Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/04/2017

PELISSANNE *VACHES COCARDIERES*

Course du lundi  17 avril 2017 -  TROPHÉE PHILIPPE-THIERS


CIGALE, HELENA, PAULINE
et les autres


Une bonne entrée pour cette première course de la saison.  Toutes les vaches ont montré leur potentiel et nous ont fait passer des moments très intéressants.
PAULINE N° 912 – Manade LA GALÈRE – D’entrée elle  se prend au jeu. Sur le 1er raset, elle raccompagne Ricci et saute après lui. Elle enferme dangereusement Douville. Entend 7 fois CARMEN  pour des actions percutantes (Ricci 2, Clarion 3, Boudouin 2, Vacaresse 1). Elle rentre sa deuxième ficelle en musique.
LOTTE N° 221 – Manade J BON – Une jeunette avec peu d’expérience de la piste, elle s’évade souvent en contre piste mais deux grosses actions après Ricci montrent son envie. Rentre ses 2 glands en musique.
PALUNETTE N° 934 – Manade RICARD – Deux actions percutantes aux planches. Boudouin est raccompagné jusque dans les tubes  assis sur le frontal et une même action à gauche sur Ricci lui valent des Carmen très longs. Sa méchanceté ne lui permet pas pour l’instant  de s’exprimer pleinement en piste. Rentre au toril en musique porteuse de son 2e gland.
CORA N° 547 – Manade BLATIERE-BESSAC -  La doyenne de l’après midi montre son savoir et à son habitude elle percute violemment les planches derrière Boyer (1) T Douville (1) Boudouin (1). Elle nous gratifie d’une belle série de rasets devant le toril. Rentre au toril en musique déjà entendu 3 fois porteuse de son 2e gland.
HELENA N° 745 – Manade BLATIERE BESSAC – Toujours un très bon placement, quittant rarement le terrain des planches et ne se laissant pas distraire lors de ses déplacements. Des grosses actions après Ricci (3), Douville (1) Clarion C(1) Boudouin (1) et à chacune elle accompagne les blancs jusqu’après les planches qu’elle casse aussi à l’occasion. Dure journée pour le menuisier des arènes.  Quatre Carmen plus la musique à son retour ainsi que les applaudissements du public.
CIGALE N° 679 – Manade RICARD – La Cocardière d’Or 2013 n’a rien perdu de sa valeur elle est toujours et encore au top ! Bien qu’en Provence, les cigales ne soient pas encore là, celle-ci nous a fait entendre la musique à 8 reprises pendant son temps de course. Ses actions après Vacaresse (5) Ricci (3) Miralles (2).  En excellent adversaire, Vacaresse lui a permis de s’exprimer et de montrer aux spectateurs tout son savoir. Rentre au toril ses ficelles en musique et sous les applaudissements et l’ovation du public.
AGATHE N° 945 – Manade LA GALÈRE – Toujours aussi barricadière, elle raccompagne aux planches et souvent au-delà Vacaresse (2), Boudouin (2), Miralles (1), Clarion (1),  Ricci  (1). Ce qui lui vaut 5 Carmen et la musique à sa rentrée porteuse de ses ficelles.
CAMILLE N° 315 – Manade J BON – La plus jeune de l’après midi nous surprend tous. De très grosses actions sur Douville (2) Boudouin (1) et une monumentale après Ricci qui, assis sur le frontal, se trouve propulsé dans le burladère et tombe sur deux membres du Trophée Philippe-Thiers (Patrick et Jacques) qui lui ont permis d’amortir son envolée. Rentre au toril ses 2 glands en musique qu’elle a entendue à quatre reprises.

MONIQUE

Raseteurs : VACCARESSE Tom, RICCI J.Louis, DOUVILLE Thibaud, BOYER Frederic, PINTER Jeremy, BOUDOUIN Aurélien, CLARION Christophe, MIRALLES Cédric. Tourneurs : SALINESI Sylvain, JOSEPH Benoit, ARNEL Michael.  
POINTS : RICCI (12) – VACCARESSE (10) – MIRALLES (7) – DOUVILLE (5) –CLARION (4) – BOYER (2)- PINTER (1).                                                                                      

10/02/2017

VACHES COCARDIERES

Vendredi 10 février 2017

LES VACHES COCARDIERES
MAINTIENNENT LE CAP MALGRE TOUT !

2017VACHES.jpg

2017VACHES3PHCD.jpgCe dimanche 5 février, à Vauvert  se tenait l’assemblée générale du  Trophée des Vaches Cocardières. Dans cette intersaison, imprégnée par les primaires, le président Patrick Garcia afficha d’entrée de jeu le positionnement du Trophée qu’il préside. Amorce pouvait être faite sur le bilan d’une saison relativement chaotique et compliquée sur le point financier. Même si les membres du bureau ont dû mettre la main à la poche pour rétablir l’équilibre des comptes, certaines subventions promises publiquement demeurent toujours attendues ainsi que le souligna le Trésorier, Francis Vidal dans un compte rendu très détaillé faisant apparaître tout de même un compte de résultat positif avoisinant les 1000 €.

C’est en présence de bon nombre d’élus, de représentants de la bouvine (FFCC, Raço di Biou, AETCC, raseteurs), de quelques manadiers, de très peu de raseteurs et d’organisateurs que le secrétaire général, Roger Astrologi retraça les grandes lignes de la saison écoulée (composée de 16 courses) en mettant en exergue les différents lauréats, notamment ceux de la Finale qui a failli ne pas avoir lieu,  à cause d’une pression récurrente des raseteurs classés (à l’exception d’un) qui demandaient une invitation.

Nouvelle Réglementation Intérieure : pour pallier à cela,  il a été travaillé une réorganisation de la compétition pour 2017, ainsi que l’expliqua Jacques Roumajon… La comptabilisation des points sera faite sur l’année  et une remise des compteurs à zéro s’effectuera le matin de la finale, un peu à l’image de nos voisins landais. Il y aura récompenses pour les vainqueurs de l’année et pour les vainqueurs du jour. Obligation faite pour l’organisateur d’inviter un minimum de 5 raseteurs de son choix sur les 10 autorisés (au lieu de 12 actuellement). Le but est avant tout de mettre en valeur les cocardières…

Remerciements aux généreux donateurs (particuliers, associatifs, commerçants) pour la survie du Trophée, la parole finale allait être donnée aux représentants régionaux et départementaux qui n’ont pas manqué de saluer le parcours, l’intérêt, et la nécessité  pour les éleveurs de l’existence de ce trophée.

