Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/10/2017

VAUVERT - JUBILE DE POUJOL

IMG_9526.JPG

Course du dimanche 15 octobre 2017

Merci Hadrien !

POUJOL1FAMILLEPHEM.jpg

Remplir les arènes de Vauvert, c’est fait ! Réunir les tauromachies, c’est fait ! Partager tes émotions, c’est fait ! Pour ce bel après-midi plein d’aficion et d’amitié, merci Hadrien !

Hier les arènes de Vauvert ont vibré pour le jubilé d’Hadrien Poujol, désormais ex-raseteur et désormais président de la FFCC à part entière. Quitter la tenue blanche après 20 ans de piste, ce ne doit pas être facile... Mais terminer, entouré de tous les siens et transmettre sa passion des taureaux (et toros) dans cette ambiance festive pleine d’aficion, de sympathie et de partage, c’est un point d’orgue à sa carrière qui restera à jamais gravé dans la mémoire du Vauverdois.

IMG_9530.JPG

IMG_9523.JPG

IMG_9532.JPGSous la baguette du maître en la matière, Patrice Blanc, pas une seule fausse note n’a contrarié la partition. Les gradins bondés et la contre-piste bien garnie accueillaient, après le ballet des chevaux de Renaud Vinuesa, une ribambelle d’Arlésiennes, des générations de raseteurs, d’anciennes Reines d’Arles et demoiselles d’honneur, pour applaudir follement le héros du jour ému aux larmes aux côtés de Naïs Lesbros, reine d’Arles.

Dans un brindis envoyé au grand-père formateur de son aficion (Pierre Poujol, disparu), Hadrien Poujol survolait ses combats avec les cocardiers, sa passion des tauromachies, le soutien de sa famille... Terminant par « Papi, je te serai éternellement reconnaissant ». Emouvant ! Rejoint par les siens, épouse, enfants, et ses tourneurs (Eric Jourdan, Thierry Dengerma, Gérald Rado, Denis Labrousse), le charismatique gaucher lançait ensuite le début d’un spectacle qui s’avérait réglé comme du papier à musique, sous l’impulsion d’acteurs impliqués, élégants, transmettant au public. Les (plus ou moins anciens) raseteurs attaquaient par une Cocarde d’Or où les deux biòu (de Daumas et Félix) se sont frayés comme ils ont pu un chemin entre des vagues blanches que Bruno Séguier au micro a dû temporiser. Batistes Bordes face à un toro puissant de Robert Margé, a donné une démonstration magistrale de six écarts impressionnants. Les deux frères Guillaume et Nicolas Vergonzeanne, eux, stars de la course landaise, ont, par des sauts incroyables, fait trembler les gradins.

Jean-Luc Herleman prenait la présidence le temps de la tienta d’un macho de la ganaderia San Sebastian pour les maestros Sébastien Castella, figure majeure du toreo, Mehdi Savali et Jérémy Banti. Instants intenses et fascinants. Après l’entracte, place à la course camarguaise de quatre cocardiers rasetés par différents acteurs en alternance (lire ci-dessous). Du très bon travail, rythmé, propre avec des taureaux très participatif. Bayard de Nicollin, Courejau de Blatière-Bessac, Scipion de Saumade et un Artalet de Laurent explosif en diable pour le dernier raset d’Hadrien qui soulevait les arènes.

« Les taureaux m’ont tout donné, à mon tour de les protéger au mieux » disait en préambule à cette superbe après-midi, Hadrien. De la piste à la Fédération de la course camarguaise, voilà le prochain combat du jeune président Poujol.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS MALI ET ERIC MARC

 

Le dernier raset avec Artalet

POUJOLARTALETPHEM.jpg

Avec un Bayard de Nicollin très participatif et offensif. Un Courejau de Blatière-Bessac, remuant et brutal aux planches, s’explosant aux trousses des hommes. Le pétard à revendre de Scipion de Saumade, cocardier vaillant au possible dont les séries étaient accompagnées au saxo, imposant le silence aux hommes de la piste avant de finir en trombe au cul d’Hadrien et de serrer dangereusement Favier. Ficelles au toril. Quant à Artalet de Laurent, qui pouvait mieux que lui accompagner en feu d’artifice les derniers rasets du champion. Pétillant et bacéleur à tout va, le fauve multiplie les actions d’envergure. Les hommes régalent, le public est accroché et profite joyeusement. Les coups de barrière s’additionnent et s’amplifient jusqu’à la dernière envolée après Hadrien qui embrasait les gradins. Magnifique !

SAVOIR

Dimanche 15 octobre. Arènes pleines. Organisateur : CT des supporters d’Hadrien Poujol. Présidents de course en alternance : Bruno Pascal, Bruno Séguier, Marc Moucadel, Didier Goytes (Landais), Jean-Luc Herlemann (tienta), Joris Alvarez, Aurélien Laget. Raseteurs : (en alternance) pendant les 4cocardiers, Robert, Sanchez, Jourdan, Poujol, Errik, Félix, Ciacchini, Ayme, Favier, Auzolle, Bruschet, A. Benafitou, Clarion, etc. Tourneurs : Khaled, C. Garcia, Fouque, A.Perez, Jockin, etc.

