Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/10/2017

LES PALUDS-DE-NOVES * FINALE HONNEUR *

Course du samedi 30 septembre 2017

La pluie arrête la course
au 4e taureau

L’ambiance créée entre tous les acteurs et l’organisation sans faille du CT des Paluds font encore plus regretter l’arrêt de la course au 4e taureau à cause de la pluie. Une finale du Trophée Honneur tronquée certes mais qui a quand même mis en lumière l’envie des hommes de montrer toutes leurs capacités et leur enthousiasme intact même après de nombreuses années de piste. Dommage aussi pour les cocardiers qui, de fait, sont restés au toril. Mais le rendu final est positif, c’est bien l’essentiel.


MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Paluds-de-Noves,Trophée Honneur,course camarguaise

Les réactions d'après-course

David MAUREL (1er du Trophée Honneur)

▼ Photo de gauche à droite :
David Maurel et Rémi Guyon

Paluds-de-Noves,Trophée Honneur,course camarguaise

"Je suis satisfait de ma saison puisque je gagne pour la 2ème fois le trophée en ayant été régulier. Un peu déçu car une fois de plus la finale se retrouve annulée alors que la course avait bien commencé avec Monro puis Caraque et les barricadiers qui allaient suivre donc c’est dommage aussi pour le public qui passe à côté d’une belle finale. Je vais quand même fêter ma victoire mais je regrette de ne pas avoir eu ma remise des prix en piste".

 

Rémi GUYON (2nd)

"Ma saison me convient dans l’ensemble malgré quelques petits pepins physiques. J’ai trouvé le nouveau règlement contraignant, ça n’a rien à voir avec ce que c’était avant. Je suis content d’être second d’autant plus que je finis sur une bonne note et c’est ce que je voulais faire, je sens que les gens m’apprécient de plus en plus, beaucoup me disent de ne pas arrêter mais le but pour moi était qu’on se souvienne de moi positivement. La finale a bien commencé, on a vu une première partie intéressante, j’ai montré que même à mon âge j’avais du reste sous mes baskets".

 

Jean-Henri OUDJIT (3e)

"Je suis content de ma saison que j’ai trouvé difficile à cause du nouveau système de comptabilisation des points qui a compliqué la tâche de se classer mais dans l’ensemble tout le monde a été fairplay. Je félicite Rémi Guyon pour sa dernière année et David Maurel qui a été devant tout le long. J’ai fait une mauvaise saison l’an dernier donc j’avais à cœur de montrer quelque chose cette année et c’est chose faite".

 

Hadrien POUJOL (Président de la FFCC)

"Je suis très heureux d’avoir pu être présent à cette finale. C’était un choix délicat car on reproche souvent aux petites arènes de vouloir organiser des finales mais je pense que c’est important d’aller dans des arènes comme celle-là d’autant plus qu’elles l’ont reçue au mieux. La pluie est arrivée mais on peut souligner la mentalité des acteurs de cette journée, ils avaient vraiment envie de faire bien les choses. On décrie souvent les raseteurs de ce groupe mais je leur tire un grand coup de chapeau également à David Maurel que je félicite".

 

Julie ZAOUI (Présidente du Trophée Taurin)

"Je tiens à remercier le club taurin, qui nous a reçu dans une ambiance populaire qui convient tout à fait pour une finale mais également les raseteurs qui étaient en piste car ils ont vraiment donné du bon jeu jusqu’ à ce que la couse soit arrêtée. Les conditions étaient difficiles mais on sentait qu’ils souhaitaient continuer et on peut aussi se satisfaire des taureaux car on a vu de bons éléments".

 

Florian GINOUX (Président du CT des Paluds)

"Malgré l’annulation de la course, je suis content de l’organisation car c’est un moment important pour nous en terme d’intensité. Je suis déçu que cette course ne se termine pas pour un si grand rendez-vous mais on reste tributaire du temps. C’est dommage aussi pour le prix du meilleur taureau qui est quand même le seigneur de la piste".

