Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/10/2017

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER * TROPHEE DE L'AVENIR *

Dimanche 1er octobre 2017

 De bonnes impressions

La majorité pour le 3e Biòu d'Or à Mignon,
l'unanimité pour Pino, Biòu de l'Avenir
et la bonne teneur de la course

DSC_8272.JPG

Le relais culturel plein pour accueillir
le 3e Biòu d'Or de Mignon

Le soleil décline sur les étangs des Launes et de l’Impérial, et la silhouette de l’église forteresse des Saintes-Maries-de-la-Mer se perd petit-à-petit dans le rétroviseur des voitures rentrant de cette journée de bouvine. Au cœur des afeciouna le plein d’impressions louables et de bonnes images. Dès la fin de matinée, sous le soleil, entre arènes et Relais culturel - même si le suspense n’était pas haletant - la foule se pressait pour approuver de ses applaudissements l’élection de Mignon de la manade Cuillé au titre de Biòu d’Or 2017 et pour la 3e fois.

3e Biòu d’Or de Mignon

Reconnaissance de l’expérience, de l’excellence, de la régularité pour ce taureau exceptionnel qui, hier comme aujourd’hui, met toujours les raseteurs sous tension.

Pierre Cuillé : « C’est le troisième sacre consécutif de Mignon et la joie est aussi forte. Cela conclut une saison pleine, sans faux pas avec au moins trois grands quarts d’heure, Palavas, Châteaurenard et Alès. Très heureux pour sa dernière saison et sa dernière finale aux As. Mignon va avoir 15 ans, cela fait comprendre à de nombreuses personnes que certains taureaux commencent leur carrière un peu plus tard et qu’il faut les attendre, être patients quand ils sont jeunes, leur laisser le temps d’apprendre, alors la récompense est totale. Nous sommes très fiers de Mignon. »

Une finale
porteuse d’espoirs

Puis les arènes de la capitale de la Camargue de fermer les guichets bien avant la capelado, pour recevoir la jeune génération des raseteurs et des cocardiers. Ouverture colorée et festive avec le folklore mis à l’honneur par le maître de cérémonie Patrice Blanc, qui mettait aussi l’accent sur les piliers fondamentaux de la Camargue à savoir ses éleveurs de taureaux : Marcel Raynaud, Pierre Aubanel et Henri Laurent.

Vombrissante d’encouragements, l’enceinte pouvait se consacrer aux duels des noirs et des blancs. Méritants, travailleurs, investis, les jeunes raseteurs ont tout donné, et surtout transmis du plaisir. Les cocardiers, eux, ont défendu avec vigueur leurs attributs. Pino, magnifique et prometteur, ramène aux Baumelles un titre incontestable de Biòu de l’Avenir.

Oui, une bien belle journée !

MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

et MALI

Vote du Biòu d’Or des 18 membres de la commission du Trophée Taurin, le vainqueur 2016 des As, le représentant des raseteurs : 17 voix pour Mignon, 1 voix pour Boer d’Occitane, 2 bulletins nuls.

Les points de la course

Trophée de l’Avenir : Robert, 24 points ; Félix, 14 ; Méric, 8 ; Y. Martin, 5 ; Michelier, 4 ; Bressy, 4 ; Bernard, 3 ; Charrade, 1.

Les prix

Raseteurs : 1er. Félix, 1038 points. 2. Robert, 858. 3. Deslys, 649. 4. Bernard, 615. 5. Gaillardet, 592. 6. Pradier, 536. 7. Méric, 521. 8. Zbiri, 463.
Biòu de l’Avenir : Pino (manade Les Baumelles). Prix remis à Joël Linsolas (photo ci-contre) et prix au bayle.

La course

Entrée : le plein à guichet fermé. Organisation : SAS Taureaux des Saintes.

Présidence : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : Bressy, Charrade, Félix, Michelier. Gauchers : Bernard, Y. Martin, Mateo, Méric, Robert. Tourneurs : Jockin, Perez, Roux, Tourreau.

▼ Capelado

La Reine d'Arles Naïs Lesbros et ses demoiselles d'honneur

les saintes-maries-de-la-mer,pino des baumelles,vincent félix,course camarguaise,geoffrey robert

▼ En piste : Le concours des danseurs de la Capouliero de Martigues,
les Arlésiennes des groupes de Tradition...
Li Cabidoulo du Cailar, Le Ruban de Provence d'Avignon,
L'Étoile de l'Avenir d'Arles, Lou Velout Pescalune de Lunel,
L'Escolo d'Argenço de Fourques, 
La Maintenance et Marquis de Baroncelli des Saintes Maries de la Mer,
Les représentants des Manades invitées,
la Pena Taurine d'Alès...

les saintes-maries-de-la-mer,pino des baumelles,vincent félix,course camarguaise,geoffrey robert

