Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/09/2017

VAUVERT * ELECTION DE LA COCARDIERE D'OR *

Dimanche 24 septembre 2017

vauvert,vaches cocardières,thérésa,blatière-bessac,course camarguaise

C'est ce matin à Vauvert, qu'avait lieu à 11h dans la Salle Foucaran, l'élection de la Cocardière d'Or 2017: Sur 22 votants - 11 membres du bureau et 11 organisateurs - , 18 se sont exprimés.

vauvert,vaches cocardières,thérésa,blatière-bessac,course camarguaise

Le titre de Cocardière d'Or 2017
a été décerné
à Theresa  (Manade Blatière-Bessac)
avec 10 voix
devant OCTOPUSSY (Manade  Chapelle) avec 7 voix. 

VALSIERE (Manade Chaballier) obtenant 1 voix.

21/09/2017

VAUVERT : FINALE DES VACHES COCARDIERES

Mardi 19 septembre 2017

Qui succédera à Octopussy ?

Dimanche, à Vauvert, la Cocardière d'Or 2017 sera élue

vauvert,vaches cocardières,course camarguaise

▲ Octopussy de la manade Chapelle
Cocardière d'Or 2016

Dimanche 24 septembre, les arènes Jean-Brunel de Vauvert accueilleront après 1990, 1993 et 1999, la finale des Vaches Cocardières au cours d’une journée d’aficion et de tradition illustrant l’emblème local «Vauvert, c’est vivre les traditions».

Scrupuleusement sélectionnées par les membres du Trophée, ce sont 7 cocardières qui ont été proposées à la Commission des Festivités, présidée par Bruno Pascal, pour défendre leurs attributs, face à 10 raseteurs et 4 tourneurs.

Dans l’ordre de sortie : 1re, Saintoise (Les Baumelles).- Avec une seule sortie cette année (Aimargues), son sérieux et son classicisme ont su séduire pour ouvrir les débats. 2e, Valentine (Chaballier).- Tout vauvert,vaches cocardières,course camarguaiseaussi sérieuse, elle devrait tenir les hommes en respect surtout que, quand on la serre, elle sait menacer à l’arrivée. 3e, Sarah (La Galère).- A 8 ans, elle a déjà 4 finales à son actif. Dorénavant plus classique, elle alterne sérieux et mobilité et peut, dans la pression, s’engager au-dessus des planches. vauvert,vaches cocardières,course camarguaise4e, Octopussy (Chapelle).- La Cocardière d’Or en titre, clôturera une fort belle saison. Cocardière dans l’âme avec placement et anticipation, spectaculaire aux moments opportuns, et dominatrice par-dessus tout - elle a conservé tous ses attributs à chacune de ses prestations - elle devrait, dans cette piste relativement grande, tenir la dragée haute aux hommes.

vauvert,vaches cocardières,course camarguaise5e, Thérésa (Blatière-Bessac).- Au caractère bien trempé de la race des Iscles, la Cocardière d’Argent et meilleure vache de la finale 2016 à Pérols, est d’une régularité irréprochable. Vaillante, intraitable à la planche, c’est une valeur sûre. vauvert,vaches cocardières,course camarguaise6e, Valsière (Chaballier).- La triple Cocardière d’Or (2012, 2014 et 2015), âgée aujourd’hui de 11 ans, alterne désormais entre le sérieux et le spectaculaire avec des arrivées d’une rare puissance. Ce sera sa 7e participation à une finale. 7e, Azalais (Ricard).- Quasiment inconnue dans vauvert,vaches cocardières,course camarguaisele circuit (deux courses en 2017) c’est du fantasque, propre aux pensionnaires du Domaine de Méjanes, qui devrait enflammer les gradins avec sauts, mais aussi envolées. 8e, Beretta (Nicollin).- La lauréate de la Promotion JeanLouis Daniel dans les arènes de Vestric est encore toute jeune. A 6 ans, sa rapidité et ses percussions aux planches en font une dernière qui devrait laisser le public sur une fort bonne note.