▼ La classe du petit Prince
Sébastien Castella

vauvert,hadrien poujol,course camarguaise

Photo ERIC MARC

▼ Les Landais à l'aise

vauvert,hadrien poujol,course camarguaise

PH ERIC MARC

▼ Pour la tienta de macho
Medhi Savalli, Jérémy Banti, Sébastien Castella
tout de blanc vêtus

à cheval Olivier Marger

PHOTOS MALI

vauvert,hadrien poujol,course camarguaise

▼ Pour la Cocarde d'Or des anciens
Mehdi Savalli maestro et raseteur

vauvert,hadrien poujol,course camarguaise

▼ Pour la Cocarde d'Or des ancienss
sauteur et raseteur, Nicolas Vergonzeanne

vauvert,hadrien poujol,course camarguaise

▼ Brindis

vauvert,hadrien poujol,course camarguaise

vauvert,hadrien poujol,course camarguaise

▼ Sauteurs

vauvert,hadrien poujol,course camarguaise

▼ Ecarteur

vauvert,hadrien poujol,course camarguaise

▼ Raseteur un jour raseteur toujours...

Hadrien Poujol et Artalet

vauvert,hadrien poujol,course camarguaise

************************

 

 

26/09/2017

VAUVERT - 37e Finale de la Cocardière d'Or

Course du dimanche 24 septembre

BELLES et BONNES !

                           Vaches et hommes s'associent pour un Carmen général

IMG_2571 mod.jpg

Belles et Bonnes, ce sont des mots inventés pour elles, pour ces vaches qui ont offert grâce à la complicité des hommes une excellente finale. Gougeon, Vacaresse pour la saison, Auzolle (23 pts), Guyon (19 pts) et Vacaresse pour finale rejoignent les manades Blatiere (Cocardière d'or) Chapelle (Cocardière d'argent) et Chaballier (Prix de la journée) sur le podium final complété des vauverdois D. Stenger IMG_2318 - CAPELADO.JPGet C Llinares IMG_2325 - CAPELADO.JPGhonorés pour leur engagement aux services de l'aficion.

En prélude, pena, arlesiennes accompagnées de Mezzo-Soprano Valentine Lemercier et du cavalier G. Simon avaient accueillis pour un coup de cœur, la capelado et le quadruple vainqueur du Trophée, T. Dumont.

Une bien belle journée d’estrambord organisée par la Ville deIMG_2355 - VALENTNE - GUYON.JPG Vauvert pour un modeste trophée.
Valentine (Chaballier) : Toujours dans les planches, elle impose son rythme. Percutante à droite, elle se dresse aux planches après Guyon (4), Vacaresse et Gougeon. 6 Carmen plus rentrée.
IMG_2365 - SAINTOISE - FERRIOL.JPG
Saintoise (Les Baumelles) : Beaucoup de mobilité et de présence sans faiblir dans 6 vulnérables minutes récompensées par le disque joué 7 fois.

Sarah (La Galère) : Pas mal de déplacements aux IMG_2387 - SARAH - GUYON.JPGpompons en se levant derrière Guyon (2) tout en empêchant Gougeon et Vacaresse d'atteindre la tête. Plus calme ensuite mais autant déterminée après Guyon et Gougeon, elle conserve ses ficelles. 5 Carmen plus rentrée.
IMG_2411 - OCTOPUSSY - Cocardière d'Argent - VACARESSE.JPG
Octopussy (Chapelle) : Sans faute de placement, l'oeil pétillant et partout elle s'engage au moindre geste avec vivacité sans s'éloigner des planches. En plus de faire le pas, elle tamponne après Boyer, Auzolle et Guyon (2). Le disque  8 fois pour une prestation optimale  l'actif de la Cocardière d'Argent en titre. IMG_2433 - THERESA - GUYON.JPG

Theresa (Blatiere Bessac) : Volontaire et agressive la Cocardière d'Or 2017 tient tête à l'assaut des hommes. Quand les rasets s'enchaînent, elle s'exprime aux planches sous les honneurs. Pas débordé cède néanmoins une ficelle dans une bonne course. 8 Carmen plus retour.
IMG_2451 - VALSIERE - VACARESSE.JPG
Valsiere (Chaballier) : Boxeuse plutôt que danseuse, ses percussions aux planches sont d'une violence inouïe. Plus d'une douzaine d’engagements profonds derrière Vacaresse (3) Guyon (6) Gougeon Boyer et Auzolle. Placée, les hommes ne lui montent pas dessus. 10 Carmen plus rentrée et le prix de la journée en prime.
Azalais (Ricard) : Sa réputation s'affirme dès l'attaque avec un décollage après Guyon. Recidive après Gougeon IMG_2467 - AZALAIS - GUYON.JPGet Ferriol. Souvent positionnée au centre, les hommes sont hésitants car la trajectoire est longue. Consentie, elle démarre promptement pour cogner les planches à IMG_2503 - BERETTA - GOUGEON.JPGl'arrivée. 6 Carmen plus rentrée avec un gland.
Beretta (Nicollin) : Plus vaillante que spectaculaire elle est à fonds dans sa course et ses trajectoires conclues au fil des barrières, cornes menaçantes. En fin de course anticipe Gougeon et le placarde contre les planches. Elle termine bien cette 37ème finale et reçoit son 9ème Carmen au retour au toril.