« C’est par votre militantisme, votre passion que les vaches font leur place en course camarguaise », dixit Jean Denat, Maire de Vauvert, dans son allocution axée surtout sur la préservation des zones humides, l’engagement et les difficultés de faire reconnaître la race Camargue dans ce qui est maintenant notre Grande Région et le retrait de la prime pour les prophylaxies versée aux manadiers. Quant à Léopold Rosso, président du syndicat mixte pour la protection de la Camargue gardoise et de Caroline Breschit, conseillère départementale du canton d’Aigues-Mortes ils n’étaient pas venus les mains vides, mais porteuses de subventions.

« Si sans Femme, il n’y aurait pas d’hommes, sans vaches, il n’y aurait pas de taureaux, alors vive le Trophée des Vaches Cocardières ! » ainsi seront les mots de conclusion par un membre de l’assemblée.

Texte et photos
CYRIL DANIEL

2017VACHESPHCD.jpg

********************

                                        

19/09/2016

PEROLS **Finale des Vaches Cocardières **

Dimanche 18 septembre  2016

VOILA C’EST FINI ! LE RIDEAU EST TOMBE SUR LA

36e ANNEE DU TROPHEE DES VACHES COCARDIERES

IMG_2097.JPG

Entrée : ½ - Organisateur : Cté des Fêtes - Présidence : Joris Alvarez

Raseteurs droitiers : T Dumont – T Vacaresse (sort à la 4) – C Miralles – D Maurel - Raseteurs gauchers : JL Ricci – M Gougeon (sort à la 7) – C Clarion – N Benafitou – K Cartalade - Tourneurs : S Fargier – O Ménargues – J Dumas

Fait Marquant : L’intégralité de la recette de la course est reversée à Aziz, portier grièvement blessé dernièrement

Voilà la 36e saison du Trophée des  Vaches Cocardières s’est clôturée par une Finale qui sans atteindre les sommets de l’au-delà a été intéressante et relevée par les prestations d’Octopussy, Thérésa, Sarah et Pandora. Côtés blanc, l’on a pu ressentir tout au long de l’après-midi une ambiance bizarre en piste.  C. Clarion, N. Benafitou et C. Miralles vont de l’avant et les anciens (T. Dumont, JL Ricci) sont là pour le compliqué.

IMG_2120 - HACIENDA (Cyr) sur T VACARESSE.JPGHacienda (Cyr) : Pour sa dernière apparition en piste,  sans refus mais avec de promptes réponses en baissant la tête elle gère son temps. Saute et bouscule un spectateur en contre piste et se dresse derrière Clarion. Le Carmen final honore sa carrière.

IMG_2130 - PANDORA (Les Baumelles) sur T VACARESSE.JPG

Pandora (Les Baumelles) ⇒ : Pas facile à manœuvrer du fait de sa mobilité, elle n’en demeure pas moins compliquée quand elle s’arrête. Les hommes essaient de la prendre par défaut, elle remet de l’ordre soit par un départ anticipé soit par un tampon aux planches (N. Bénafitou). Rentre ses ficelles avec les honneurs entendus 2 fois.

IMG_2173 - OCTOPUSSY (Chapelle) sur N BENAFITOU.JPGOctopussy (Chapelle) : 3 minutes pour voir le IMG_2166 - OCTOPUSSY (Chapelle) sur T DUMONT.JPGpremier raset et ça démarre de là. Rapide comme l’éclair et vite retournée, elle prend les séries et s’en dégage quand bon lui semble. Malgré ses passages à la faute les hommes ne lui montent pas par-dessus. Quelques approches des bois d’une corne menaçante, une action derrière Ricci; N Benafitou et Cartalade et la cocarde au toril à 250 €. 3 Carmen plus rentrée.

IMG_2216 - THERESA (Blatière-Béssac) sur M GOUGEON.JPG

Thérésa (Blatière-Béssac) : Vaillante, elle se chauffe progressivement pour intentionnées ses répliques, sèches et agressives. Positionnée dans le terrain des planches elle pousse sur les longueurs pour se lever à l’arrivée derrière Clarion (3), N. Benafitou, Gougeon, et Maurel au terme d’une poursuite effrénée. 5 Carmen plus retour fortement applaudie.

IMG_2235 - VALSIERE (Chaballier) sur D MAUREL.JPGValsière (Chaballier) : La triple cocardière d’or nous avait habitué à mieux. Aux planches, elle est la même, seule la puissance est moindre. Une demi-douzaine quand même derrière Cartalade, Clarion (2), Miralles, Maurel et Dumont. Entre temps, tantôt décollée des planches, tantôt au milieu, elle se reprend….. 2 Carmen plus retour.

Sarah (La Galère) : Battante, elle s’engage en IMG_2250 - SARAH (La Galère) sur C MIRALLES.JPGtournant la tête à l’approche du crochet et accélère sur les longueurs pour se propulser sur les planches. Bascule derrière N. Benafitou, rebondie derrière Clarion, Miralles (2) avant de se propulser aux trousses de Maurel. Rentre en musique  (jouée 2 fois) sa 1 ere ficelle à 300€.

IMG_2275 - BAIONNETTE (Pagès) sur C CLARION.JPG⇐ Baïonnette (Pages) : Vaillante elle baisse la tête en s’engageant sur le raset. N. Benafitou, Dumont,  se feront raccompagnés au-dessus des bois. Rentre son 1 er gland avec les honneurs entendus 2 fois.

Palunenque (Nicollin) : IMG_2302 - PALUNENQUE (Nicollin) sur D MAUREL.JPGCrainte, les hommes tardent. Rasetée, elle s’engage sans poser de difficulté, pas plus sur le raset qu’à son arrivée où elle glisse le long des planches hormis derrière Maurel ou elle tape avant d’enjamber…… 1 Carmen plus retour.

IMG_2308 - AGATHE (La Galère) sur C MIRALLES.JPG⇐ Agathe (La Galère) : La barricadière de service, malgré quelques retenues à l’approche des planches nous a gratifié de jolis engagements sur Clarion (2), N. Benafitou et Ricci… Des Carmen, 4, rentrée incluse.

