Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/06/2017

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR/ESPOIR*

Course du samedi 10 juin 2017

IMG_3736.JPG

L'après-midi débute par une démonstration de tambourin
par l'équipe de France (moins de 14 ans).

villeneuve,course camarguaise

Eric, membre de la Section taurine,
incognito, en démonstration

Un plateau et un travail honnêtes

villeneuve,course camarguaise

Yannick Martin et Camarié

A la capelado, hommage est rendu à Maurice (Momo), membre du club taurin, qui était chargé d'informer la présidence lorsqu'un cocardier était prêt à sortir d'où le surnom amical du "Sémaphore", la course lui est dédiée.

La chaleur est accablante mais raseteurs et tourneurs (6 + 2) s’entendent et donnent le meilleur d’eux-mêmes pour cette 2e journée du Trophée de la Vigne et des Etangs, notamment Y. Martin, Soler et Clarion. Côté taureaux, c’est intéressant et un peu trop solide aux dernières places mais l’ensemble reste plaisant.
Camarié (N.710, Nicollin).- Exprime une belle vitalité dans des séries soutenues. Garde le rythme aux ficelles sous le bon tempo des hommes. Vaillant au possible, raccompagne avec force. Garde ses ficelles bien travaillées. 5 Carmen et retour.
Kaloum (N.923, Les Termes).- Met de la vitesse dans ses interventions. Se positionne et surveille. 6 minutes les rubans. L’homme à portée, il intensifie ses ripostes (Clarion) et enchaîne. Le travail soutenu lui sied pour la 2e ficelle levée sur la trompette. 3 Carmen et retour.
Espanet (Ricard).- Montre ses capacités offensives, se tient, et les hommes doutent. Mais quand le travail arrive, il répond présent, tape en rafale, enferme (Benammar) et se soulève en finition. Fracasse à tout va et rentre un gland. 8 Carmen et retour.

▼ Espanet sur Benammar

villeneuve,course camarguaise


Doriano (Michel).- Il a l’œil et défend cocardièrement son terrain, les hommes passent au large. Lui, ne rate pas la tentative d’Oudjit et brise les planches, frappe sur Clarion. Ne démarre pas pour rien et devient de plus en plus sévère. Rentre un gland. 3 Carmen et retour.

▼ Doriano et Benammar 

villeneuve,course camarguaise


Pescaïre (Rambier).- Quand il se poste et que les hommes attaquent, ses réponses sont honnêtes voire offensives (Martin, Soler). Ne reste pas longtemps en place, monte sur les tourneurs. 11’30 les rubans après deux coups aux planches (Clarion, Oudjit) avec bascule. Se blesse. Rentre à 13’30 avec ses ficelles. 4 Carmen et retour.

▼ Pescaire et Y. Martin

villeneuve,course camarguaise


Médoc (Saumade).- Raccompagne fermement Y. Martin après qui, il se soulève au raset suivant. Baisse parfois la tête au contact mais montre du caractère, avec deux beaux emportements après Soler. Tient son gland jusqu’à 13’30, rentre ses ficelles. 6 Carmen et retour.
Thor (Vellas, N.277, hp, pour 10 minutes).- Il a du pétard et du répondant, plus du placement, c’est beaucoup pour des hommes éreintés. Une belle trajectoire avec Soler pour la coupe cocarde et Thor repart encocardé. 1 Carmen et retour.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Y. Martin, 15 points ; Benammar, 8.
Course du samedi 10 juin. Entrée : 1/3 d’arène.Org. : Section taurine. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Oudjit, Soler, Vic.Gauchers : Benammar, Clarion, Y. Martin. Tourneurs : Joseph, Arnel.