 

Entrée : 1000
Organisateur : Commission des Festivités
Présidence : Jacques Roumajon
Raseteurs droitiers : T Vacaresse, R Guyon, L Auzolle, F Boyer, J Pinter
Gauche : M Gougeon, F Ferriol
Tourneurs : S Fargier, A Duran, G Sagnier

IMG_2328.JPG

Palmarès 2017 : Cocardière d'Or : Thérésa (Blatière-Bessac) - Cocardière d'Argent : Octopussy (Chapelle) - Meilleure de la Finale : Valsière (Chaballier)

1er raseteur du Trophée : M Gougeon 110 pts - 2ème T Vacaresse 56 pts

1er raseteur Trophée Ph Thiers : L Auzolle 23 pts - 2ème R Guyon 19 pts - Plus méritant : T Vacaresse

24/09/2017

VAUVERT * ELECTION DE LA COCARDIERE D'OR *

Dimanche 24 septembre 2017

vauvert,vaches cocardières,thérésa,blatière-bessac,course camarguaise

C'est ce matin à Vauvert, qu'avait lieu à 11h dans la Salle Foucaran, l'élection de la Cocardière d'Or 2017: Sur 22 votants - 11 membres du bureau et 11 organisateurs - , 18 se sont exprimés.

vauvert,vaches cocardières,thérésa,blatière-bessac,course camarguaise

Le titre de Cocardière d'Or 2017
a été décerné
à Theresa  (Manade Blatière-Bessac)
avec 10 voix
devant OCTOPUSSY (Manade  Chapelle) avec 7 voix. 

VALSIERE (Manade Chaballier) obtenant 1 voix.

VAUVERT *AVENIR/HONNEUR*

Course du samedi 23 septembre 2017

Douanier - Félix, l'évidence

vauvert,douanier,félix,papagai,course camarguaise

Après-midi sympathique entre afeciouna avec l’Union taurine vauverdoise dont le président d’honneur et fondateur, Emilien Duché, 91 ans, remet le Trophée portant son nom, et le Souvenir Jean-Pagès. Pas de suspense pour les prix tant Douanier d’Occitane et Vincent Félix, meilleur animateur, tombaient sous l’évidence. Bernard Lagarde reçoit aussi un trophée pour Papagaï qui fêtait son départ en retraite dans cette piste théâtre de ses plus belles courses. Expérimenté, sélectif et souvent criminel à la planche, Papagaï laissera l’image d’un cocardier de qualité.
Pilou (Félix, N.860).- Peu intéressé par le jeu hormis quelques sorties en force où il corse l’affaire. Malgré l’instance des blancs (1 Carmen), rentre ses ficelles.
Baigneur (Ricard, N.880).- Alterne les sauts-surprise (4) et, une fois placé, un bon comportement dans les rasets. Se révolte sur la fin en frappant après Bernard et fracassant les planches. 9 minutes. 1 Carmen et retour.
Tutu (Les Baumelles, N.006).- Lui a du gaz, une bonne pointe de vitesse et du placement. Sur les belles invites de Félix, raccompagne jusqu’au ras des planches. Se montre dangereux sur les rasets engagés de Zekraoui, jusqu’au bout avec Gaillardet pour 8 minutes les rubans. Affermit son placement et défend son terrain. Félix et Zekraoui signent les plus belles actions. 1re ficelle à la 14e, l’autre rentre. 5 Carmen et retour.

▼ Tutu et Zekraoui

vauvert,douanier,félix,papagai,course camarguaise


Bessoun (Guillierme, N.614).- Souvent en déplacement, Bessoun raccompagne sans forcer. Pas trop titillé, il s’exécute selon la demande. Gaillardet s’implique, Zekraoui allonge, Bessoun se met au tempo mais manque de mordant en ce jour. 12 minutes. 2 Carmen et retour.
Douanier (Occitane, N.103, remplace Achille).- Du moral, du placement, de la vitesse. Entrepris sur un bon rythme, il fait face et se cabre sur Félix et Bernard. Agressif, il fait du large, manque de travail à mi-parcours et s’évade. En revanche quand les hommes s’investissent, il répond présent. Ses 5 dernières minutes sont brillantes avec des enchaînements de qualité voire des conclusions (Bernard, Zekraoui, Robert). Rentre une ficelle. 8 Carmen et retour.

▼ Egalement finisseur, le jeune Douanier
ne manque pas de qualité

vauvert,douanier,félix,papagai,course camarguaise


Persée (Lagarde, N.811).- A grandes foulées, il repousse les blancs et passe lestement les limites. Rapide sur le raset et capable de sauter après, les blancs se perchent haut. Au travail, il montre une belle présence dans les enchaînements qu’il peut conclure (Gaillardet). Mais les raseteurs se relâchent, et Persée rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.


MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER


Trophée de l’Avenir : Gaillardet, 13 ; Félix, 10 ; Bernard, 5 ; Charrade, 4.
Course du samedi 23 septembre. Entrée : 300 personnes environ. Org. : Union taurine vauverdoise. Président : Claude Chevalier. Raseteurs droitiers : Auzolle, Charrade, Félix. Gauchers : Bernard, Gaillardet, Zekraoui. Tourneurs : Perez, Abbal, Toureau, Lévy.

REMISE DES PRIX

Vincent et Camille
frère et soeur

vauvert,douanier,félix,papagai,course camarguaise

▼ Emilien Duché, 91 printemps

remet le prix du meilleur taureau du jour

à la manade Occitane pour Douanier

vauvert,douanier,félix,papagai,course camarguaise

▼  Un "jumeau" aux côtés de Camille
pour remettre le prix à Vincent Félix

vauvert,douanier,félix,papagai,course camarguaise

▼ Christine Rossi Ferrari
président de l'Union taurine vauverdoise

vauvert,douanier,félix,papagai,course camarguaise

▼ Le bouquet à la manade Bernard Lagarde
pour saluer la carrière de Papagaï

vauvert,douanier,félix,papagai,course camarguaise

**********************

21/09/2017

VAUVERT : FINALE DES VACHES COCARDIERES

Mardi 19 septembre 2017

Qui succédera à Octopussy ?

Dimanche, à Vauvert, la Cocardière d'Or 2017 sera élue

vauvert,vaches cocardières,course camarguaise

▲ Octopussy de la manade Chapelle
Cocardière d'Or 2016

Dimanche 24 septembre, les arènes Jean-Brunel de Vauvert accueilleront après 1990, 1993 et 1999, la finale des Vaches Cocardières au cours d’une journée d’aficion et de tradition illustrant l’emblème local «Vauvert, c’est vivre les traditions».

Scrupuleusement sélectionnées par les membres du Trophée, ce sont 7 cocardières qui ont été proposées à la Commission des Festivités, présidée par Bruno Pascal, pour défendre leurs attributs, face à 10 raseteurs et 4 tourneurs.

Dans l’ordre de sortie : 1re, Saintoise (Les Baumelles).- Avec une seule sortie cette année (Aimargues), son sérieux et son classicisme ont su séduire pour ouvrir les débats. 2e, Valentine (Chaballier).- Tout vauvert,vaches cocardières,course camarguaiseaussi sérieuse, elle devrait tenir les hommes en respect surtout que, quand on la serre, elle sait menacer à l’arrivée. 3e, Sarah (La Galère).- A 8 ans, elle a déjà 4 finales à son actif. Dorénavant plus classique, elle alterne sérieux et mobilité et peut, dans la pression, s’engager au-dessus des planches. vauvert,vaches cocardières,course camarguaise4e, Octopussy (Chapelle).- La Cocardière d’Or en titre, clôturera une fort belle saison. Cocardière dans l’âme avec placement et anticipation, spectaculaire aux moments opportuns, et dominatrice par-dessus tout - elle a conservé tous ses attributs à chacune de ses prestations - elle devrait, dans cette piste relativement grande, tenir la dragée haute aux hommes.

vauvert,vaches cocardières,course camarguaise5e, Thérésa (Blatière-Bessac).- Au caractère bien trempé de la race des Iscles, la Cocardière d’Argent et meilleure vache de la finale 2016 à Pérols, est d’une régularité irréprochable. Vaillante, intraitable à la planche, c’est une valeur sûre. vauvert,vaches cocardières,course camarguaise6e, Valsière (Chaballier).- La triple Cocardière d’Or (2012, 2014 et 2015), âgée aujourd’hui de 11 ans, alterne désormais entre le sérieux et le spectaculaire avec des arrivées d’une rare puissance. Ce sera sa 7e participation à une finale. 7e, Azalais (Ricard).- Quasiment inconnue dans vauvert,vaches cocardières,course camarguaisele circuit (deux courses en 2017) c’est du fantasque, propre aux pensionnaires du Domaine de Méjanes, qui devrait enflammer les gradins avec sauts, mais aussi envolées. 8e, Beretta (Nicollin).- La lauréate de la Promotion JeanLouis Daniel dans les arènes de Vestric est encore toute jeune. A 6 ans, sa rapidité et ses percussions aux planches en font une dernière qui devrait laisser le public sur une fort bonne note.

Les raseteurs : comme il avait été annoncé en février lors de l’assemblée générale du Trophée, le règlement de la Finale a été obligé d’évoluer, de s’adapter et de suivre le mouvement. Désormais, le Trophée des Vaches Cocardières se joue sur la saison.
D’ores et déjà, on peut dire que le vainqueur de cette 37e édition est le gaucher Mickael Gougeon (110 points). Il est suivi de Tom Vacaresse (56) et de Jean-Louis Ricci (50).
La finale venue, les compteurs seront remis à zéro et se jouera le Trophée Philippe-Thiers. Seront alors récompensés le raseteur ayant totalisé le plus de points sur la journée (prix de 500 €), le 2e (200 €) ainsi que le plus méritant (150 €).
Nouveauté également dans le choix des raseteurs. Sur les 10 participants réglementaires, l’organisateur est tenu d’inviter 6 raseteurs de son choix, pas forcément classés au Trophée des Vaches. Laissant ainsi la place à 4 entrants. Seront d’ores et déjà présents à la capelado les droitiers Auzolle, Guyon, Vacaresse et les gauchers Ferriol, Gougeon, Benammar.