*******************

 Palmarès :

Cocardière d’Or avec 8 voix : Octopussy (Chapelle)

Cocardière d’Argent avec 7 voix : Valsière (Chaballier)

Meilleure Vache de la Finale : Thérésa (Blatière-Béssac)

Raseteurs : T. Dumont  174 pts – T. Vacaresse  142 pts – JL Ricci 69 pts

 

********************

 

 TROPHEE DES VACHES COCARDIERES
ELECTION DE LA COCARDIERE D'OR 2016

 IMG_2087.JPG

Dimanche en fin de matinée, devant une cinquantaine de personnes et en présence Monsieur Jean-Pierre Rico, Maire de la commune qui d’ailleurs rappela l’attachement de sa ville au maintien des traditions, le bureau du Trophée Philippe Thiers a procédé au dépouillement du vote de la 36ème Cocardière d’Or.

Sur 26 enveloppes envoyées (membres du bureau + organisateurs), 21 ont été réceptionné…

Au coude à coude tout au long de l’ouverture des enveloppes, Octopussy (Chapelle) a été élue avec 8 voix Cocardière d’Or 2016, Valsière (Chaballier) Cocardière d’Argent avec 7 voix, alors que Theresa (Blatière-Béssac) arrivait 3eme avec 6 voix.

                                     Texte et Photos
CYRIL DANIEL

      

13/09/2016

PEROLS * Finale des Vaches Cocardières *

18/09/2016Trophée des Vaches Cocardières
Finale du Trophée Phiippe-Thiers

 Qui pour succéder à Valsière (Chaballier)
 et Thomas Dumont ?

pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaise

Après la Provence en 2015 (Saint-Martin-Crau), le Trophée Philippe-Thiers, Trophée des Vaches Cocardières sera de retour en Languedoc, à Pérols plus exactement, le dimanche 18 septembre  pour sa 36e Finale. Ce sera également l’occasion de renouer avec Daniel Siméon, qui avait ouvert, les années précédentes (2007, 2008, 2010, 2012,  2014), les arènes du Grau-du-Roi à cette finale qui organisée dans le cadre de le fête locale  s’attirait un record d’affluence.

Dernièrement donc, c’est à l’issue de la dernière course à Saint-Chaptes, et après les 14 courses inscrites au calendrier, que les membres du Trophée Philippe-Thiers se sont réunis afin d’établir l’affiche de cette finale qui d’ores et déjà, sur le papier, s’annonce pétillante, spectaculaire, fort captivante et créatrice d’émotions et sensations.

Il faut dire, qu’avec les vaches, la déception est rarement, voir quasiment jamais d’actualités.

Voici en quelques lignes les vaches retenues :

pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaiseHacienda (Cyr) : Déjà évoquée l’an dernier, Hacienda est une vache vaillante, qui baisse la tête sur les sollicitations dont les plus allongées peuvent se conclure aux planches – Elle a pu être vu en 2016 à Marsillargues.

Agée de 11 ans (n°563), cette finale devrait être sa dernière apparition en piste, son propriétaire souhaitant désormais la réserver pour la reproduction.

pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaise

Pandora (Les Baumelles) : D’un tempérament vif et sérieux, elle anticipe chaque départ et accélère sur ses trajectoires, empêchant ainsi les hommes à poser leur crochet sur son frontal. Ses réparties sont suivies et intentionnées. Remarquée les saisons précédentes, ses sorties 2016 ont été Cabannes (26/07) et Vauvert (16/08)

pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaise

 

Octopussy (Chapelle) : La Cocardière d’Argent 2015 est une classique très rapide et anticipatrice dans ses réactions, qu’elle termine au fil des barrières. Partenaire idéale et non sans danger, ses dégagements la rendent imprenable

A chacune de ses sorties, Vestric (20/05), Cabannes (27/07), Vauvert (16/08), Saint-Chaptes (20/08), elle a rentré la quasi-totalité de ses attributs.

Sarah (La Galère) : Appelée en remplacement de Comette (Raynaud) blessée pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaisedepuis a course de Vauvert, c’est une vache sûre qui sait être cocardière mais aussi spectaculaire ce qui lui a valu d’être élue Meilleure vaches de la finale au Grau du Roi en 2014.

Ses courses en 2016 : 28/03 Pelissanne, 20/05 Vestric et Candiac, 11/06 Codognan, 14/07 Générac

pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaiseBaïonnette (Pagès) : Lauréate des courses de sélection 2013 à l’âge de 5 ans (n°802, elle ne cesse de progresser d’une année sur l’autre. C’est une battante qui ne rend jamais les armes, qui s’échauffe au fil du temps pour conclure spectaculairement, ce qui lui valut le prix de Meilleure vaches de la  Finale 2015 à Saint-Martin de Crau.

Ses courses en 2015 : Gallargues Le Montueux (01/05), Vestric et Candiac (23/05), Codognan (11/06), Cabannes (26/07) et Vauvert (16/08)

Valsière (Chaballier) : Est-ce réellement nécessaire de présenter cette cocardière pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaisede la manade Chaballier, âgée de 10 ans (n°605) qui a déjà ramené à sa devise 3 titres de cocardières d’or (2012, 2014, 2015).  Cocardière certes, ses arrivées sont explosives aux planches où sa corne vient toujours menacer la tenue blanche. Trois sorties en 2016: Générac (14/07), Marsillargues (2/08) et Vauvert (16/08) où elle gagnera le Trophée de la Ville….

pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaiseThéresa (Blatière-Bessac) : Bien trempée dans le moule des Iscles, c’est une battante qui ne demande qu’à être bousculée pour se mettre à l’œuvre du haut de ses 12 ans (n°448).  Rapide, corne menaçante, ses engagements aux planches en font une cocardière redoutée et redoutable…  Qui n’a pas en mémoire cette course du 12/07 à Aimargues qui fut tout simplement explosive.

Ses sorties 2016 : Aimargues (12/07) Vauvert (16/08)

 

Palunenque (Nicollin) : La plus jeune de cette finale -7 ans (n°945), elle est la pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaiselauréate des courses de sélections 2016 et ne peut en conséquence concourir pour le titre suprême, ni pour le prix de la Finale. D’une stature imposante et rapide, ses réactions de terminent dans la majorité des cas par une envolée au-dessus des planches. Chacune de ses sorties 2016  (Aimargues, Marsillargues) s’est transformée par une prise d’air, ne recevant que quelques tentatives d’approche.

pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaiseAgathe (La Galère) : Rien de tel pour conclure une course. Les planches ne sont pas un obstacle pour elle, en venant s’y écraser sans retenue comme ce fut le cas en 2016 à Vestric-et-Candiac (01/06 et 15/06)  dans le cadre des sélections  à Cabannes (26/07), recevant le titre de Demoiselle de Provence et à Pérols (09/08).