23/04/2017

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *TROPHEE AVENIR/ESPOIR*

Course du samedi 22 avril 2017

Volseau, Uzès, Ameloun
dans un ensemble agréable

VILLENEUVEVOLSEAUPHSAHUQUET.jpg

Volseau à l'assaut après Jonathan Vic

Pour cette 1re journée du trophée de la Vigne et des étangs, le travail fut à géométrie variable. Certains biòu auraient mérité plus de constance dans les attaques.Mais l’ensemble fut agréable. Volseau, Uzès, Ameloun se distinguent a l’applaudimètre. Chez les hommes, Soler, Méric totalisent mais Naim, Vic, Y. Martin se distinguent.
Homère (Nicollin, N.952).- Tranquille prend le travail sans forcer, pousse sur Clarion et Vic, se positionne et gère sa course. Ne vient que sur les rasets consentis, alternes ses actions par manque de travail. Conserve 1 gland et les ficelles. 2 Carmen plus retour.
Brennus (Les Baumelles, N.945).- Grande carcasse, il promène les hommes dans un premier temps. Puis se place et manquera de rasets dans son terrain. 7mn pour cocarde et glands. Aux ficelles, se tient mi-piste. Son handicap visuel ne l’aide pas mais quand l’homme est à portée, il vient aux planches avec la corne. Quelques bonnes séries mais trop peu pour l’inquieter. Conserve ses ficelles . 1 Carmen plus retour.
Volseau (Plo, N.919).- Vif se tourne avec aisance sur les séries. Encore un peu vert, il pêche dans son placement, mais ses poursuites sont rapides et finissent au ras des bois. Quelques incursions en contre-piste, s’envole aprés Clarion, Castell dans les cornes, un immense saut aprés Vic. En fin de course, gère les attaques. Conserve ses ficelles. 5 Carmen et retour avec les bravos.
Ameloun (Guillierme, N.158).- Mobile et plein de sang il surveille tout , anticipe et fait avorter les départs. Naim dans les cornes. 8 minutes pour cocarde et glands. De bonnes séquences bien finies, Naim encore, Méric dans la longueur. Le biòu tire la langue mais se montre vaillant. De bonnes séries l’éprouvent mais il a des ressources et conserve ces ficelles. 4 Carmen plus retour avec les bravos.
Uzès (Vitou, N.220).- Joli petit bébé-tau mais quelle énergie ! Il prend les séries avec vélocité, Vic le fait briller, les rasets s’enchaînent.Le biòu donne le change avec brio, passe le poitrail sur Soler, remet ça sur Naim. 12 bonne minutes. 3 Carmen plus retour applaudi.
Fausto (La Galere, N.916).-  Les hommes craignent ses réactions. Le biòu se déplace, le travail se fait attendre. Clarion doit rompre, Méric dans le berçeau, il se dresse sur Vic... Dommage, il a des possibilités. 3 Carmen plus retour, avec ses ficelles.
Lou Capitou (Chaballier, N.246, hp pour 10 mn) .- Volontaire, se donne méchamment dans les duels. Naim, Vic pour de belles finitions où Lou Capitou passe la tête, de bons changements de terrain.Le tout est agréable pour un bon final. 3 Carmen.


Texte et photo
VENTADOUR

Trophée de l’Avenir/Espoir : Naim, 7 points ; Méric, 9 ; Y. Martin, 7.
Course du samedi 22 avril. Bonne demi-entrée. Oganisateur : Section taurine villeneuvoise. Raseteurs droitiers : Castell (sort au 4e), Vic , Soler. Gauchers : Naim, Y. Martin, Méric , Aliaga (sort au 1er), Clarion.
Tourneurs : Lebrun, Ull, Arnel, Daniel.