Texte et photo
CYRIL DANIEL

PROGRAMME

Dimanche 24 septembre. 10 h 30, élection de la Cocardière d’Or, salle Foucaran aux arènes. 11 h, abrivado départ du pré des Demoiselles. 12 h, apéritif musical avec la peña Los Sombreros. 16 h, 9 €, 37e finale. Remise des prix en piste suivie d’une bandido manade Aubanel jusqu’au Jeu-deBallon.

CLASSEMENT DES RASETEURS

Au 1er septembre : 1. Gougeon, 110 points ; 2. Vacaresse, 56 ; 3. Ricci, 50 ; 4. Clarion, 39 ; 5. Sanchez, 35 ; 6. Douville, 32 ; 7. Miralles, 28 ; 8. Guyon, 22 ; 9. Chekade, 21 ; 10. Charnelet, 19. 11. Caizergues, 15 ; 12. Auzolle, 13 ; Ferriol, 12 ; 14. Ouffe, 8 ; 15. Gautier, 7.

 

21/08/2017

VAUVERT - TROPHEE DES AS - FINALE 9EME TROPHEE CAMARGUE MEDICAL

Course du 20 août 17

POURPIER et I. BENAFITOU EN FINALISTE

Le 9ème Trophée Camargue Médical pour Y Zekraoui et Optimus (Les Baumelles)

IMG_8471.JPG

 

En clôture de la fête, la finale du 9ème trophée médical  a souffert, par moment, du manque de travail. Pourtant les 7, puis  6 présents ont fait ce qu’ils ont pu, notamment face aux grosses pointures de journée à savoir Tailleur, Colbert et surtout Pourpier, déclaré le meilleur en ce jour.  Alors que Zekaraoui récolte, I Benafitou omniprésent lui aussi n’est pas récompensé de ses efforts, si ce n’est par la réception du pris de meilleur animateur de la course.

Sur la saison Y Zekraoui et Optimus (Baumelles) pour sa course du 25.5 sont élus lauréats

IMG_8479 - MARCIAS - CHEKADE.JPGMarcias (F.Mailhan N.443) : Rapidement les pompons s'envolent. Plus régulier à droite qu'à gauche il brille derrière Chekade qui le prive de sa 1ère ficelle - 5ème - Les primes alors s'envolent, Zekraoui, Aliaga et Chekade se font serrer et le biou accentue son coup de tête au point de conserver son ultime attribut. 5 Carmen plus rentrée.IMG_8504 - SANTEN - BENAFITOU.JPG
Santen (Les Baumelle N.402) : Mène les 3/4 de sa course du centre d'où il répond sans forcer le rythme. Raseté dans les planches sa course et monte d'un demi ton. Il enchaîne, tape après Benafitou et Auzolle (2) avant de regagner le milieu. 3 Carmen pendant, le retour se faisant en silence avec une ficelle.
IMG_8526 - TAILLEUR - CHEKADE.JPGTailleur (Raynaud N.943) : Après trois échappées,  il devient maître de la situation. Il surveille tout, s'engage au moindre geste et va au bout où seule le finition manque. Sans refus il tient tête, se dégage pour se replacer et finir par s'imposer. Ficelle intactes à 650 euros, les honneurs joués 2 fois,  le raccompagnent.IMG_8566 - COLBERT - ZEKRAOUI.JPG

Colbert (Paulin N.714) : Ca navigue, ça répond au passage. Pousse après Aliaga, Benafitou et Zekraoui et s'engage aux planches à l'arrivée. Un peu plus stable en fin de quart d’heure, sa course s’en ressent avec plus d’application. La 1ère ficelle à 900 euros reste sur les cornes. 7 Carmen plus rentrée.
IMG_8577 - MARGASSE - BENAFITOU.JPGMargasse (Rambier N.735) : Début en trombe avec puissance dans les démarrages et brutalité dans ses arrivées après Zekraoui et Benafitou (2). Puis subitement se met à ignorer les gauchers. S'embarque dans de belles longueurs après Benafitou, le seul à le provoquer et tenter de lui ravir sa première ficelle mais en vain. 4 Carmen pendant.IMG_8610.JPG

Pourpier (Saumade N.514) : Pas facile d'approche les départs doivent être calculés. Il s'engage sur les sites cornes en avant et sur les plus serrés vient menacer dans ses terminaisons au-dessus des planches. Rentré sans forcer ses ficelles avec le disque qui avait tourné 7 fois
IMG_8636 - MILHAUDOIS - ZEKRAOUI.JPGMilhaudois (Lagarde N. 817) : Volontaire, barricadier (Auzolle 2, Allam)  mais sans trop d’opposition il fait ce qu’on lui demande avant de s’envoler à l’ultime minute derrière Zekraoui.

