vaches et avoir la confiance des manadiers. Rendez-vous est pris pourle 5 juin 2011".
Guy Martinelli (CT Saint-Côme-et-Maruéjols) : "Pour la première fois, une course de vaches cocardière se déroulera à Saint-Come (arènes portatives). Sont annoncées les manades Blatière-Bessac et Brestalou".
Le représentant du CT d'Alleins : "La course de vaches a très bien marché l'an dernier, nous continuons".

**************************