 

Autant dire que les tenues blanches, au nombre de 12 pérols,vaches cocardières,finale,course camarguaiseaidées par 4 tourneurs ne passeront pas un après-midi de tout repos dans cette piste de Pérols. D’autant plus que les jeux semblent être faits.  En première place, nous retrouvons le triple vainqueur (2009 – 2010 et 2015), Thomas Dumont (171 pts), suivi par la tout jeune Tom Vacaresse (137 points) et le vétéran Jean-Louis Ricci (59 points). S’en suivent, Cédric Miralles (51 point),  Kevin Cartalade (38 points), Marc Sanchez (37 points), Jérémy Pinter (30 points), Christophe Clarion (28 points), Jeoffrey Ferriol (25 points), Sofiane Benammar (24 points), Mickael Gougeon (20 points) et Antoine Charrade (17 points).

 

La remise des prix, récompensant les 3 premiers raseteurs classés (à condition qu’ils soient présents à la finale sauf blessure) la Cocardière d’Or, la Cocardière d’Argent, la lauréate des courses de sélection et la Meilleure Vache de la finale clôturera cette 36ème Finale des Vaches Cocardières.

Programme de la journée :

10h00 – Election de la Cocardière d’Or 2016 dans les arènes

12h30 – Repas (sur réservations)

16h00 – XXXVIème Finale de la Cocardière d’Or

                                                 Texte et Photos Cyril Daniel

13/07/2016

AIMARGUES *Vaches Cocardières*

Course du 12 juillet 2016

THERESA (Blatière Bessac)
LE NEC PLUS ULTRA
aimargues,vaches cocardières,course camarguaise

         Théresa dans une de ses puissantes finitions
(sur M. Sanchez)

Que dire ? La course de Vaches Cocardières présentée par le Comité des Fêtes a tenu ses promesses, de la première à la dernière, excepté toutefois de Coréenne, réticente pour coopérer souverainement.

L’on pourrait en mardi, avant-veille du 14 juillet, dire que Théresa a tiré le feu d’artifice en avance. Mais, le mot est trop faible. Enormissime, Explosive, tels sont les qualificatifs entendus à la sortie des arènes, quasi-pleines pour l’occasion.  Avec elles, doivent être citées également sa cousine d’élevage, Fiélouse, et ses consœurs Félicité de St-Pierre, le duo de la Famille Raynaud formé par Carioca et Carmen, sans oublier Palunenque de Nicollin, qui nous a laissé sur notre faim même si ……

Chez les blancs, Tom Vacaresse tire devant et totalise, Cédric Miralles et Christophe Clarion secondé à gauche à Marc Sanchez suivent. Les autres font selon leurs moyens (non négligeables cependant)

aimargues,vaches cocardières,course camarguaiseCarioca (Raynaud – n°415) : Après un petit séjour central en début de prestation sa place va se trouver près des planches d’où elle va se jeter sur les rasets en poussant tout au long, notamment sur les gauchers qu’elle raccompagne au fil de planches. Clarion, Vacaresse, Sanchez (2) et Miralles seront menacés. 3 Carmen plus retour dépouillée sur la trompette - Photo sur Tom Vacaresse

Cc : Vacaresse - C : Vacaresse -  1er G :  Alarcon – 2ème G : Sanchez

1ère F : Vacaresse – 2ème F : Sanchez

Coréenne  (St-Pierre – n°914) : Sans refus elle s’engage sur tout, mais deaimargues,vaches cocardières,course camarguaise quelle manière. A mois de planter les cornes dans le sable…. Ou que les raseteurs aient un crochet aux talons de leurs baskets pour y prendre un attribut qu’elle va d’ailleurs tous conserver.

         Ici sur Cédric Miralles

Bohémienne (Nicollin – n°153) : Dissipée, elle a tendance à sauter (3 fois) mais, quand elle est aimargues,vaches cocardières,course camarguaisequichée, elle enchaîne les rasets et peut conclure comme derrière Alarcon (Photo)(Carmen). Musique au retour avec une ficelle.

Cc : Clarion- C : Sanchez -  1er G :  Vacaresse  – 2ème G : Vacaresse - 1ère F : Clarion

 

Juste avant la pause, Fiélouse (Blatière-Béssac – n°954) est elle aussi attirée par leaimargues,vaches cocardières,course camarguaise couloir (8 fois) mais à côté de cela, ce qu’elle fait, est tellement bien fait, qu’on en oublie presque le reste. Ses arrivées sont percutantes derrière Vacaresse (Photo ⇒), Sanchez, ou élevées derrière Charnelet, Miralles (2)…. Battante, elle ne s’avoue jamais vaincue et conserve sans forcer ses ficelles. 4 Carmen plus rentrée

Cc : Vacaresse - C : Vacaresse -  1er G :  Miralles– 2ème G : Errik

aimargues,vaches cocardières,course camarguaiseA la reprise, Théresa (Blatière-Béssac – n°448) va continuer sur la lancée et la course va alors gravir plusieurs échelons. A prestation va monter en puissance, et plus les hommes vont la consentir, plus elle va se donner et redouble d’énergie. Chaque raset va se conclure de plus en plus fort et de manière de plus en plus menaçante aux barrières. Les séries sont également conclues. 8 Carmen pour une quinzaine d’actions. C’est beau, c’est fort, c’est enivrant, on ne voudrait pas que ça s’arrête. Mais toute bonne chose à une fin et heureusement. Ovation et ficelles autour des cornes, elle retourne aux Iscles. ⇑Photo sur Cédric Miralles

Cc : Clarion- C : Vacaresse -  1er G : Charnelet – 2ème G : Clarion

Félicité (St-Pierre – n°128) : Découverte dans le cadre des sélections àaimargues,vaches cocardières,course camarguaise Vestric au mois de Mai, elle n’a rien perdu de sa verve, bien au contraire. Classique, un bon placement, elle fait le pas sur chaque départ, baisse la tête et tricote des cornes. Progressivement, elle prend l’ascendant sur les hommes, derrière qui elle accélère une fois le crochet l’ayant frôlé. Carmen, entendu seulement  une fois ( ?) la raccompagne avec ses ficelles. Photo sur Christophe Clarion

Cc : Vacaresse - C : Clarion -  1er G : Sanchez– 2ème G : Sanchez

 

Carmen (Raynaud – n°807) a de l’avant. Elle tient tête à tout, poursuit bien avant de s’envoler aux trousses de Vacaresse (3), Miralles ou encore percuter les planches derrière Charnelet ou bien passer la tête.  5 Carmen retour inclus avec pour elle aussi les ficelles en place.