▼ Les "sages" en piste

Garants de la vigueur de l'élevage camarguais et du respect dû aux biòu, les "sages" étient en piste pour inscrire toute cette jeunesse dans la longue histoire de la Camargue. Marcel Raynaud au centre, Pierre Aubanel à droite, Henri Laurent à gauche. Longo mai

les saintes-maries-de-la-mer,pino des baumelles,vincent félix,course camarguaise,geoffrey robert

▼ Les supporters de Vincent Félix

C'est plus qu'une famille qui s'est mobilisé auprès du vainqueur du Trophée de l'Avenir, Vincent Félix. Le village entier de Gallician a débarqué dimanche aux Saintes-Maries-de-la-Mer. Tout de rouge vêtus, ils ont créé une chaude ambiance, menant une "ola" qui a soulevé les gradins.

les saintes-maries-de-la-mer,pino des baumelles,vincent félix,course camarguaise,geoffrey robert

 

▼ PINO des Baumelles
incontestable Biòu de l'Avenir

DSC_8635.JPG

DSC_8620.JPG

▼ Très bon Campeon de Pagès 

DSC_8448.JPG

▼ Muiron et ses anticipations
et enfermées dangereuses

DSC_8499.JPG

▼ La joie du vainqueur Vincent Félix

avec son tourneur Arnaud Perez

DSC_8804.JPG

▼ La photo finale

les saintes-maries-de-la-mer,pino des baumelles,vincent félix,course camarguaise,geoffrey robert

*****************************

 

09/07/2017

AIMARGUES * Trophée Avenir/Espoir *

Dimanche 9 juillet 2017

Le petit Chat a mangé du lion

ailmargues,trophée léo-dupond,vincent félix,antonio,course camarguaise

Vincent Félix à la tête d'Esquirol

27 points dans la musette, le bouquet, le trophée Léo-Dupond et l’unanimité du jury, Vincent Félix, fils du Chat, a cet après-midi totalisé avec la manière. Unanimité et prix aussi pour Antonio, bel espoir de Guillierme, décidé et convaincant. Mention à Christophe Clarion pour son investissement dans ce concours où les trois derniers cocardiers sont plus légers.
Homère (Nicollin, N.952).- Bonnes réparties et placement adéquat pour défendre ses rubans 3’30. Sérieux sans être austère, reste disponbile pour toute invite qu’il raccompagne fermement. Du coup malgré le travail régulier des blancs, rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.
Ventoux (Cuillé, N.719).- A Félix tous les rubans en 1’20. Trapu, un peu lourd, fait quelquefois le pas au départ obligant l’homme à tirer droit. Navigue, balade les blancs, dessine quelques jolies séries et rentre ses ficelles. 1 Carmen et retour.
Esquirol (Saint-Pierre, N.917).- Parfois il part avant le raseteur, parfois il lâche en cours de route mais quand il s’y met, sa volonté et sa vaillance l’emportent. Il s’encagne et va au bout de grosses séries bien rythmées. 6 Carmen et retour.
Antonio (Guillierme).- Fringant et décidé, vite tourné, vite rendu. Enchaîne et souvent passe le poitrail. Placé, il en veut le jeunot ! Se soulève en finition. Pas un refus face à l’affluence pour la 1re ficelle ouverte, à Félix sur la sonnerie, l’autre rentre. 6 Carmen et retour.
Bousieu (Raynaud, N.165).- Se livre, enchaîne bravement et les rubans s’envolent en musique. Un saut seul puis après Clarion, quelques séries sans trop appuyer pour 8 minutes les ficelles et 3 de plus à l’élastique.
Desperado (Occitane, N.137, 12 mn).- Etalon tout frémissant qui se jette dans la bagarre avec franchise. Pas trop entrepris, se décale, frotte aux planches. Sur le raset, tape droit (Félix, 2 fois, Vacaresse) mais à 8’30 il tire la langue, même s’il conclut après Félix. 3 Carmen et retour.
Golden (Aubanel, hp, 10 minutes).- Avec sa couleur de Retriewer, il ne passe pas inaperçu. Répond gentiment sans forcer au travail ralenti des raseteurs fatigués. Sauf Clarion qui s’octroie les deux ficelles.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Félix, 27 points ; Vacaresse, 7 ; Fouque, 5 ; Brunel, 4.
Course du samedi 8 juillet. Entrée : 1/2 arène. Organisateur : CT La Ballestilla. Président : J. Servière. Raseteurs droitiers : Félix, Fouque, Vacaresse. Gauchers : Brunel, Y. Martin, Clarion, Marquis (sort à l’entracte, adducteurs).
Trophée Léopold-Dupond : meilleur raseteur Vincent Félix.Meilleur cocardier : Antonio de Guillierme.