12/06/2016

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 11 juin 2016

Malgré le casting blanc
 les noirs ont pris le dessus
 
Huit raseteurs de qualité à la capelado (plus 4 tourneurs)... a priori on pensait que les taureaux auraient du fil à retordre. Mais malgré des veilléités offensives, l’équipe blanche s’est étiolée petit à petit devant les qualités de la plupart des noirs. 
Uranus (Plo).- Attaqué grand train, il se chauffe et se soulève ou serre les hommes de près. Volontaire dans les séries et jusqu’au-boutiste, bouche fermée sous les assauts, il se fait  respecter. Pour 11 minutes de qualité. 4 Carmen et retour.
D’Arbaud (Saumade).- Quand il assure ses positions, il ne se laisse pas séduire facilement. Entre raids en force et quelques retenues, il fait sa loi surtout à gauche (Aliaga devancé 3 fois). Domine et garde ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Noirlac (Michel).- Remuant et brouillon, au début, il se met en place et ses réponses sont mieux gérées. Courageux malgré la multitude de rasets, il conclut même à quatre reprises et garde une ficelle.  3 Carmen et retour.
Umeau (Plo).- Mobile et rapide sur les premiers échanges, pour 2 minutes les pompons. Aux ficelles, avec son placement flottant, il pose problème d’autant que, souple sur les pattes arrière, il se tourne comme une toupie vers le raseteur quand les tourneurs essaient de le leurrer. Les enfermées sont magistrales (Marignan, F. Martin). Umeau rode, chasse, sans refus, il tient pied dans les enchaînements et écarte bien des tentatives. Les ficelles à la maison. 8 Carmen et retour.
Hélios (Saumade).- Bien en place, il est offensif jusqu'au ras des planches. Multiplie les actions musclées après les hommes, coince le pied de Dunan, vient fort après F. Martin, Marignan, Méric. Au fil des minutes, domine la situation, conclut après Rudy Marquis et rentre une ficelle. 6 Carmen et retour.
Gigolo (Michel).- L'équipe blanche est au ralenti. Gigolo promène, saute, impact après Rudy Marquis. Sans trop se poser, reste disponible et attentif. Se chauffe sous les invites et frappe après Aliaga (2) et un énorme coup après F. Martin. Blessé, il réintègre avec ses ficelles à 12'30 en musique déja entendue 5 fois.
Saint-Loup (Vellas, hp).- Rapide, il lâche parfois en cours de route. Mais il se reprend pour quelques poursuites serrées où il se cabre après François Martin. Le travail proposé n'est pas assez régulier pour exposer ses qualités alors il se disperse, bascule lourdement en contre-piste et fait le cabour. A six ans, il faudra le revoir. 1 Carmen et retour.
 
MARTINE ALIAGA
 
* Entrée : 1/2 arène. Organisateur : Section taurine. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Dunan, Soler, F. Martin, Marignan. Gauchers : Aliagag, R. Marquis, Méric, Y. Martin. Tourneurs : Dunan, Grando, Jockin, Daniel.
* Trophée de l'Avenir : F. Martin, 13 ; Y. Martin, 12 : Marignan, 9 ; Soler, 6 ; Méric, 6 ; Dunan, 3.

 

12/07/2014

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 12 juillet 2014

Partition plutôt classique

villeneuve,trophée de l'avenir,trophée de la vigne et des etangs,scampi de plo,course camarguaise

Scampi de Plo sur Victor Jourdan

Hier. Entrée : demi-arène. Organisateur : Section taurine. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Oudjit, Oufdil, Vic, Jourdan. Gauchers: Ouffe, Aliaga, Clarion.  Tourneurs : Grando, Beker, Kerfouche, Rouveyrolles.

Jean-Henry Oudjit, seul du groupe 3, se refait le moral après sa blessure dans ces mêmes arènes en mai. Pas de gros barricadier pour cette 5e journée du Trophée de la Vigne et des Etangs, le lot de taureaux donne du beau jeu principalement classique, hormis un Trident (1er) décidément très retors et un 7e, Calinaïre, bien vert. Le Souvenir Elise-Vailler et Jeannot-Vidal est octroyé à Scampi de la manade Plo et à Jérémy Aliaga.

Trident (Ricard).- Se garde à droite et se réserve à gauche. Bravo à Jourdan qui déclenche deux fois une charge violente et à Ouffe qui a droit à une grosse conclusion fracassante (Carmen). Rentre tous ses attributs.