Cc : Miralles - C : Vacaresse -  1er G : Miralles – 2ème G : Vacaresse

aimargues,vaches cocardières,course camarguaisePour conclure, la lauréate des courses de sélection de Vestric, Palunenque (Nicollin –n° 279) ne sera guère inquiétée durant son temps de course. Pas consentie, ou consentie de loin, ou titiller par Miralles, le seul à essayer mais très vite détourné, elle va conserver sa cocarde intacte primée à 250 €. Excusez du peu.

 

Texte et Photos
CYRIL DANIEL

Entrée : Quasi-Plein (Gratuit) - Présidence : Aurélien Laget

Raseteurs : T. Vacaresse - C. Miralles - Ch. Clarion - M. Sanchez - R. Errik - M. Charnelet - L. Alarcon

Tourneurs: B. Joseph - JL. Ull - O. Menargues

15/06/2016

VESTRIC-ET-CANDIAC *Vaches Cocardières - Finale des Course de Sélection*

Mercredi 15 juin 2016

UNE BONNE FINALE DES SELECTIONS

vaches cocardières,sélections,vestric-et-candiac,course camarguaise

C’est devant un public relativement nombreux (250 personnes) que cette course de ligue servant de support à la Finale des courses de sélection du Trophée Philippe Thiers s’est tenue, mettant ainsi un terme aux  cinq précédentes courses organisées durant les mois de mai et début juin.

Suite au forfait de la manade Des Baumelles au matin de cette course après la blessure de la vache retenue, ce sont donc les 7 autres meilleures cocardières qui sont venues concourir pour le titre de Lauréate de la Promotion Philippe-Thiers et ainsi s’adjuger une place à la grande finale du 18 septembre, dans les arènes de Pérols.

Si les n°941 (Pagès), n°945 (La Galère) et n°279 (Nicollin) se sont montrées un ton au-dessus, les n°001 (Briaux), n°122 (Lafon) n’ont pas été en reste… Quant aux deux autres (n°128 de St Pierre et 063 d’Aubanel-Baroncelli), elles ont été égales à elles-mêmes.

Chez les stagiaires, les jeunes A. Mazzoleni et M. Abbal  s’affirment et confirment à droite, S. Molina tient bien sa place à gauche. Q. Mengual et S. Chekade étant en ce jour plus en retrait.

La course :

vaches cocardières,sélections,vestric-et-candiac,course camarguaiseN°122 (Lafon) : Sortie 4ème à St Georges d’Orques le 03 mai 2016 

Si deux temps, trois mouvements cocarde et gland partent, c’est vaillamment qu’elle va défendre ses ficelles en passant plusieurs fois la tête à l’arrivée avant de se jeter derrière Mazzoleni, Abbal (⇐Photo) et Fouque. Restant maître d’une ficelle, elle reçoit son 11ème Carmen à sa rentrée.

N°128 (Saint Pierre) : Sortie 5ème à Vestric-et-Candiac le 18 mai 2016Vive, rapide et faisant légèrement le pas, elle vaches cocardières,sélections,vestric-et-candiac,course camarguaise                                    s’élance dans le raset. A l’aise  dans les séries, elle se retourne vite et baisse la tête. Anticipe Mazzoleni  (Photo ) et finit par s’imposer. 5 Carmen plusrentrée avec son gland.

 

 N°001 (Briaux) : Sortie 4ème à Saint-Chaptes le 27 avril 2016

vaches cocardières,sélections,vestric-et-candiac,course camarguaiseVite positionnée, c’est avec beaucoup de volonté et d’à-propos qu’elle se jette dans la bagarre en coupant le terrain avant d’accélérer pour ne lâcher prise qu’au fil des barrières. Sans ne jamais quitter le terrain des planches, elle défend ses ficelles (qu’elle conserve) et prend l’ascendant aux hommes. 4 Carmen plus rentrée. ⇐ Photo sur Abbal

N°941 (Pagès) : Sortie 6ème à Vestric-et-Candiac le 18 mai 2016

Motivée et avec beaucoup de jus, dès le raset d’entame se dresse derrière Mazzoleni avant d’enjamber derrière vaches cocardières,sélections,vestric-et-candiac,course camarguaise

Mengual, (photo ⇒) Fouque ou encore Molina (2). A la 9ème, Mazzoleni se fait embarquer et sur la longueur

du raset, côtoie les cornes avant d’être, après un saut improvisé, rejoint et bousculé (sans mal) en contrepiste. Sa course monte

alors en puissance et ne permet aucune faute. Conserve ses ficelles avec le disque joué 8 fois pendant.

N°945 (La Galère) : Sortie 8ème à Vestric-et-Candiac le 01 juin 2016

       vaches cocardières,sélections,vestric-et-candiac,course camarguaiseComplète, elle va afficher un comportement sérieux dans un premier temps, ou elle raccompagne jusqu’à la limite ses adversaires.

Mais, dès sa mi-course, c’est son côté spectaculaire brutal qui va prédominer avec des actions d’envergure aux planches derrière Molina (5 -  ⇐  photo), Mazzoleni,  Abbal ou encore Fouque dont une ou il se fera malmener (sans mal) au moment du saut. Une multitude de Carmen (13) dans une course haute en sensation !!!!

N°279 (Nicollin) : Sortie 6ème à Vestric-et-Candiac le 25 mai 2016

D’entrée saute à blanc et renouvelle derrière Mazzoleni (photo⇒). Il n’en fallait pas plus pour  que les hommes   vaches cocardières,sélections,vestric-et-candiac,course camarguaise s’en méfient. A nouveau un saut derrière Mengual. Et puis elle attend, elle attend, elle attend,  mais aujourd’hui ne permet pas de réelle tentative même si quand l’homme atteint la tête……. Rentre en musique la totalité de ses attributs.

 

vaches cocardières,sélections,vestric-et-candiac,course camarguaise N°063 (Aubanel-Baroncelli) : Sortie 2ème à Vestric-et-Candiac le 01 juin 2016

Spectaculaire, elle va se mettre en valeur par ses arrivées où elle bascule une bonne demi-douzaine                   de fois derrière Mazzoleni (2), Fouque (2), Chekade (2 - ⇐ Photo) et Fouque…. 8 Carmen plus retour avec ses ficelles.

