Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/09/2017

UCHAUD - DU COTE DES TAUREAUX JEUNES

Course du 16 Sept 17 - Organisation : CT LOU VOVO

                      NOIRS ET BLANCS : TOUS BONS !

IMG_1584.JPG

Il est des samedis où le hasard, un coup de téléphone ou le vent, comme on dit, vous mène à des endroits où vous n’aviez pas pensé aller… C’est ce qui m’est arrivé aujourd’hui. Devant discuter avec quelqu’un qui allait à la course de taureaux jeunes à Uchaud, je m’y suis rendu aussi. Et autant vous dire que je n’ai pas été déçu du déplacement.

Côtés taureaux, rien à dire, si ce n’est remercier les manadiers d’avoir mené de la sorte.

Côtés blancs, en parfait équilibre (3 droitiers + 1 tourneur  et 3 gauchers + 1 tourneur) il n’y a qu’une chose à dire. Merci de votre implication et de votre application. Comme quoi !

Je disais donc que cette course de taureaux jeunes a été d’un excellent niveau en ce début de fin de saison. Il ne serait pas surprenant de voir, la saison prochaine, certains taureaux figurer avec des noms sur les affiches du trophée de l’avenir, tels que le Printemps des Royales à St Laurent d’Aigouze par exemple.

Rare sont les comptes rendus de ce type de course, mais celle-ci mérite que l’on s’y attarde un peu.

CHEZ LES NOIRS :

IMG_1604 - N.985 (Saumade) sur C CLARION.JPGPour la Manade Saumade : En ouverture, le n°985 est rigoureux. Toujours positionné c’est à gauche qu’il est le plus appliqué alors qu’à droite il est un peu irrégulier dans ses réactions. Il s’engage fort et raccompagne. 4 Carmen plus rentrée avec une ficelle. Pour clôturer, le n°241 est un porteur d’espoirs. Pour lui aussi, son placement est irréprochable. Ses engagements à droite comme à gauche sont rapides légèrement anticipés et une corne menaçants vient corser l’affaire. IMG_1764 - N.241 (Saumade) sur J FERRIOL.JPGAu fil du temps, ses approches à l’arrivée sont de plus en plus serrées… Il ne va pas s’en rappeler  un certain……. Allé je n’aime pas comparer mais je le lâche. Un certain Lugar. 6 Carmen IMG_1696 - N.115 (St Pierre) sur M GOUGEON.JPGplus rentrée avec 1 ficelle.

Pour la Manade Saint-Pierre : En second, le n°021 a pas mal de mobilité. Mais cela ne le désavantage pas, au contraire, s’en servant pour se dégager. Menant les séries à mille à l’heure, tête basse et cornes pointées il conserve un gland. 3 Carmen plus rentréeIMG_1627 - N.021 (St Pierre) sur R BRUSCHET.JPG. Attention au n°115 en 6ème position. Sa grande armure qu’il a tendance à remuer est un danger permanent pour les bras. A grandes foulées il part dans le raset tout en coupant le terrain. Vite retourné dans les reprises et offensif,  il conserve ses ficelles.

IMG_1738 - N.205 (Lagarde) sur  BRUSCHET.JPGPour la Manade Lagarde : En 3ème le n°323, après avoir mal débuté en sortant du raset, en lâchant une fois le contact établit ou en stoppant prématurément sa réplique, va apporter davantage d’application notamment sur les longueurs où il y a plus de suivi. 2 Carmen plus rentrée avec 1 ficelle. Avant dernier, n°205 débute avec une extrême vaillance. Droite, Gauche – Gauche, Droite, tout trouve répliqueIMG_1643 - N.323 (Lagarde) sur.JPG. Comme le  précédent, il se bonifie avec le temps et ainsi, chaque arrivée de fait cornes plantées dans les planches, qui ne résistent pas souvent. 5 Carmen plus rentrée….