Les raseteurs : comme il avait été annoncé en février lors de l’assemblée générale du Trophée, le règlement de la Finale a été obligé d’évoluer, de s’adapter et de suivre le mouvement. Désormais, le Trophée des Vaches Cocardières se joue sur la saison.
D’ores et déjà, on peut dire que le vainqueur de cette 37e édition est le gaucher Mickael Gougeon (110 points). Il est suivi de Tom Vacaresse (56) et de Jean-Louis Ricci (50).
La finale venue, les compteurs seront remis à zéro et se jouera le Trophée Philippe-Thiers. Seront alors récompensés le raseteur ayant totalisé le plus de points sur la journée (prix de 500 €), le 2e (200 €) ainsi que le plus méritant (150 €).
Nouveauté également dans le choix des raseteurs. Sur les 10 participants réglementaires, l’organisateur est tenu d’inviter 6 raseteurs de son choix, pas forcément classés au Trophée des Vaches. Laissant ainsi la place à 4 entrants. Seront d’ores et déjà présents à la capelado les droitiers Auzolle, Guyon, Vacaresse et les gauchers Ferriol, Gougeon, Benammar.

Texte et photo
CYRIL DANIEL

PROGRAMME

Dimanche 24 septembre. 10 h 30, élection de la Cocardière d’Or, salle Foucaran aux arènes. 11 h, abrivado départ du pré des Demoiselles. 12 h, apéritif musical avec la peña Los Sombreros. 16 h, 9 €, 37e finale. Remise des prix en piste suivie d’une bandido manade Aubanel jusqu’au Jeu-deBallon.

CLASSEMENT DES RASETEURS

Au 1er septembre : 1. Gougeon, 110 points ; 2. Vacaresse, 56 ; 3. Ricci, 50 ; 4. Clarion, 39 ; 5. Sanchez, 35 ; 6. Douville, 32 ; 7. Miralles, 28 ; 8. Guyon, 22 ; 9. Chekade, 21 ; 10. Charnelet, 19. 11. Caizergues, 15 ; 12. Auzolle, 13 ; Ferriol, 12 ; 14. Ouffe, 8 ; 15. Gautier, 7.

 

03/09/2017

LE CAILAR - Fête de La Saladelle - Vaches Cocardières

Course du 2 Septembre 2017

4 BLANCS POUR 8 NOIRES

Un déséquilibre qui a nui tout au long

de l’après-midi

 IMG_0884.JPG

Entrée : Une centaine de personnes     Organisateur : CT Lou Senglié

Présidence : Jacques Roumajon      Raseteurs : Droitier : T. Douville    Gauchers : M Gougeon, JL Ricci, M Sanchez -   Tourneur : S Fargier

IMG_0882.JPGDégringolade des températures, un vent à décorner les biou laissant sur son passage de gros nuages noirs, peu de monde sur les gradins, Les arènes de « La Glacière » comme on les appelle, ont bien fait honneur à leur nom.

En piste, face aux cocardières des manades Raynaud, La Galère, Ricard et Nicollin, seulement 4 raseteurs aidés par 1 seul tourneur, et en plus en déséquilibre total (1 droitier pour 3 gauchers). Pourquoi ? Alors que la grille officielle en contenait 5 et que le règlement fédéral en impose minimum 6 ? Autant vous dire, que la gente féminine, est allée bien au-delà de l’égalité de la gente masculine en ce jour de la fête de La Saladelle organisée par le Club Taurin « Lou Senglié ».

Domination donc logique des cocardières face à un travail maximum des hommes dans cette piste aux dimensions moyenne et une hauteur des planches handicapantes….. Dans ce contexte,  il ne faut pas trop en demander et surtout ne pas être trop exigeant en encore moins siffler les hommes.

IMG_0889  - GAVOTTE (Raynaud) et T DOUVILLE.JPGPour la Manade Raynaud : En 1ère  position, en habituée à ce poste, Gavotte (n°701) surveille tout le monde sans avoir à forcer et démarre au simple geste. De près ou de loin, elle vient et pousse derrière T. Douville et M. Sanchez au point que ce sont les planches qui vont l’arrêter. Ne cède que sa cocarde et un gland. Un Carmen plus retour. En 6ème, Carmen (n°207) a de bons principes. Rapide, elle vient avec la corne et stoppe ses interventions à la limite. Manquant considérablement de travail, elle visite la contrepiste 4 fois. En possession de tous ses attributs, elle retourne au toril avec les honneurs joués une fois pendant.