                                                    Texte et photos
CYRIL DANIEL

Palmarès :

Meilleur Stagiaire des 5 courses de sélection : Mathieu Abbal

Meilleur Stagiaire de la finale : Axel Mazzoleni

Meilleure Vache des 5 courses de sélection : n°945 de la manade La Galère

Meilleure Vache de la Finale / Promotion Philippe Thiers : n°279 de la manade Nicollin

01/06/2016

Vestric-et-Candiac *Vaches Cocardières - 5e Course de Sélection*

Mercredi 1er juin 2016

Une der génératrice d'espoirs !

vaches cocardières,vestric-et-candiac,trophée Ph. Thiers,course camarguaise

N°945 (La Galère) sur Axel MAZZOLENI

Pour sa dernière course de sélection, le Trophée Philippe Thiers avait réuni 8 nouvelles manades. Si la course fut intéressante, à une petite exception près, elle fut relevée par la prestation des vaches des manades La Galère, Les Baumelles et Aubanel-Baroncelli, tandis que celle de Saint-Louis laisse entrevoir un bon potentiel.

Chez les stagiaires, M. Abbal continu sa progression, A. Mazzoleni est égal à lui-même, V. Laurent, S. Courgeon et A. Fabre réalisent de belles choses…  Seul J. Ortega sera en demi-teinte jusqu’à son retrait sur ennui musculaire.

1/ La Clapière – N°923 : Elle n’affiche pas de réelle motivation pour ce qui se passe en piste, préférant se réfugier dans le couloir et s’y attarder une dizaine de fois. Une envolée derrière M. Abbal pour 1 Carmen.

vaches cocardières,vestric-et-candiac,trophée Ph. Thiers,course camarguaise2/ Aubanel-Baroncelli – N°063 : Avec pétard et surtout détermination, elle suit jusqu’aux planches ou elle se dresse ou saute. C’est ainsi que B. Courgeon (2), M. Abbal (2), J. Ortega et A. Mazzoleni (2) l’amèneront avec eux dans de belles finitions. 7 Carmen plus rentrée avec ses ficelles.

⇐   Photo sur Sébastien COURGEON

3/ Les Baumelles – N°122 : Du jus, de l’agressivité avec d’entrée, une envolée à blanc avant une petite série (Carmen). On décèle alors chez elle un côté barricadier et spectaculaire inné (V. Laurent 2 -  M. Abbal – A. Mazzoleni 2 dont un entre les cornes)… Une course très sérieuse malgré des sauts volontaires (7).. 6 Carmen plus retour avec ses ficelles. 

                                        Photo sur Axel Mazzoleni⇒vaches cocardières,vestric-et-candiac,trophée Ph. Thiers,course camarguaise

4/ Lafisca  - N°234 : Classique, elle réalise de jolies poursuites stoppées à l’approche des planches où elle glisse à leur approche. Une petite série et une longueur serrée derrière V. Laurent et A. Fabre et retour au toril avec ses ficelles, et le disque entendu 3 fois.

 

5/ Saint-Louis – N°204 : A son rythme, elle prend tout en baissant légèrement la tête. Davantage secouée, elle passe la vitesse supérieure pour honorer tous les sites, mettant ainsi à son actif des échanges vivants avant d’y laisser une ficelle et réintégrer le toril avec son 7e Carmen. Photo sur Vincent Laurent ⇓

vaches cocardières,vestric-et-candiac,trophée Ph. Thiers,course camarguaise

vaches cocardières,vestric-et-candiac,trophée Ph. Thiers,course camarguaise6/ Cavallini – N°020 : De son placement irréprochable, elle s’engage fort en faisant parfois le pas mais a tendance à ralentir sur la trajectoire, fait qui s’intensifie au fil du temps, baissant ainsi d’intensité. 2 Carmen plus rentrée avec une ficelle. ⇐ Photo sur Mathieu ABBAL

7/ Félix – N°216 : Après un début en toute vivacité, elle va accuser le coup et baisser un peu de régime ce qui va la rendre vulnérable avec ce coup d’éclat où elle vient taper derrière A. Fabre avant de retourner au toril dépouillée avec le disque, joué 3 fois.

8/ La Galère – N° 945 : Que demander plus, si ce n’est que ça dure et qu’elle ne se fasse pas mal. D’un tempérament calme de chez calme, avec les yeux en mirette, elle épie  tout ce qui se passe. Quand le raset se présente, elle démarre comme une furie et ne lâche prise qu’après s’être écrasée dans les planches une bonne dizaine de fois derrière B. Courgeon (2) V. Laurent, A. Mazzoleni (4), A. Fabre (3)… Moment de frayeurs en fin de course, alors de V. Laurent, fortement enfermé, chute et se fait malmener contre les  planches. La vache détournée, il se relève sans mal. Ouf ! Des Carmen en continu, renouvelés à son retour porteuse de ses ficelles… 

************

A l’issue de cette dernière course, les membres du Trophée Philippe-Thiers ont sélectionné dans l’ordre de sortie pour la Finale des Courses de Sélection 2016 qui se tiendra le Mercredi 15 Juin à 15h30 à Vestric et Candiac :

1/ N°122 (Lafon) pour sa course du 3 mai à Saint-Georges-D ‘Orques

2/N° 128 (Saint-Pierre) pour sa course du 18 mai à Vestric et Candiac

3/ N°206 (Brestalou) pour sa course du 25 mai à Vestric et Candiac

4/ N°279 (Nicollin) pour sa course du 25 mai à Vestric et Candiac

5/ N°945 (La Galère) pour sa course du 1er juin à Vestric et Candiac

6/ N°922 (Les Baumelles) pour sa course du 1er juin à Vestric et Candiac

7/N°941 (Pagès) pour sa course du 18 mai à Vestric et Candiac

8/ N°063 (Aubanel-Baroncelli) pour sa course du 1er juin à Vestric et Candiac

Et comme remplaçantes :

En 1ère partie : N°001 (Briaux) pour sa course du 27 avril à Saint-Chaptes

En 2ème partie : n°081 (Ternen) pour sa course du 03 mai à Saint-Georges-D ’Orques

                                           Texte et Photos Cyril Daniel

26/05/2016

25/05/2016 VESTRIC-ET-CANDIAC *LIGUE* 4e Sélection Vaches cocardières*

TONIQUE !!!!