Wagram (Cyr).- Il n’a pas une tenue de piste exemplaire mais compense par une volonté sans faille dans d’innombrables séries. Se chauffe, pousse après Clarion, conclut sur Aliaga et serre Oufdil de très près. 10 minutes agréables. 4 Carmen et retour.

Caliste (Michel).- Toujours bien positionné, il montre plus d’assurance et de maîtrise aux ficelles. Se bat avec énergie dans les enchaînements, balade les blancs d’un point à l’autre. Force après Oufdil, embarque Aliaga et rentre ses ficelles. 6 Carmen et retour.

Scampi (Plo).- Bien calé sur sa position, il honore toutes les invites et passe la corne en finition. Au fil des minutes, les conclusions avec cette “banne” qui cherche l’homme deviennent plus dangereuses notamment sur les droitiers (Jourdan, Oudjit, Vic, Oufdil). Termine ses 13 minutes par un coup aux planches sur Jourdan. 8 Carmen et retour.

Hélios (Les Termes).- Noir et blancs se montrent brouillons aux attributs. Ensuite quand Hélios trouve la bonne place, il se livre avec des actions plus abouties. Bien emmené, fait la barrière (Aliaga, Jourdan) et quiche après Oufdil pour un “soleil” (sans mal). Termine sur une belle série et laisse sa 2e ficelle à la limite du temps. 3 Carmen et retour.

Diogène (Fabre-Mailhan).- Sauf que ce n’est pas un 6e, il fournit huit minutes agréables. Il se livre classiquement avec cœur. Tant y’en a, tant il en prend.

Calinaïre (Guillierme, hp).- Tout vert, tout feu follet, il rôde, chasse, s’évade, se montre brave sur quelques rasets et fait le spectacle en s’attaquant aux planches.

MARTINE ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Oudjit, 19 points.

26/05/2012

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 26 mai 2012 - 1re journée du Trophée de la Vigne et des Etangs

Très satisfaisant !

Chaque taureau à sa place, à chacun ses qualités : sérieux, coriace, vaillant, cocardier sévère, ou barricadier généreux. Cette course à Villeneuve est montée crescendo pour un ensemble très satisfaisant. Guyon et Granier à droite, Aliaga et Sanchez à gauche (Errik sort après le 2e) prennent la main à tour de rôle ou se renvoient les passes. Et même si l’intensité a baissé par moments devant Belajio, Bendor et Pérille, les spectateurs ne se sont pas ennuyés, surtout avec le final de Pourpier. Musique méritée à chaque retour au toril.
Malibu (Ricard).- 5 Carmen et retour. Puissant dans ses ripostes qu’il pousse haut à la planche (Aliaga, Guyon) et suffisamment de placement et de caractère pour sélectionner. Placide, il ne force que si on le cherche. Les hommes mettent le turbo aux dernières minutes, c’est trop tard, les ficelles rentrent.
Lou Conse (Grand Salan).- 2 Carmen et retour. Léger et mobile, il se donne jusqu’aux planches. Vaillant, attentif, participatif, aucun refus et une belle envie pour 10 minutes agréables.
Belajio (Saumade).- Superbe taureau avec du jus et du tempérament. Pousse fort sur le raset et fait avorter les départs. Puissant, méchant, toujours dans le terrain des planches, il tient en respect toute la troupe blanche. De beaux enchaînements Granier-Guyon ou Guyon-Aliaga. Entrepris, il reste maître de ses ficelles. 5 Carmen et retour.
Bendor (Ricard).- Il trouve vite la bonne position d’où il se jette dans le raset. Sélectif, cul aux planches, ses puissantes sorties sur les hommes, les écartent de leur cible surtout que les cornes sont bien présentes au fil des planches. Guyon, Sanchez, Aliaga tentent pour 9 minutes les pompons. Guyon anticipé, Sanchez raccompagné et en plus une évasion surprise en contre-piste. Les ficelles à la maison. 3 Carmen et retour.
Pérille (Grand Salan).- A 7 ans, il est remuant et tonique et s’envoie volontiers sur les blancs (Guyon, Aliaga). Avec une grosse envie de se bagarrer, il se montre plus engageant pour les gauchers, dur dur pour les droitiers. Granier tente, la percussion est haute vers les tubes. Un peu centré par moments, mais il garde l’œil et fait sa loi. Les ficelles rentrent. 5 Carmen et retour.
Pourpier (Saumade).- Superbe animal à la générosité immense. Chaque raset est puissamment servi d’une riposte fracassante parfois avec bascule. “Carmen” s’emballe pour un quart d’heure de bravoure où Aliaga, Guyon et Granier se mettent au diapason de Pourpier pour un final époustouflant. Une ribambelle méritée de Carmen.