Pour la Manade La Galère : Pauline (n°912) en seconde gère bien sa course. IMG_0909 - PAULINe (La Galère) - M SANCHEZ.JPGFranchement elle s’engage dans les rasets, maitrise la situation, pas trop compliquée tout de même. Elle cède ses principaux attributs et conserve ses ficelles. 2 Carmen plus rentrée. Puis ce  fut le tour de Sarah (n°917) en cinquième qui malgré ses dix ans boulègue dans tous les sens en acceptant les invites…. Elle tape derrière T Douville, M Sanchez et reste maître de ses ficelles. 3 Carmen plus retour.

IMG_0968 - REINETTE (Ricard) sur T DOUVILLE.JPGPour la Manade Ricard : Que dire d’Upsa (n°550). Tout en beuglant, avec un placement essentiellement centra, elle ne pourra guère se libérer de son effervescence, surtout qu’elle se montre rapidement à l’aise aux planches qu’elle franchit après T. Douville. Pas trop bousculée pour ne pas dire pas du tout, elle conserve la totalité de ses attributs. Carmen au retour entendu une fois. En dernière Reinette (n°217). Loin d’être ridée comme on pourrait le croire mais au contraire, très leste et extrêmement rapide dans ses déplacement, elle n’inspire guère les hommes qui lui laissent la totalité de ses attributs. Des enchaînements de 3 cites, une action derrière T. Douville pour le disque une fois plus retour.

Pour la Manade Nicollin : Epineuse par sa mobilité, Rascasse (4ème – n°264) IMG_0925 - RASCASSE (Nicollin) GOUGEON.JPGse montre coopérante et en une franchise au point de céder cocarde et glands. Par contre, les ficelles restent en place après une action après M. Gougeon. 3 Carmen plus rentrée. Par contre, c’est une autre paire de manche avec Diva (n°361), sortie avant dernière qui très classiquement et au caractère bien trempée elle se jette dans les rasets à vive allure et en coupant légèrement les trajectoires comme cette enfermée sur T. Douville ou ce fut chaud. Des Carmen (6) ainsi qu’à son retour avec……. ses ficelles.  

IMG_0948 - DIVA (Nicollin) et T DOUVILLE.JPG

Texte et Photos Cyril Daniel

27/08/2017

27.06.17 - SAINT CHAPTES - VACHES COCARDIERES

Course su 26.08.17

CARNAVALESQUE !

Toscane, Sirène et surtout Mamille et Damisello

20 minutes de retard, le manque d'entrain, de suivi et d'erreurs répétitives des officiels – Carmen enclenché en continu, confusion des raseteurs – au point que le public se prêtait au jeu tout en manifestant -  Rien n’a été fait pour que cette course prenne son rythme de croisière, malgré l’investissement des hommes à dose adaptée à chaque vache. Toscane et surtout Mamille et Damisello sont la pointure au-dessus. Sirène démontre un petit quelque chose.  R Guyon à droite, M Gougeon à gauche font l’essentiel. Les autres participent sans forcer la cadence, ce qui sera bénéfique à certaines vaches et néfaste à d’autres…

Bref hormis l’animation de la course, si l’on s’en tient aux principaux protagonistes, l’après-midi en pays de Régordane fut sympa.

IMG_8927 - CORA (Blatière Béssac) sur T DOUVILLE.JPGCora (Blatiere-Bessac – n°545) : En déplacements les hommes la consentent. 2 arrivées brutales après Guyon et Douville et un sec coup de tête en défense. Carmen au retour.IMG_8947 - VIOLETTA (Ribansol) sur M SANCHEZ.JPG

Violetta (Ribansol – n°806) : Pas de refus, fait légèrement le pas et tête basse se défend tout en manquant de finition et en se mettant au rythme de l'homme. 3 Carmen  plus IMG_8962  - JUNON (Fabre-Mailhan) sur R MARQUIS.JPGrentrée.
Junon (F.Mailhan – n°252) : Part sur tout. Consentie en continuité elle brille dans les enchaînements poussés jusqu’à la limite. Le disque deux fois plus retourIMG_8974 - TOSCANE (La Clapière) sur R GUYON.JPG

Toscane (La Clapiere – n°644) : Vive et déterminée elle affiche vaillance et agressions aux planches ou elle tape des cornes. 6 fois le disque retour inclu.