IMG_2501 - n°279 (Nicollin) sur P. LAURIER.JPG

Action de la n°279 de la manade NICOLLIN sur Pascal LAURIER

 Entrées : 169

Présidence : Jacques Roumajon

Raseteurs : M. Abbal, N. Longuet, S. Molina, P. Laurier, J. Ortega, J. Breau

Tourneurs : S. Lebrun, T. Toureau

Avant-dernière couse de sélection avant la finale (15 juin) pour le Trophée Ph. Thiers qui a reposé sur les prestations des pensionnaires d es manades Brestalou, Nicollin, Allard et Chaballier. Chez les stagiaires, les jeunes M. Abbal et J. Ortega et S. Molina prennent de l’assurance. Les autres prennent confiance et s’acclimatent.

N°141 (Chaballier) : Indisciplinée, elle ne pense qu’à sauter et ne prend même pas la peine de revenir en piste pour le faire. Elle saute les IMG_2369 - n°141 (Chaballlier) sur J. ORTEGA.JPG

portes lui faisant barrage et ce une bonne dizaine de fois. Par contre en fin de course, effectue une jolie longueur derrière S. Molina (2) , J. Breau où elle passe la corne à l’arrivée. 4 Carmen plus rentrée.                      Joris ORTEGA et la n°141 de la manade CHABALLIER                                                         ⇒

IMG_2409 - n°907 (Salierene)  sur J. BREAU.JPGN°907 (Salierene) : Très classique, elle s’engage à droite comme à gauche en baissant outrageusement la tête à la rencontre, le bout des cornes visant les mollets. 2 petites séries déclenchent le disque tout comme son retour au toril.

⇑  Johan BREAU à la tête de la n°907 de la manade SALIERENE

N°206 (Brestalou) : Rapide, vive et d’entrée dans le bain, à chaque raset, elle coupe le terrain notamment dans les séries rondement menées. Une finition sur P. Laurier pour une très bonne prestation. 5 Carmen plus Rentrée - ⇓   Photo du bas sur Mathieu ABBAL 

N°256 (Caillan) : Elle se place mais ne tient pas place une minute. Consenti avec réservé à sa décharges, elle se montre fuyarde (7 sauts) sans pour autant convaincre des plus. D’ailleurs son retour se fera en silence.

N°121 (Rousty) : Après s’être signalée derrière P. Laurier et N. Longuet en franchissant les planches, elle va elle aussi prendre goût à la contrepiste à une dizaine de reprises lui rendant difficile les dernières minutes bien que faisant entrevoir une débauche d’énergie et de méchanceté.

N°279 (Nicollin) : Quel monument !  Elle se place et en impose par son imposante stature. Consentie, elle sort avec force pour à l’arrivée, s’envoler derrière la tenue blanche et une demie dizaine de fois (N. Longuet, S. Molina 2, P. Laurier (3)….Même si rasetée à un rythme plus soutenu elle a tendance à se rendre, ses arrivées se font pattes sur l’estribo. 5 Carmen plus rentrée avec tous ses attributs.

IMG_2543 - n°232 (Allard) sur S. MOLINA.JPGN°232 (Allard) : Il fallait qu’elle ait du moral, tellement elle fut mise à contribution. Et elle l’a eu. Du tac o tac, elle répond, elle enchaîne les rasets et se permet même de conclure en allant au-delà des planches derrière P. Laurier (2), N. Longuet. 4 Carmen plus rentrée.

⇐    Arrivée de la n°232 de la manade Allard sur Sébastien MOLINA

N°347 (Chaballier) : Cette petite ternenque à fait preuve d’une belle vivacité. Après avoir franchi les boisIMG_2551 - n°347 (Chaballier) sur P. LAURIER.JPG

derrière N. Longuet (2), P. Laurier, S. Molina et pose plusieurs fois le mourre sur les planches en conclusion

de ses réparties. 2 Carmen plus retour.                                    La n°347 de la manade CHABALLIER sur Pascal LAURIER       ⇒

 

                                                                                                                              Texte et Photos Cyril DANIEL

IMG_2458 - n°206 (Brestalou) sur M. ABBAL.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20/05/2016

VESTRIC-ET-CANDIAC * VACHES COCARDIERES * Course de Solidarité au Trophée Ph. Thiers

Vendredi 20 mai 2016

QUAND SOLIDARITE
RYTHME AVEC QUALITE

vestric-et-candiac,vaches cocardières,course camarguaise

En ce vendredi, les arènes de Vestric-et-Candiac se mettaient à l’heure de la solidarité pour le Trophée Philippe-Thiers, qui suite au départ de certains partenaires financiers se trouve mis en difficulté… Face à cet état de fait,  certains manadiers, certains raseteurs ont souhaité, ont proposé de se solidariser et de venir en aide à ce Trophée des Vaches Cocardières en s’unissant, l’instant d’un après-midi. Il ne restait plus à penser qu’à côté du public avide de sensations, d’aficiouna, les différentes parties prenantes des différentes corporations allaient se rassembler en jour de bon oeuvre. Mais au final, la déception pouvait se lire sur les visages… Du public certes (environ 230 personnes) mais très peu de manadiers pour qui le trophée fait des efforts en leur permettant d’essayer leurs vaches en courses de sélection et très peu de raseteurs... C’est vrai qu’il était 16h30, que c’était un vendredi …. Mais bon !

Revenons-en à la course proprement dite qui fut "vachement" intéressante, avec des cocardières, toutes différentes dans leur style, mais donnant chacune le meilleur d’elle-même face à une équipe d’hommes en blanc, rasetant dans l’esprit et ce même si les points comptaient pour le Trophée. Comme quoi …..