IMG_1684 - N.131 (Blatière-Béssac) sur D FOUGERE.JPGPour la Manade Blatière-Béssac : Le caractère, la méchanceté de la race est bel et bien présente. Mais, une pointe de noblesse est venue s’ajouter pour le premier, sorti 4ème et porteur du n°130. Positionné, il sort volontiers, signe de belles longueurs qu’il raccompagne jusqu’au ras des barrières où il va même se lever 3 fois. 4 Carmen plus rentrée avec ses ficelles. Juste après la pauseIMG_1667 - N.130 (Blatière-Béssac) sur J FERRIOL.JPG, le n°131 n’a pas fait dans la dentelle. Sérieux dans son placement, sec dans ses ripostes, comme on dit, c’est un client. Et les arrivées, n’en parlons même pas. Soit la corne racle les planches, soit il se dresse (3 fois) soit il saute (2 fois).4 Carmen plus rentrée avec 1 gland.

CHEZ LES BLANCS : Comme je le disais plus haut, équilibre parfait. Alors quand l’envie s’ajoute, et la prise de conscience qu’avec les taureaux présents, il y avait quelque chose à faire, et par-dessus tout, à faire de bien, ben ça donne ce que l’on a vu avec à droite D. Fougère, R. Bruschet, T. Vacaresse et à gauche, M. Gougeon, J Ferriol et C. Clarion assistés de M. Arnel et S. Fargier

Texte et photos
Cyril Daniel

 

14/08/2017

UCHAUD *VACHES COCARDIERES*

Lundi 14 août 2017

Le top avec une 2e partie de feu

 

Exellente course qui s'est enflammée après l'entracte avec un quatuor de haute volée qui a compliqué le choix du jury pour les prix. Finalement, c'est la plus jeune vache du lot, Bereta de Nicollin qui gagne associée à Christophe Clarion. Et un Carmen général est décerné à l'issue.

Cora (Blatiere-Besac, N.547).- Après un tour de chauffe, elle se place dans l'angle du toril où elle positive avec de superbes réactions. Excellente première. 5 Carmen et retour.

Noisette (Saint-Pierre, N.520).- A croquer sans modération. Elle bombarde les planches en règle et il vaut mieux s'accorocher. 8 Carmen et retour pour une pluie de coups de barrière.

Darinka (Pagès, N.941).- Démarre avec une fusée et s'envole sur Clarion. Testège sur les rasets engagés, s'encagne et termine a mas. 6 Carmen et retour.

Vénus (Raynaud, N.142).- Sort comme un fusée mais après un choc, certainement dans le toril, réintègre.

Damisello (Chapelle, N.927).- Elle aussi ne fait pas dans la dentelle avec un envol après Clarion. Récidive plusieurs fois des deux côtés, pour un nombre incalculable de tampons de plus en plus hauts. 8 Carmen et rentrée ovationnée.

Valsière (Chaballier, N.605).- Avec la triple Cocardière d'Or , il ne faut pas s'oublier à la barrière. Elle forme un beau duo avec Clarion après qui elle tamponne et qui la fait briller.. Expérimentée, elle termine sous une pluie de Carmen, et toujours derrière Clarion.

Bereta (Nicollin, N.150).- La plus jeune du jour montre beaucoup de qualités avec notamment un placement sévère qui pose problème. Elle fracasse après Ferriol. Clarion s'arrime et la fait briller . Vacaresse enchaîne, Carmen en boucle et l'ovation.

Agathe (La Galére, N.945).- Elle attaque par une rafale dans les barriéres. Ensuite, elle sélectionne avec plusieurs actions au planches et un gros tampon sur Gougeon pour terminer cette exellente après-midi. 9 Carmen et retour.

REMY MARTIN

Course du dimanche 13 août. Entrée: le plein. Président : JacquesRoumajon. Raseteurs droitiers : Vacaresse. Gauchers : Gougeon, Clarion, Ferriol, Ricci. Tourneurs : Arnel, Joseph, Sagnier.

 

 

 

 

14/08/2016

13/08/2016 - UCHAUD - AVENIR - TROPHEE Francis FOUCARAN

EXCELLENTE TENUE !