IMG_8992 - MAMILLE (Chaballier) sur M SANCHEZ.JPGMamille (Chaballier – n°915) : Un avion à réaction. Tous les rasets sont magistralement conclus aux planches ou elle tamponne dangereusement ou bascule une demie douzaine de fois après Guyon, Douville, Sanchez et Gougeon. 3 fois les honneurs plus rentrée. Hirondelle (Les Montilles – n°102) : Perdue elle vient, ne vient pas, lâche, saute.... Pire est le Carmen final sous les rires du public….. IMG_9017 - SIRENE (Leron) sur T DOUVILLE.JPG
Sirène (Leron – n°210) : Impressionne d'entrée malgré sa jeunesse qui lui sera fatale dans la pression. Rasetée tranquille se met en valeur par ses arrivées engagées notamment derrière Guyon (3), Gougeon (3) et Douville.  4 Carmen plus retour.

IMG_9049 - DAMISELLO (Chapelle) sur M SANCHEZ.JPGDamisello (Chapelle – n°927) : Vaillance et Festival d'actions, une douzaine pour conclure explosivement. Tour à tour, Gougeon (2) Guyon (2), Marquis (3) et Sanchez pour les plus engagés la feront briller de mille feux. Moult Carmen et applaudissements à son retour. Il fallait bien ça pour oublier tout le reste….
Entrée : 1/3 - Organisateur : Cté des Fêtes
Présidence : Guy Chaneac
Raseteurs droitiers : T Douville, R  Guyon, R  Bruchet Raseteurs Gauchers : M Gougeon, M  Sanchez, R  Marquis
Tourneurs : S Fargier,A  Duran, H  Fadli -- Texte et Photos Cyril Daniel

14/08/2017

UCHAUD *VACHES COCARDIERES*

Lundi 14 août 2017

Le top avec une 2e partie de feu

 

Exellente course qui s'est enflammée après l'entracte avec un quatuor de haute volée qui a compliqué le choix du jury pour les prix. Finalement, c'est la plus jeune vache du lot, Bereta de Nicollin qui gagne associée à Christophe Clarion. Et un Carmen général est décerné à l'issue.

Cora (Blatiere-Besac, N.547).- Après un tour de chauffe, elle se place dans l'angle du toril où elle positive avec de superbes réactions. Excellente première. 5 Carmen et retour.

Noisette (Saint-Pierre, N.520).- A croquer sans modération. Elle bombarde les planches en règle et il vaut mieux s'accorocher. 8 Carmen et retour pour une pluie de coups de barrière.

Darinka (Pagès, N.941).- Démarre avec une fusée et s'envole sur Clarion. Testège sur les rasets engagés, s'encagne et termine a mas. 6 Carmen et retour.

Vénus (Raynaud, N.142).- Sort comme un fusée mais après un choc, certainement dans le toril, réintègre.

Damisello (Chapelle, N.927).- Elle aussi ne fait pas dans la dentelle avec un envol après Clarion. Récidive plusieurs fois des deux côtés, pour un nombre incalculable de tampons de plus en plus hauts. 8 Carmen et rentrée ovationnée.

Valsière (Chaballier, N.605).- Avec la triple Cocardière d'Or , il ne faut pas s'oublier à la barrière. Elle forme un beau duo avec Clarion après qui elle tamponne et qui la fait briller.. Expérimentée, elle termine sous une pluie de Carmen, et toujours derrière Clarion.

Bereta (Nicollin, N.150).- La plus jeune du jour montre beaucoup de qualités avec notamment un placement sévère qui pose problème. Elle fracasse après Ferriol. Clarion s'arrime et la fait briller . Vacaresse enchaîne, Carmen en boucle et l'ovation.

Agathe (La Galére, N.945).- Elle attaque par une rafale dans les barriéres. Ensuite, elle sélectionne avec plusieurs actions au planches et un gros tampon sur Gougeon pour terminer cette exellente après-midi. 9 Carmen et retour.

REMY MARTIN

Course du dimanche 13 août. Entrée: le plein. Président : JacquesRoumajon. Raseteurs droitiers : Vacaresse. Gauchers : Gougeon, Clarion, Ferriol, Ricci. Tourneurs : Arnel, Joseph, Sagnier.

 

 

 

 

07/08/2017

CASTRIES *VACHES COCARDIERES*

Lundi 7 août 2017

La canicule s'emballe
les vaches régalent

Ce 10e Trophée Michel Volle (récompensant Héléna de Blatière-Bessac et Mickael Gougeon, coup de cœur à Rodrigue Ortiz), reçoit, à l'issue, un Carmen général pour le bétail et le travail des raseteurs. Malgré une chaleur accablante et l'assiduité des hommes, ces demoiselles n'ont cédé aucune ficelle.