En première, Galejado (Chaballier – n°707) bien que sérieuse dans son placement, elle ne présente pas de difficultés majeures sur le raset. Après s’être dressée derrière T. Vaccaresse, les ficelles (certes légères) partiront. 1 Carmen plus rentrée.
Tout autant sérieuse, Fangouse (R. Michel – n°128) se loge le long des planches d’où elle gère les débats. Les rasets sont honorés mais seule manque la finition jusqu’à cette action derrière C. Clarion où elle bascule dans le couloir. 2 Carmen plus rentrée.

vestric-et-candiac,vaches cocardières,course camarguaiseJuste avant la pause, Octopussy (Chapelle – n°255) va être la vache, de cette première partie. Rapide, avec l’œil aux aguets, elle fuse et empêche toute tentative hasardeuse.  Si T. Vaccaresse parvient à la tête, l’arrivée sera éblouissante….. Rebelote derrière M. Sanchez, C. Clarion(2) et H. Poujol en prélude à cette enfermée sur T. Dumont. Des Carmen (6) pendant tout comme à son retour avec seulement la cocarde coupée.
Quatrième, Sarah (La Galère – n°917) ne sera pas non plus en reste. Présente sur tout, les actions aux planches vont se succéder, les unes plus piquées que les autres. Des Carmen à la pelle et les bravos à son retour au toril.
Sur le même rythme, Baïonnette (Pagès – n°802), avec davantage de vivacité va continuer sur un festival d’actions aux termes d’échanges sur lesquels elle accélère, cornes en avant.  Confirmation de la lauréate des sélections 2013 et de la Meilleure vache de la Finale 2015. Une pluie de Carmen pendant, retombée  à sa rentrée.
Avant dernière Comète (Raynaud – n°824) va se dépenser dans des déplacements incessants sur vestric-et-candiac,vaches cocardières,course camarguaiselesquels elle est consentie. Par conséquent, l’ensemble paraît désordonné. Mais, quand les hommes l’entreprennent, l’histoire n’est pas la même. J. Ferriol (2), C. Clarion et T. Dumont l’embarqueront avec eux jusque dans le couloir. 4 Carmen plus rentrée.      
Comète tape derrière J. Ferriol ⇒

vestric-et-candiac,vaches cocardières,course camarguaisePour conclure, Valentine (Chaballier – n°027) va souffrir d’un manque de travail. Collée aux planches, on pourrait la croire sérieuse, mais lorsqu’elle s’élance, c’est le brio qui prédomine. Sur 2 rasets très limpides et infinis de T. Vaccaresse, l’arrivée fut magistrale. Emboîtant le pas, C. Miralles, et y prenant goût, T. Vaccaresse  la font récidiver. Des bravos, des Carmen et un beau final de Solidarité au son de l’Air de Bizet en guise remerciements !!

Valentine tamponne T. Vaccaresse

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                        Texte et photos
CYRIL DANIEL

 

Entrée : 230 spectateurs. Organisateur : CT La Bouvino/Trophée Ph. Thiers. Raseteurs : Ch Clarion (7 pts) , Th Dumont (20 pts) , J. Ferriol (2 pts), C. Miralles (6 pts), H. Poujol, M. Sanchez, T. Vaccaresse (10 pts). Tourneurs : M. Arnel, G. Sagnier

                

18/05/2016

VESTRIC-ET-CANDIAC *LIGUE* 3e Sélection Vaches cocardières*

Mercredi 18 mai 2016

UNE COURSE ENTRE LES GOUTTES !

vaches cocardières,vestric-et-candiac, sélections,course camaguaise

⇑   Sébastien Molina à la tête de la n°128
de la Manade Saint-Pierre   ⇑  

3e Course de sélection pour le Trophée Philippe-Thiers et retour aux arènes de Vestric-et-Candiac et ce jusqu’à la fin maintenant (25 mai, 1er juin et la finale le 15 juin). C’est entre les gouttes (pluie durant la 1re et pluie revenant interrompant la course de la 8e) que cette course s’est déroulée et dans laquelle en sont ressorties les plus convaincantes les pensionnaires des manades Saint-Pierre, Raynaud et Pagès. Chez les stagiaires, les jeunes Joris Ortega et Matthieu Abbal prennent de l’assurance de course en course, Sébastien Molina, s’affirme et Faiçal Aboulghazy réalise de beaux gestes. Mais, cela n’exclue pas le travail des autres qui fut, lui aussi approprié. Nous sommes en ligue, restons indulgents.

La Course : La 1re à fouler la piste fut la n°142 de Raynaud qui, après un début fuyard (7 sauts) a mis du cœur à l’ouvrage en réalisant de jolies poursuites, une envolée derrière Zelphati, Abbal ou encore Molina. Un final bien meilleur que le commence. 5 Carmen plus retour avec  ses ficelles.
Est venue ensuite la n°141 de Pagès. (Photo: action sur J. Ortega ⇒) Vaillantes, d’entrée une série fait tourner le disque. Par la suite bien présente et sans baisser de rythme, elle signe de belles longueurs sur Ortega (2) derrière qui elle va même se dresser en conclusion avant de remettre ça sur vaches cocardières,vestric-et-candiac, sélections,course camaguaiseAbbal. Même si sa fin de course est un peu plus indisciplinée, c’est pas mal du tout. 4 Carmen plus retour avec les ficelles.
Troisième ce fut la n°107 d’Agniel. Sans trop d’avant, cette « védélière » a du mal à suivre la cadence d’autant qu’elle s’use dans des sauts inutiles (7). Retour en silence avec son gland.
Pour terminer cette première partie, la n°171 Du Juge a donné du jeu. Vive, elle brille dans les échanges, se signale derrière Aboulghazy. Seule la finition manque. Retour dépouillé sur la limite avec le disque, joué 5 fois.

Après un bref entracte, la pensionnaire n°128 de Saint-Pierre allait faire monter le niveau. Vive, elle se retourne rapidement. Je ne vous parle même pas dans sa façon de "dailler" dès le départ du raset. De plus, avec un placement non négligeable, vaches cocardières,vestric-et-candiac, sélections,course camaguaiseles hommes sont de gratter la tête pour  parvenir à la sienne. Des Carmen (5) rejoués à sa rentrée avec ses ficelles.
Dans un tout autre registre, la n°062 de Martini, va se prêter au jeu, mais à son rythme, avant de monter sa préférence pour la contre-piste.
Avant dernière, la n°155 du Pantaï est volontaire, elle veut, elle sait mais son manque d’agressivité fait que...
Pour conclure, la n°279 de Nicollin est d’une corpulence imposante. La Dame non pas à la casquette à ma droite mais au parapluie dira même,      « ils se sont trompés, c’est un taureau » ; Malgré la pluie qui s’intensifiait 2 tentatives de rasets allaient être faites. Le premier  d’Aboulghazy ( Photo)qui allait se solder par une arrivée fracassante, et le second de ….. - et mince j’ai le parapluie de ma voisine devant les yeux - qui se solda par une envolée. Hélas la pluie allait nous priver du reste mais sûrement pas nous priver de la revoir dans une des 2 courses suivantes.

vaches cocardières,vestric-et-candiac, sélections,course camaguaise

    ⇑   Mathieu ABBAL à la tête de la n°171 de la Manade Du Juge   ⇑ 

 

                                                           Texte et Photos
                                                     CYRIL DANIEL