PROPOS RECUEILLIS
PAR ANGELIQUE

 

 

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER * TROPHEE DE L'AVENIR *

Dimanche 1er octobre 2017

 De bonnes impressions

La majorité pour le 3e Biòu d'Or à Mignon,
l'unanimité pour Pino, Biòu de l'Avenir
et la bonne teneur de la course

DSC_8272.JPG

Le relais culturel plein pour accueillir
le 3e Biòu d'Or de Mignon

Le soleil décline sur les étangs des Launes et de l’Impérial, et la silhouette de l’église forteresse des Saintes-Maries-de-la-Mer se perd petit-à-petit dans le rétroviseur des voitures rentrant de cette journée de bouvine. Au cœur des afeciouna le plein d’impressions louables et de bonnes images. Dès la fin de matinée, sous le soleil, entre arènes et Relais culturel - même si le suspense n’était pas haletant - la foule se pressait pour approuver de ses applaudissements l’élection de Mignon de la manade Cuillé au titre de Biòu d’Or 2017 et pour la 3e fois.

3e Biòu d’Or de Mignon

Reconnaissance de l’expérience, de l’excellence, de la régularité pour ce taureau exceptionnel qui, hier comme aujourd’hui, met toujours les raseteurs sous tension.

Pierre Cuillé : « C’est le troisième sacre consécutif de Mignon et la joie est aussi forte. Cela conclut une saison pleine, sans faux pas avec au moins trois grands quarts d’heure, Palavas, Châteaurenard et Alès. Très heureux pour sa dernière saison et sa dernière finale aux As. Mignon va avoir 15 ans, cela fait comprendre à de nombreuses personnes que certains taureaux commencent leur carrière un peu plus tard et qu’il faut les attendre, être patients quand ils sont jeunes, leur laisser le temps d’apprendre, alors la récompense est totale. Nous sommes très fiers de Mignon. »

Une finale
porteuse d’espoirs

Puis les arènes de la capitale de la Camargue de fermer les guichets bien avant la capelado, pour recevoir la jeune génération des raseteurs et des cocardiers. Ouverture colorée et festive avec le folklore mis à l’honneur par le maître de cérémonie Patrice Blanc, qui mettait aussi l’accent sur les piliers fondamentaux de la Camargue à savoir ses éleveurs de taureaux : Marcel Raynaud, Pierre Aubanel et Henri Laurent.

Vombrissante d’encouragements, l’enceinte pouvait se consacrer aux duels des noirs et des blancs. Méritants, travailleurs, investis, les jeunes raseteurs ont tout donné, et surtout transmis du plaisir. Les cocardiers, eux, ont défendu avec vigueur leurs attributs. Pino, magnifique et prometteur, ramène aux Baumelles un titre incontestable de Biòu de l’Avenir.

Oui, une bien belle journée !

MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

et MALI

Vote du Biòu d’Or des 18 membres de la commission du Trophée Taurin, le vainqueur 2016 des As, le représentant des raseteurs : 17 voix pour Mignon, 1 voix pour Boer d’Occitane, 2 bulletins nuls.

Les points de la course

Trophée de l’Avenir : Robert, 24 points ; Félix, 14 ; Méric, 8 ; Y. Martin, 5 ; Michelier, 4 ; Bressy, 4 ; Bernard, 3 ; Charrade, 1.

Les prix

Raseteurs : 1er. Félix, 1038 points. 2. Robert, 858. 3. Deslys, 649. 4. Bernard, 615. 5. Gaillardet, 592. 6. Pradier, 536. 7. Méric, 521. 8. Zbiri, 463.
Biòu de l’Avenir : Pino (manade Les Baumelles). Prix remis à Joël Linsolas (photo ci-contre) et prix au bayle.

La course

Entrée : le plein à guichet fermé. Organisation : SAS Taureaux des Saintes.

Présidence : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : Bressy, Charrade, Félix, Michelier. Gauchers : Bernard, Y. Martin, Mateo, Méric, Robert. Tourneurs : Jockin, Perez, Roux, Tourreau.

▼ Capelado

La Reine d'Arles Naïs Lesbros et ses demoiselles d'honneur

les saintes-maries-de-la-mer,pino des baumelles,vincent félix,course camarguaise,geoffrey robert

▼ En piste : Le concours des danseurs de la Capouliero de Martigues,
les Arlésiennes des groupes de Tradition...
Li Cabidoulo du Cailar, Le Ruban de Provence d'Avignon,
L'Étoile de l'Avenir d'Arles, Lou Velout Pescalune de Lunel,
L'Escolo d'Argenço de Fourques, 
La Maintenance et Marquis de Baroncelli des Saintes Maries de la Mer,
Les représentants des Manades invitées,
la Pena Taurine d'Alès...

les saintes-maries-de-la-mer,pino des baumelles,vincent félix,course camarguaise,geoffrey robert