Texte et photos (demain)
MARTINE ALIAGA

Trophée de l'Avenir : Aliaga, 16 points ; Granier, 9.

24/04/2010

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 24 avril 2010 - Trophée de la Vigne et des Etangs, 1re journée

 

BAROUDEUR LA BONNE SURPRISE DE LA MANADE MARTINI

 

JA.jpg

Baroudeur de Martini et Jérémy Aliaga

 

Entrée : 1/3 d’arène. Org. : Section taurine. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Gautier (sort au 3e, ennuis musculaires), Jourdan, Miralles. Gauchers : Aliaga, Clarion, G. Perez. Tourneurs : Beker, Cuallado, Grando, Zerti.


Bonne première course pour le Trophée de la Vigne et des Etangs avec une bonne surprise : la découverte à ce niveau de Baroudeur de la manade Martini, 6 ans, tout juste sorti des Ligues. Les cinq autres ont été agréables à suivre avec un travail correct des blancs parmi lesquels Aliaga qui "score" dans son pays natal.
Malibu (Ricard).- Un premier qui se livre et ponctue les séries en se soulevant à sept reprises dont un gros coup après Jourdan. 11’30 rythmées. 7 Carmen et retour.
Le magnifique Emir (Nicollin) ne refuse rien et s’engouffre après les hommes pour de beaux enchaînements. La pression sur la 2e ficelle lui sied, il se chauffe et la rentre. 4 Carmen et retour.
Baroudeur (Martini).- De l’énergie à revendre et un placement rigoureux. Une magnifique enfermée sur Jourdan (3e minute) et les hommes regardent d’un autre œil ce petit taureau qui tient pied à tout. Dangereux jusqu’au ras des planches, il défend âprement son terrain. Aliaga cueille le second gland à la 10e. Et Baroudeur rentre aisément ses ficelles qu’il défend avec des anticipations et des séries où il ne lâche rien. 3 Carmen et retour.
Calendrin (Nicollin).- Un brave partenaire qui livre de belles poursuites. Parfois un peu décollé, il fait balbutier les blancs qui partent à l’assaut dans le désordre. 2 Carmen et retour.
Djamgoa (Ricard).- Remuant et autoritaire, les hommes mettent un moment à cerner son comportement. De la puissance dans l’action, de l’attention, il inspire la méfiance. Beaucoup de rasets à blancs puis une grosse série et 12 minutes pour les glands. Rentre ses ficelles sans problème. 1 Carmen et retour.
Belvedim (Martini).- Un peu vert encore pour ignorer les "coquinades" des blancs. Placement impeccable... quel moral et quel cœur dans les enchaînements ! A la 13e, il a encore du jus pour des séries et même s’il tire la langue, à 6 ans, il s’est battu jusqu’au bout. Rentre une ficelle. 3 Carmen et retour.

 

Martine ALIAGA
(photos Luc PERO)


Trophée de l’Avenir : Aliaga, 24 points ; Gautier, 8.

 

BEL.jpg

Belvedim et Jourdan
Encore vert le deuxième espoir de Martini
mais quel coeur !