Palunette (Ricard, N.934).- Elle se place, répond à des séries, capable de finir méchamment ou de sauter après l'homme. Ne cède que sa cocarde. 4 Carmen et retour.

Sarha (Chaballier, N.701).- Se livre dans les séries. Cède ses rubans en 4 minutes. Aux ficelles, vaillante, enchaîne sans refus. 3 Carmen et retour.

Orphée (Blatière-Bessac, N.968).- Véloce, saute de nombreuses fois. Les hommes tentent de l'intéresser en vain. Ne perd que sa cocarde.

Cigale (Ricard, N.679).- Placée, elle tient les blancs à distance. Saute après Gougeon. Attentive, elle se fait respecter et vient fort à chaque raset. 2 Carmen et retour.

Noëlle (Blatière-Bessac, N.407).- Se positionne d'entrée. Vigilante, surveille les départs. Saue après Ortiz. Dominatrice, garde tous ses attributs.

Helena (N.745 (Blatière-Bessac).- Honore les séries et frappe en conclusion. Gougeon prend tous ses rubans. Termine en apothéose par une série de coups de barrière. 6 Carmen et retour.

Azalaïs (Ricard, N.676).- Décidée, elle s'envoie après Chekade, saute sur Ouffe. Gougeon. Monte jusqu'aux tubes après Ortiz qui lève la cocarde à la dernière minute. 5 Carmen et rentrée.

Gaïa (Chaballier).- Sort avec de l'envie, enchaîne et passe le mourre à chaque fois. Défend vaillamment son 2e gland qu'elle cède à la dernière minute. 7 Carmen et retour.

SAINT-HILAIRE

Course du samedi 5 août. Entrée : 200 personnes. Org. CT Le Trident. Président : N. Manchon. Raseteurs droitiers : Ortiz, Chekade, Miralles. Gauchers : Gougeon, Errik, Ouffe. Tourneur : Grando.

 

04/08/2017

VACHES COCARDIERES - CLASSEMENT

 
Classement des raseteurs après la course du 28 juillet à Vergèze

Communiqué par le Trophée des Vaches Cocardières.

1° M. Gougeon 56 pts

2° JL Ricci 47 pts .

3° T. Vaccaresse 37 pts

4° C. Miralles 27 Pts
5° M. Sanchez 21 Pts

6° Charnelet 19Pts

7° M. Clarion -  K Caizergues 15 pts
9° T. Douville 14 Pts

10° A. Gauthier 7 pts

Prochaine course Samedi 5 Aout à Castries

29/07/2017

VERGEZE - VACHES COCARDIERES

Course du vendredi 28 Juillet

A L’IMPOSSIBLE NUL N’EST TENU

Les Blancs ont mouillé le maillot mais bon ……

IMG_6504.JPG

Pour son 3ème jour de fête locale, la plaza vergezoise accueillait la gente féminine avec un concours de manades Blatiere-Bessac, Chaballier et Chapelle qui autant le dire d'entrée a été faussé par le manque non pas de travail, lais tout simplement d'hommes. En effet, ce sont seulement 5 tenues blanches qui sont venues se présenter au Maestro de cérémonie et qui ont fait le maximum, le maximum pour donner du rythme, le maximum pour que les Cocardières se mettent en valeur. Mais ça ne marche pas toujours. A un moment, il faut que tout monde se remette en question. 5 hommes (sur 6 invités)  dans cette grande piste ô combien compliquée (piste spacieuse, barrières hautes, contre piste large), c’est nettement insuffisant.

