Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/03/2015

MARSILLARGUES *HT NIVEAU AVENIR*

 marsillargues,cyr,vinuesa,course camarguaise

La manade Vinuesa et les Pimparelles de Marsillargues
ont assuré capelado et remise des prix

Samedi 14 mars 2015 - Les 15 ans des manades Cyr et Vinuesa

Laos de Cyr déjà prêt !

 marsillargues,cyr,vinuesa,course camarguaise

Le soleil généreux a laissé place à la pluie, mettant un frein mais pas un coup d’arrêt à la fête des deux anniversaires des manades Cyr et Vinuesa,     15 ans chacune. A mi-mars, les cocardiers n’ont pas encore le rythme mais Laos de Cyr, lui, est déjà bien fringant. Donc pour la manade Cyr, Laos impressionne et met de la difficulté, Lebrau en impose mais manque de pétard et Wagram passe trop vite. Chez Vinuesa, Orage et Pavoun assurent le job et le tout jeune Greffier est encore très vert. Katif et Aliaga mènent la course. Les prix de la journée à Lebrau et Aliaga.

marsillargues,cyr,vinuesa,course camarguaiseOrage (Vinuesa).- Ses ripostes sont meilleures quand il choisit de se placer côté café. Un premier qu’il faut forcer mais dont il faut toujours se méfier à l’arrivée. Entre retenue et réponses abouties, comme sur Auzolle après qui il bascule.
► Photo : après Auzolle sous les yeux de Renaud vinuesa.
Il ne veut plus jouer pour les dernières minutes et rentre une ficelle.
3 Carmen et retour.

marsillargues,cyr,vinuesa,course camarguaise◄ Photo avec Ziko
Laos (Cyr).- D’entrée il impressionne par son calme, son placement et sa lecture du jeu. Attentif, sa vigilance n’est jamais prise en défaut et les tourneurs tenus à distance. Du coup, seuls Katif, Aliaga et Auzolle s’y mesureront. Anticipateur, rapide, il donne du fil à retordre et ne laissera sa cocarde à Katif qu’à la 14e minute après avoir lâché ses deux glands à Aliaga et la coupe à Auzolle. 3 Carmen et retour.

Wagram (Cyr).- Beaucoup plus mobile et avec moins de placement, sa générosité ne lui laisse que 5 minutes pour s’exprimer.

marsillargues,cyr,vinuesa,course camarguaisePhoto Pavoun avec Aliaga
Pavoun
(Vinuesa).- De temps en temps il fugue mais une fois placé, ses poursuites ont de la puissance, il se montre plus vulnérable sur ses déplacements. Il augmente sa domination dans le troisième tiers de sa course, et entend le disque à de nombreuses reprises. Un quart d’heure inégal et une ficelle qui rentre en musique.

Lebrau (Cyr).- Sans trop se caler pour les premiers attributs,  ses réparties manquent d’assise. Aux ficelles, mieux positionné, ses répliques prennent de l’autorité avec quelques anticipations (Katif, Four). La pluie s’intensifie et la fatigue commence à se faire sentir chez les blancs.  Lebrau manque encore de jus en cette mi mars et de sollicitations mais rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.

marsillargues,cyr,vinuesa,course camarguaisePhoto Greffier et Four
Greffier (Vinuesa).- Tout jeune, tout vert, et beaucoup d’énergie à dépenser. Des sauts, de l’indiscipline, de l’inattention mais aussi quand il est intéressé une belle vitesse d’exécution. Séries conclues (3 Carmen) en accompagnant Four en conclusion (2 fois), des évasions pour deux ficelles qui rentrent en musique.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Entrée : ¾ d’arène. Organisation CT La Sounaïa. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Auzolle, Fougère, Jourdan, Katif. Gauchers : Alarcon, Aliaga, Four, Pinter. Tourneurs : Estève, Khaled, Fouque, Garcia.

▼ LEBRAU - Aliaga

 

marsillargues,cyr,vinuesa,course camarguaise

 

 

marsillargues,cyr,vinuesa,course camarguaise

▲ Les Pimparelles de Marsillargues

▼ Les prix

 marsillargues,cyr,vinuesa,course camarguaise

***********************

 

 

 

11/03/2014

VENDARGUES : MAIN D'OR 1re journée

Dimanche 2 mars 2014

Une première "Main" en rodage

 vendargues,1re journée de la main d'or,vinuesa,mesrine,course camarguaise

Offensif et puissant, Mesrine aux trousses d'Ilias Benafitou

 

Niveau Avenir HT.  Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : CT La Muleta. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Allouani, I. Benafitou, Caizergues, Jourdan, Katif. Gauchers : A. Benafitou, Bouhargane, Sanchez. Tourneurs : C. Daniel, Estève, C. Garcia, Kerfouche.
Un air primesautier souffle sur les gradins presque pleins pour cette agréable première journée de la Main d’Or et la complète de la manade Vinuesa. 6 cocardiers de belle présentation et affichant du caractère, manquant d’espace pour certains, notamment Mesrine. Des blancs, Ilias Benafitou ressort, assidu et combatif. L’ensemble a parfois manqué de cohésion. Bref des blancs et des noirs en rodage. Chacun à la recherche de ses repères et des bonnes distances.
Rugueux et colérique, Chamaco passe d’entrée le poitrail aux planches. Il a du mal à se fixer, parfois distrait et brouillon, mais s’engage avec force après Katif (Carmen). Indiscipliné, il laisse beaucoup de jus dans ses sauts, et rentre ses glands.
Orage se livre de bon cœur jusqu’à sauter lestement après l’homme (I. Benafitou, Carmen) ou seul. Toujours très mobile, ne refuse aucune invite, mais ses ripostes sont inégales. De longues séries en musique où il se bat jusqu’à la 12e minute pour sa 1re ficelle. Secoué par le rythme imposé, il rentre tout de même la 2e.
Magnum ne se laisse pas submerger par la fougue des blancs qui cumulent vitesse et précipitation. De multiples échanges quelquefois bien poussés. Les dernières minutes, il manque de jus mais termine fort après Allouani puis Katif. Rentre une ficelle en musique déjà entendue 3 fois.
Plein gaz, Pavoun s’approprie la piste et prend les rasets au passage. Anticipe Bouhargane (Carmen). Un dur qui n’en fait qu’à sa tête, fuse ou fait du large. De bons échanges avec Katif et une conclusion sur Allouani (Carmen) dans son presque quart d’heure.
Mobile, Dilun s’offre pour les premiers attributs. Aux ficelles, brille avec Bouhargane, presse I. Benafitou. Utilise tout le pourtour, se décolle parfois mais se livre superbement sur les belles trajectoires d’Ilias. De belles séries et rentre sa 2e ficelle en musique (+ 3 en course).
La vedette Mesrine toise les blancs, tête haute, puissant. Bien positionné, il se fait vite respecter par quelques arrivées serrées (Katif, I. Benafitou). Au fil des minutes, il semble manquer d’espace, se durcit mais finit fort en basculant après Allouani, coups de barrière après Jourdan, Katif, I. Benafitou. Rentre ses glands en musique déjà entendue 8 fois.


MARTINE ALIAGA

PHOTO CHRISTIAN ITIER