Entrée : Demie  - Organisateurs : Commission des Festivités

Présidence : Claude Chevalier

Raseteurs Droitiers : A Chekade (sort à l’entracte), I Benafitou, L Auzolle

Raseteurs Gauchers : H Poujol, Y Zekraoui, J Aliaga, F Allam

Tourneur : C Garcia, F Lopez, M Bensalah  -- Texte et Photos Cyril Daniel

18/08/2017

VAUVERT *VACHES COCARDIERES*

Vendredi 18 août 2017

Les demoiselles gardent leurs ficelles

Dans cette grande piste qui ne devait pas les avantager, les vaches ont dominé et conservé leurs ficelles, malgré les encouragements du président de course et des primes conséquentes.
Ninon (La Clapière, N.741).- Sans refus, elle cède sa cocarde. Décalée, elle prend un bon nombre de raset pour ses pompons avec quelques conclusions pour le 1er gland. Rentre le 2nd. 1Carmen.
Valentine (Chaballier, N.027).- Cul aux planches, elle change de terrain et se fait respecter. Se dresse après Chekade et Auzolle. Aux ficelles, elle n’est pas assaillie. Cocardière, elle reçoit 3 Carmen et retour.
Dakota (Les Baumelles, N.123).- Sort avec du gaz, passe plusieurs fois les barrières, s’envoie après Miralles. Aux ficelles, elle saute après Sanchez. Et il en restait encore sous les sabots.
Sarah (La Galère, N.917).- Très mobile pour ses rubans, elle accompagne Sanchez et Miralles jusqu’aux planches. Cède son 2e gland sur une belle série. Avec du métier, elle défend rageusement ses ficelles. 6 Carmen et rentrée.
Octopussy (Chapelle, N.855).- Décidée, il faut attendre 4 minutes pour voir une série. Elle s’engage sur tous les rasets et saute après Gougeon. Enchaîne avec tampons à l’arrivée. Dominatrice et vaillante, conserve tous ses attributs. Un Carmen par minute.
Théresa (Blatière-Bessac N.448).- Entreprise, ses rubans sont levés en 3 mn. Placée, elle tient les blancs à distance et bien consentie vient fort et se bat jusqu’au bout. 6 Carmen et retour.
Carmen (Raynaud, N.807).- Elle se livre, Chekhade lui prend tous ses rubans. Saute derrière Ferriol, effectue de belles séries avec vaillance. 4 Carmen et retour.
Allegria (Pagès, N.076).- Placée, vient sans rechigner et frappe en conclusion. Conserve ses rubans 7 minutes et aurait pu donner bien plus. 5 Carmen et retour.


SAINT-HILAIRE


Course du mercredi 16 août. Entrée : 1/2 arène. Organisateur : Com. des festivités. Président : J. Roumajon. Raseteurs droitiers : Auzolle, Caizergues (sort à la 3e pour ennui musculaire), Miralles, Chekade. Gauchers : Gougeon, Ferriol,Sanchez. Tourneurs : Sagnier, Arnel.

29/05/2017

VAUVERT - TROPHEE de L'AVENIR ESPOIR - 130e ANNIVERSAIRE C.T. L'ABRIVADO

Course du Dimanche 28 Mai

A MUIRON (Le Ternen) INCONTESTABLEMENT LE 33ème  TROPHEE Christian MESTRE

A Sofian BENAMMAR le 3ème  TROPHEE Nicole CARTALADE

IMG_3086.JPG

 

Entrée : ¼ - Organisateur : CT L’Abrivado

Présidence : Aurélien LAGET

Raseteurs Droitiers : A Charrade, L Ameraoui, Y El Mahboub, J, Vic, A Ayme -  Raseteurs Gauchers : S Benammar, J Ouffe, L Alarcon -  Tourneurs : B Joseph, JL Ull, O Abbal

Fait Marquant : J Soler et Y Pradier blesses la veille ont été remplacé par A Ayme.

 vauvert,club taurin l'abrivado,Anniversaire,course camarguaiseC’est jour de fête à Vauvert. Si Paris célèbre en cette année le vauvert,club taurin l'abrivado,Anniversaire,course camarguaise130ème Anniversaire du début de la construction de la Tour Eiffel, Vauvert a vu la création du Club Taurin des Arènes. Belle coïncidence non ? Et oui 130 ans que ce club (autrefois cercle taurin vauverdois puis, club taurin vauverdois -1913- avant de devenir en 1952 le CT L’Abrivado présidé depuis 1999 par son 18ème Président Henri Fabre) qui a organisé le congrès de la Fédération  en 1958, 1965 et 2012, qui est membre fondateur du Trident d’Or, qui a été adjudicateur des arènes durant 3 ans, qui a mis sur pied la 1ère course du Trophée de l’Aficion en 1975 et qui  a eu l’honneur de faire fouler dans se piste des Scamandre, Garlan, Ratis et fier aujourd’hui de ses 280 membres, a vu le jour dans le village gardois.