***************************************

11/11/2007

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE : ECOLE TAURINE

SAMEDI 10 NOVEMBRE

LA FETE POUR LES ELEVES RASETEURS 

 

La Section taurine de Villeneuve-lès-Maguelone, bien qu'excentrée du berceau camarguais, fait preuve d'une belle aficion. Il faut avoir une grosse fe pour faire construire de nouvelles arènes et les faire vivre. Pour cela, les bénévoles de la Section ont créé une école taurine qui, ma foi, a belle allure. Samedi, pour terminer la saison, c'était la fête pour et autour de tous ces apprentis raseteurs. A Villeneuve, portés par la sincérité et le sérieux de l'équipe, les manadiers jouent le jeu. Et, samedi, Saint-Antoine, Lopez, Le Cougourlier, Saumade et Chaballier ont mené du bon bétail que les jeunes ont raseté avec enthousiasme. Malgré le froid, les spectateurs sont restés jusqu'à la remise des prix. 

Quelques photos de l'après-midi.

70cb4386cfe21155dea668d4d0afeebb.jpg
  A la capelado, des plus petits aux plus grands
 
****************
Quelques beaux mouvements 
 
f5d7f114ee25380977e539ae4b5c1c88.jpg
1da7bea011fccf78edf49d94bcef3dad.jpg
e9f03ce032720b7ac50da8214f9df007.jpg
 
*********************
 
Malgré le froid, tous sont restés pour la remise des prix 
 
3191d827e985c178f9fc24c3baa669dd.jpg

 

30/07/2007

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE le 29-07 *AVENIR*

LA BONNE FRANQUETTE
N'EMPECHE PAS L'EMOTION
medium_052.JPG
 
Un vent du diable et un soleil d'enfer coiffaient les arènes villeneuvoises. Mais les amis, les bandes de jeunes et les mordus plus quelques touristes animaient les gradins et les alentours de la buvette. Toujours cette ambiance amicale créée par la Section taurine qui, en ce jour, n'oubliait pas l'un des siens, Alexandre Hernandez parti trop tôt. De la retenue mais l'émotion bien présente. La capelado (G. Perez, Bonhomme, Santiago, Clarion, Castel, Dumont, C. Galibert, Violet ; tourneurs Molins, Ranc, Duran) et la remise des prix à la hauteur. Souvenir Alexandre Hernandez à Clarion (pour la 2e année consécutive), un coup de coeur à Arnaud Bonhomme ; meilleur cocardier, Petit Lou de Chaballier. 
 
medium_048.JPGEn ouverture, deux taureaux de Chaballier bien rasetés par l'Ecole taurine où quelques talents sont en train d'éclore.
Revest (Les Baumelles) : lourd mais bien cité capable de s'envoyer comme à deux reprises sur Dumont. Il participe... ou pas, c'est un peu longuet.
Orus (Grand Salan) : on aime ou on n'aime pas. Pourtant, ses qualités le font respecter. Placé, fait le pas et ferme la porte. Un peu trop dur à ce niveau. Seul Clarion le rentre assez pour déclencher des charges abouties. Mais Orus, pas assez sollicité, est trop réservé sur la fin.  Il est plus que de temps que ce costaud se fasse remuer au plus haut niveau et aux avants postes.
Darius (Saumade) : un bon morceau qui se livre sincèrement. 8 minutes.
Petit Lou (Chaballier) : un peu moins rigoureux que d'habitude mais toujours vite rendu sur l'homme.  Placé et volontaire, il permet les beaux rasets et les séries avec quelques arrivées puissantes. 10 minutes.
Virgil (Félix) : brave et vaillant, les hommes le plument en 5 minutes agréables.
Gambay (Margé) :  Pétillant, il réalise des séries rondement menées qu'il termine volontiers aux planches. Clarion est au charbon, celui lui permettra de s'octroyer le trophée du jour. Des Carmen pour tous.
Martine ALIAGA