A ZINKTALA (Aubanel-Baroncelli) et C. CLARION

Le Trophée Souvenir Francis Foucaran

 

Uchaud, trophée de l'avenir,course camarguaise

Entrée : ¾ - Organisateurs : Mairie - Présidence : Jacques Roumajon

Raseteurs : Droitiers : H Oufdil, R Bruschet, T Dumont  Gauchers : A Benafitou (se retire au 4eme), C Clarion, M Meric, M Sanchez (se retire à l’entracte), Y Martin

Tourneurs : JR Grando, F Garrido

C’est la fête, il fait beau, il y a du monde, le micro ronfle à fond, les primes pleuvent, et les hommes ont envie, tout comme les taureaux savoureusement choisis pour donner le meilleur d’eux-mêmes. Comme quoi, quand le fond de sauce est bon, le final est succulent. Zintkala et Ch Clarion s’adjugent le Trophée Souvenir Francis  Foucaran mais, tous, sans exception ont mis la main à la patte.

Uchaud, trophée de l'avenir,course camarguaiseBoudet (Les Baumelles – n°943) : Calme, sérieux et calé aux planches, il gère et se défend d’un coup de tête accentué de sa grande armure. A la 7eme déséquilibre Grando qui chute lourdement sur la tête en contre piste et reste chao un court instant. Les menaces à la planche sont pas mal non plus et son engagement dans les séries en disent longs sur son potentiel. 4 Carmen plus rentrée pour cet excellent premier. (⇑ Photo Boudet testéje sur H. Oufdil)

Galoubet (L’Amarée – n°608) : Volontaire, se jette dans les rasets et accélère  surUchaud, trophée de l'avenir,course camarguaise la longueur. Des échanges, des arrivées serrées, des petites coupes de terrain en hochant la tête pour ce biou au sacré caractère. 4 fois le disque retour inclus.

Vive risposte de Galoubet derrière Th Dumont

Uchaud, trophée de l'avenir,course camarguaiseRouget (Cavallini – n°716) : Après un départ brouillon, aux ficelles (2’30) bien que plus appliqué à gauche – conclusion sur Clarion et approche des planches –  tout en se montrant présent à droite (⇐ Photo sur R. Bruschet), il fournit 12 minutes plaisantes saluées par les honneurs, joué 2 fois.

Uchaud, trophée de l'avenir,course camarguaiseApache (Raynaud – n°060) : Roumégaïre et hargneux, il tient tête aux hommes et avec son biais de tourner la tête au contact, il faut attendre 12 minutes pour en arriver aux ficelles. Ses arrivées  limites derrière Clarion (2), Dumont, Méric déclenchent le disque renouvelé à sa rentrée avec ses ficelles.

⇐ Corne menaçante d'Apache sur C. Clarion

Zinktala (Aubanel-Baroncelli – n°5100) : De l’énergie, deUchaud, trophée de l'avenir,course camarguaise la vaillance, de jolies allonges bien raccompagnées jusqu’aux planches on arrive vite à  la 2de ficelle (6’). Le biou alors se cale davantage pour débouler avec franchise certes, mais toujours autant déterminé dans 14 minutes intenses récompensées par la musique jouée 7 fois pendant. (Engagement de Zinktala  sur M. Meric ⇒)

Esquiro (St Pierre – n°915) : Raseté avec parcimonie, saisit chaque occasion pour se mettre en valeur dans des Uchaud, trophée de l'avenir,course camarguaiseéchanges rondement menés. Délaissé en fin de course, il conserve sa 1ère ficelle forte enchérie (300 €) 4 Carmen plus retour.

(⇑ Derrière C. Clarion)

Valento (Lagarde – n°052 - Hors Points). 2 envolées dans les tubes avant l’attaque avant de se livrer sans vice avec une paire d’arrivées fifty-fifty de la corne menaçante. 4 Carmen plus rentrée.

Trophée de l’Avenir : M Méric : 10 points

Texte et Photos Cyril Daniel