Pour ce 2ème jour de fête donc, une affiche comptant pour le trophée de l’avenir-espoir avait été mijoté. Hélas, et disons-le d’entrée, elle ne fut pas à la hauteur de l’évènement, et les hommes, même si le travail fut parfois timoré, n’en sont pas les seuls fautifs. IMG_3080.JPG

IMG_3078.JPGL’originalité de la capelado, tout en restant très traditionnelle, orchestrée par la chorale Vocissimo Chœurs Lyriques de Camargue, auquel arlésiennes (du groupe des Cabidoules du Cailar) et Andalouses c’étaient jointes pour un magnifique tableau sur l’ai à Capela de Carmen, a séduit …

Si en 1ère partie, Merlot ressort, la 2ème est survolée par Muiron, sans contestation possible.

Chez les hommes, Sofian Benammar fait le doublé (meilleur animateur du jour et des 2 courses  - avec celle de la veille). Antoine Charrade, Loïc Améraoui et par intermittence Youssef El Mahboub  maintiennent le rythme…. Quant aux autres …….IMG_3109.JPG

Lou Linge (Guillierme – n° 804) : Peu de refus sans terminer ce qu’il entreprend et sans positionnement défini.  Malgré son coup de tête, un temps de repos ( ?) il s’incline à la 9ème.

IMG_3121.JPGMerlot (Cayzac – n°754) : Présent, il appuie ses poursuites  jusqu’à la limite, où il tape derrière Benammar (2), Charrade avant de basculer après El Mahboub. Sans baisse de régime durant 8’30, il reçoit son 5ème Carmen à a rentrée. Autant dire qu’une place plus derrière aurait été plus bénéfique pour tout le monde.

IMG_3140.JPGAvant la pause, Tutu (Les Baumelles  - n°006) à la bougeotte. Il tient rarement en place, il saute seul (5 fois) et les hommes ne peuvent s’y frotter. Quand il se place, les hommes ne se pressent guère. A la dernière minute, il tamponne Ouffe et entend le disque rejoué à son retour avec son 2ème gland.

 

 

IMG_3177.JPGAprès la pause, les boissons, les chichis et la farandole endiablée au ralenti du Groupe de Traditons, Muiron (Le Ternen – n°956) IMG_3182.JPG a fourni une prestation ….. Sans reproche ! Certes « petit par la taille », même à ce niveau, on peut le qualifier de « grand » par le talent. D’entrée positionné contre les planches, il surveille tout. Chaque geste de l’homme est anticipé. Mais encore s’il faisait que ça. En plus il accélère sur les trajectoires qu’il conclut qu’à l’extrême limite. Ameraoui et Benamamar forment avec lui un beau duo alors que El Mahboub, en danger dès le départ se fera rattraper et malmené à l’arrivée… Un petit bémol cependant…. Il se montre vulnérable dans les séries. Dommage ! Des Carmen pendant (5) joué à sa rentrée par La Gardonnenque, porteur de son 2ème gland.

IMG_3197.JPGBaudelaire (Paulin – n°059) : Tout commence bien. Présent d’un côté comme de l’autre, il s’engage volontier jusqu’aux planches où il passe plusieurs fois la tête en conclusion avant de se lever derrière Vic, Améraoui ou encore Benammar. Puis progressivement ses réponses perdent en intensité pour finir récalcitrante. Alors qu’il entend le disque 2 fois en course, son retour se fait dans l’indifférence avec sa 2de ficelle.

Pour conclure, 6ème et durant un ¼ d’heure (Sic !), on attendait quelque chose de détonant avec Bataclan (Occitane – IMG_3232.JPGn°941). Et bien ce fut tout simplement brillant… Les rasets s’enchaînent les uns derrière les autres, les biou ne baisse pas de rythme mais baisse la tête pour sauver ses attributs. Seule la coupe de la cocarde est pour Ouffe, tout le reste  (cocardes, glands et ficelles – sde levée sur la trompette) va dans le crochet de  Charrade. 2 jolies séries, un coup de barrière sur Benammar pour autant de Carmen renouvelé à son retour.

Texte et Photos Cyril DANIEL

26/05/2017

VAUVERT *AS, 4e GRV*

Course du jeudi 25 mars 2017

vauvert,grv,optimus,cupidon,course camarguaise

▲ Les anciens raseteurs à la capelado

Des sensations à partir d'Optimus

vauvert,grv,optimus,cupidon,course camarguaise

Optimus - Ilias Benafitou, action frappante !

Après une jolie entrée en matière avec une ribambelle d'enfants, d'Arlésiennes et un numéro équestre, une minute de silence est observée à la mémoire de Maryse Chauvet. Ce 4e Grand Rendez-Vous du Trophée Taurin et 2e journée du Camargue Médical, au final, laisse le spectateur sur sa faim. La chaleur semble écraser blancs et noirs et même si Vincent relève cocardièrement la première partie, il faut attendre Optimus (5e) pour les premières émotions suivi d'un Cupidon rendant une copie bien remplie et la découverte de Nîmois. Le travail des blancs est inconstant malgré les bonnes passes de Marignan, Zekraoui, Ciacchini et I. Benafitou qui se fait remarquer à partir d'Optimus et remporte ce 4e GRV.

Papagaï (Lagarde).- Se défend en jouant des cornes, se décolle parfois mais lance un coup de semonce magistral à Zekraoui. Pousse quelques actions mais ne passe pas la vitesse supérieure, les hommes non plus. Les ficelles rentrent en silence.