Pour la Manade Blatière-Béssac : Elisa et Sarah initialement prévues sont IMG_6515 - CORA - SANCHEZ.JPGremplacées par Cora (n° 547) qui  a bien joué son rôle de première. Entre placements, déplacements, sauts (2) et séries elle meuble ses 10 minutes en IMG_6629.JPGrépondant en faisant légèrement les pas. 2 Carmen plus retour avec ses glands. Seconde remplaçante, Orphée (annoncée n°407 mais marquée 947 – 7ème  a démontré un potentiel fort intéressant. En se déplaçant constamment, elle répond avec beaucoup de vivacité jusqu’au fil planches bien que ces dernières soient trop éloignées du départ du raset…Bien que souffrant de la grandeur de la piste, sa course demeure fort positive IMG_6576 NOELLE - CHARNELET.JPGet tournée vers l’avenir. Pour finir chez le trio Orange et vert, Noëlle (n°407- 4ème) du haut de ses 13 ans, va s’imposer.  Tantôt positionner dans les planches, tantôt légèrement éloignée, ses répliques se font tête basse, et un sec coup de tête vient augmenter la difficulté pour les hommes méfiants. 1 coup de barrière derrière Charnelet, le retour se sait en musique (joué 3 fois) avec ses glands.

Pour la Manade Chaballier : Sarah (n° 701 – 2sde) manque IMG_6550 - SARAH - GOUGEON.JPGde pétard. Néanmoins, elle accepte tout, pousse aux planches après Sanchez ou elle sa se lever 2 fois. Vulnérable elle cède 1 ficelle. 3 Carmen plus rentrée. Argentina (annoncée n°231 mais marquée 339) est IMG_6594 - ARGENTINA - CAIZERGUES.JPGbrouillonne. Elle accepte tout, mais manque de concentration et de suivi. Elle aussi semble se perdre dans l’espace qui lui est proposé. Rentre 1 ficelle en silence. Pour conclure IMG_6620 - MAMILLE - GOUGEON.JPGchez les Sang, Blanc et Or, Mamille (n°915 – 6ème), la plus expérimenté va se placer et malgré quelques tentatives des hommes ne pourra pas se montrer son savoir. Cède que sa cocarde. Carmen au retour.

 Pour la Manade Chapelle : Damisello (n° 927 – 2ème) sort toute pétaradante. IMG_6564 DAMISELLO - CHARNELET.JPGLes hommes jouent le jeu, est toute pétillante elle se jette dans les rasets sans retenue. Les planches de la retiennent guère. Pour preuve, ses 3 sauts derrière Sanchez et Gougeon (2) qui vont faire tourner le disque, comme ses séries. Carmen la raccompagne  avec ses ficelles. En conclusion de la course, IMG_6653 - CANOPEE - RICCI.JPGCanopée (n°214) dès la sonnerie s’en prend aux planches, qu’elle vient buter quand un homme est dans son champ de vision dans le couloir. Sur les rasets, plein gaz et en faisant légèrement le pas elle s’engage pour ne jamais lâcher prise. Les hommes en prennent la mesure et l’emportent dans de jolis échanges. 5 Carmen plus rentrée.  

 Entrée : 1/3 - Organisateurs : Commission des Festivités - Présidence : Jacques Valentin

Raseteurs Droitier : M Charlenet, A Caizergues -  Raseteurs Gauchers : M. Gougeon, JL Ricci, M Sanchez                                   

Tourneurs : JR Grando, S Fargier                  Texte et Photos Cyril Daniel

24/06/2017

CODOGNAN - COURSE DE VACHES - Manade BLATIERE-BESSAC

Course du Vendredi 23 Juin 17

THERESA en VALEUR SURE

FIELOUSE en DECOUVERTE

IMG_4334.JPG

 

IMG_4351.JPGQu’est ce qui peut motiver, entraîner un organisateur, quel qu’il soit, à ne pas faire compter une course de taureaux ou vaches avec des noms au Trophée….. Est-ce par manque de confiance au bétail choisit, la peur de voir venir se greffer dans le quota d’entrants des raseteurs non désirés et jouant le trophée, ou tout simplement par animosité envers certaines personnes. En tout cas aujourd’hui c’était hors trophée, que le Cté des Fêtes des Fêtes de Codognan présentait la Royale, IMG_4496.JPGenfin la course complète de Vaches Cocardières de la Manade Blatière-Béssac sous le regard avisé des pélots de la devise Orange et Verte, laquelle course a été imprégnée d’un rythme relativement soutenu de la part des hommes….

Même gratuite, les arènes sont loin d’être pleines à l’heure de la capelado ou, Rémy Guyon, mettant un terme à sa carrière, fut honoré d’un coffret de vin et d’un bouquet autour de ses amis….