Vincent (Aubanel-Baroncelli).- Trouve les bons postes dont il sort prestement. Des ripostes vives et des actions serrées sur Poujol, Zekraoui, Marignan. Très cocardier, régulier et sérieux pour de jolis échanges. Gère la bourre et Zekraoui met un terme à la 12e à sa sérieuse prestation. 5 Carmen et retour.

Pedro (Lautier).- Sans fioritures les premiers échanges avec ce Pedro qui ne tient pas longtemps sa position. Mais pris sur la longueur, il anticipe et raccompagne vivement (Zekraoui, I ; Benafitou, Errik). Prend le pas sur Allam et rentre sa 2e ficelle intacte. 4 Carmen et retour.

Ulmet (Blanc).- S'il s'engage avec violence après les gauchers (Zekraoui 3, Martin), à droite malgré les honnêtes propositions de Marignan, il reste en dedans. Au fil des minutes devient très sévère. Zekraoui pour une grosse réaction et la 1re ficelle à Poujol (14e). 4 Carmen et retour contesté.

Optimus (Les Baumelles).- D'entrée, grosse action sur Ciacchini, et, peu attaqué, course tourneurs et raseteurs. Il lui faut du travail pour s'exprimer et, là, ça manque. A mi-parcours, oblige I. Benafitou à tracer droit et fracasse les planches après, redouble avec force sur Ciacchini. Ça part de là, les actions s'enchaînent pour des minutes vibrantes et frappées. Finit crescendo avec ses ficelles. 7 Carmen et retour.

Cupidon (Paulin).- Cul aux planches, attentif, il a réponse à tout. Gros engagement sur Zekraoui, belles trajectoires avec Marignan, de multiples séries souvent conclues frappées. Une vaillance extrême qu'il garde jusqu'au dernier raset de Marignan, 2e ficelle dans le crochet sur la sonnerie. 6 Carmen et retour.

Nîmois (Fabre-Mailhan, N.033 pour 12 minutes, hp).- Dès la trompette, fait preuve d'un caractère offensif. Se livre avec fougue dans une ou deux séries, se place, saute ou bascule après l'homme, impact après Ciacchini, puis Belgourari et un dernier pour Marignan. Jeune, tout vert et intéressant. A revoir.

MARTINE ALIAGA

Trophée des As : Zekraoui, 15 points (dont 2 de bonification) ; Marignan, 14 ; I. Benafitou, 10 (dont 2 bonif) ; Ciachini, 9 (dont 1 bonif.) ; J. Martin, 7 (dont 1 bonif.) ; Belgourari, 6 : Poujol, Errik, 4 ; Allam, 2.

Ilias Benafitou remporte le 4e Grand Rendez-Vous

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : commission des festivités. Président : Claude Chevalier. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Ciacchini, Marignan, Belgourari. Gauchers : Allam, Errick, J. Martin, Poujol, Zekraoui. Tourneurs : Garcia, Fouque, Moulin, Lopez, Beaujard.

vauvert,grv,optimus,cupidon,course camarguaise

▼ Zekraoui attrapé par le pantalon par Vincent

vauvert,grv,optimus,cupidon,course camarguaise

▼ Cupidon de Paulin

vauvert,grv,optimus,cupidon,course camarguaise

************************

 

24/03/2017

VAUVERT *10e Printemps des jeunes aficionados*

Vendredi 24 mars 2017

10e PRINTEMPS DES JEUNES AFICIONADOS

VAUVERTCAMERONECHEKADEPHMALI.jpgSamedi 25 mars : 10h, démonstration de danse folklorique camarguaise, des allées du marché aux arènes.

11h, découverte des tauromachies camarguaise et espagnole, aux arènes, 1 vache en démonstration pour les élèves de l'école de raseteur de Vauvert. 1 vache (sin caballo) en démonstration pour les élèves des écoles taurines de Nîmes.

Hommage à Jean Lafont et Philippe Cuillé

12h30,apéritif, parvis des arènes, tapas, animé par un mano a mano musical, DJ et pena.

14h30, ateliers de découverte de la tauromachie, dans la salle Foucaran des arènes, exposition de costumes des diverses tauromachies et atelier pratique de couture et dessin animé par Nathalie Chaubet.

En piste, préparation et entraînement des chevaux de la corrida par la cavalerie Bonijol pour le cheval de picador, et Michael Toubas pour le cheval de rejon.

16h, démonstration de toreo à cheval par Michael Toubas, rejoneador et les recortadores, vaches de la ganaderia Turquay.

Dimanche 26 mars

11h, abrivado

11h30, tienta de trois machos ganaderias Granier, François André, Turquay pour Patrick Varin, Tibo Garcia, Baptiste Cisse, picador Rabin Rehabi

12h30, apéritif, tapas, repas de l'aficion sur le parvis des arènes

16h, novillada sin caballo, ganaderia Turquay pour El Rafi et Solitalito, sobresaliente Adam Samira

17h30 bandido.

Toutes ces animations sont gratuites
Marché artisanal taurin toute la journée.

Renseignements : gard.aficion@gmail.com, tél. 07 82 25 34 25