CORA - VACARESSE.JPGCora – n°547 : Présente  déjà samedi dernier dans cette piste (pour une autre course de vaches), elle fut méconnaissable. Sans cesse en mouvement, ou fuyarde (4 sauts), elle ne permet pas d’y faire autre chose que des rasets à la traverse. 2 arrivées serrées derrière Guyon et Vacaresse vont déclencher tout de même le disque, comme à  son retour avec ses ficelles. ELISA - CLARION.JPG

Elisa – n°052 : Brouillonne, prenant souvent la poudre d’escampette (7 fois) elle passe la majeure partie de son temps à courir, tout en coopérant, au point d’en perdre la totalité de ses attributs .                                                               

ORPHEE - CLARION.JPGOrphée – n°948 : Distraite, toujours en mouvement, elle aussi va aussi aller voir ce qui se passe derrière à 5 reprises. En piste, elle affiche quelques dispositions par sa vaillance mais l’ensemble demeure brouillon.        HELENA - CLARION.JPG

Avec Heléna – n°745, la course sans réellement s’envoler va monter d’un petit cran. Bien que réboussière elle aussi (4 évasions) d’entrée tamponne derrière Moutet avant de récidiver derrière Clarion (2), Vacaresse (2), Soler et à nouveau Moutet. Elle se défend en répondant présente et avec application….  Des Carmen (4) ainsi qu’à son retour avec sa 2ème ficelle.

NOELLE - VACARESSE.JPGNoelle – n°407 : Dès la sonnerie d’attaque, fuse sur le tourneur Arnel et le rejoint en contre piste (Carmen ????). Par la suite, du haut de ses 13 ans, elle tient tête aux hommes,  peu entreprenant, il faut le reconnaitre. Par contre, dès qu’ils y prirent la mesure, elle afficha une réticence à combattre de par son comportement… Elle s’engage certes volontiers dans le rasets mais, à l’approche des bois, elle vire sur elle-même pour ne pas prendre la reprise et retourner dans son refuge devant le toriL 1 Carmen tout de même  (action sur Vacaresse) renouvelé a sa rentrée privée juste de sa cocarde sur la sonnerie.FIELOUSE - SOLER.JPG

Fiélouse – n°954 : Bien que très capricieuse elle aussi à rester en piste (11 sauts), elle a pu démontrer durant son temps de pistes pas mal de qualités dans ses engagements dans les rasets qui de font sans retenue et agrémentées d’une pointe de méchanceté qui lui font réaliser des prouesses dans ses arrivées derrière Vacaresse et Soler. Les glands retournent au toril avec les honneurs joués 2 fois.

SYLVA - VACARESSE.JPGAvant dernière, Sylva –n°242, est vaillante, ses répliques se font franchement, ses arrivées se font frontal tapant les planches (elle doit avoir la migraine). Mais, 6.’30 suffisent aux hommes pour venir à bout. 2 Carmen plus rentrée.

THERESA - MOUTET.JPGPour conclure, la n°1  incontestable des Iscles, Thérésa – n°448,  a conclu brillamment l’après-midi. Débutant calmement, elle a vite passé la vitesse supérieure, le travail s’intensifiant. Si pratiquement tous les rasets parviennent à la tête, c’est dans ses finitions engagées et corne menaçante que le danger réside. Vacaresse (2), Moutet (5), Clarion, Soler, THERESA - VACARESSE.JPGGuyon et Gougeons vont de faire sérieusement raccompagner. Des Carmen, une bonne demi-douzaine, réitérée à sa rentrée applaudie chaleureusement, ficelles en place

 

Entrée : Petit 3/4

Organisateur : Cté des Fêtes

Présidence : Alain Soubeiran

Raseteurs : D Moutet, C Clarion, T Vacaresse, J Soler, R Guyon, M Gougeon, J Pinter

                                                                         Texte et Photos Cyril Daniel

Tourneurs : M Arnel, A Duran, S Fargier

14/06/2017

VACHES COCARDIERES - FINALES DES COURSES DE SELECTIONS 2017

Course du 14/06/17 - Promotion Jean-Louis DANIEL

LA PROMOTION J.L DANIEL A LA VACHE n°150 (Manade NICOLLIN)

MEILLEUR RASETEUR DES COURSES DE SELECTION : Charly ZELPHATI

MEILLEUR RASETEUR DE LA FINALE : Corentin SOLA

 

IMG_4290.JPG

IMG_4296.JPG

IMG_4298.JPG

Photos Cyril Daniel --- Compte Rendu détaillé  dans les prochains jours