▼ Les "sages" en piste

Garants de la vigueur de l'élevage camarguais et du respect dû aux biòu, les "sages" étient en piste pour inscrire toute cette jeunesse dans la longue histoire de la Camargue. Marcel Raynaud au centre, Pierre Aubanel à droite, Henri Laurent à gauche. Longo mai

les saintes-maries-de-la-mer,pino des baumelles,vincent félix,course camarguaise,geoffrey robert

▼ Les supporters de Vincent Félix

C'est plus qu'une famille qui s'est mobilisé auprès du vainqueur du Trophée de l'Avenir, Vincent Félix. Le village entier de Gallician a débarqué dimanche aux Saintes-Maries-de-la-Mer. Tout de rouge vêtus, ils ont créé une chaude ambiance, menant une "ola" qui a soulevé les gradins.

les saintes-maries-de-la-mer,pino des baumelles,vincent félix,course camarguaise,geoffrey robert

 

▼ PINO des Baumelles
incontestable Biòu de l'Avenir

DSC_8635.JPG

DSC_8620.JPG

▼ Très bon Campeon de Pagès 

DSC_8448.JPG

▼ Muiron et ses anticipations
et enfermées dangereuses

DSC_8499.JPG

▼ La joie du vainqueur Vincent Félix

avec son tourneur Arnaud Perez

DSC_8804.JPG

▼ La photo finale

les saintes-maries-de-la-mer,pino des baumelles,vincent félix,course camarguaise,geoffrey robert

*****************************

 

24/09/2017

JONQUIERES ST VINCENT - Finale du Trophée Louis THIERS

Course du 23.09.17

CHARDON, ORCA, ANDY

TRIO NOIR DU THIERS avec R. FOUQUE

jonquieres saint-vincent,finale trophée louis thiers,course camarguaise

IMG_2125.JPGTrès intéressante et prometteuse cette Finale du Trophée Louis Thiers avec des taureaux porteurs d'espoirs face à des hommes entraînés par le quator  Michelier, Y Martin,IMG_2128.JPG Y Pradier et R Fouque récompensé par le prix final.

En ouverture, Carla et Kevin Pelissier avait proposé un spectacle de plein de grâce, de classe et de complicité avec leurs chevaux camargue.

IMG_2133 - LOU TAI - MICHELIER.JPGLou Taï (Guillierme N.031) : Rude premier qui demande à être secoué. Rentré, présente une menace comme après Chahboune – secoué au saut- et Fouque ou le disque retentit. Conserve ses ficelles.IMG_2151CABERNE - VACARESSE.JPG
Caberne (Raynaud N.050) : Borgne, il s'engage malgré tout et parfois fortement avant de se dresser à l'arrivée derrière Zbiri, Michelier (2) et basculer après Fouque. Sa fin, plus terne lui fera conserver une ficelle.IMG_2166 - CAPRICE - MICHELIER.JPG
Caprice (Cavallini N.159) : Rapidement on passe aux ficelles. Quelques allonges dans la pression après Michelier et Fouque, il cède la première (4ème). Plus résistant il défend avec hargne et brio la seconde après avoir tapé sur Zbiri. 4 Carmen plus rentrée.CHARDON - FOUQUE.JPG
Chardon (Rhône N.009) : Qui s'y frotte s'y pique. Calé ses ripostes sont sèches et intentionnées et d'une extrême puissance surtout derrière les gauchers. Il tamponne cornes en avant après Pradier, Michelier, Fouque (2), Zbiri et Martin où il va se projeter dans le couloir. La musique, jouée 9 fois le raccompagne porteur d’un gland.
IMG_2210 - ANDY - Y  MARTIN.JPG
Andy (Chapelle Brugeas N 152) : Se fixant que rarement, répond dans de jolies allonges assorties d'un coup de tête dont Pradier fera les frais et se faisant suspendre. Interruption. Le biou revient. Gros tampon après Michelier  deux poussées derrière Zbiri puis s’impose et conserve ses ficelles. 3 fois le disque plus retour au son de la sono et battant des cloches.

Cazaubon (La Galère N.121) : Volontaire, tout IMG_2255 - CAZAUBON - FOUQUE.JPGtrouve réplique le temps des pompons. Pour la suite,  autant de bravoure, finitions sur Fouque (2), Vacaresse dans une brillante prestation récompensée par les honneurs joués 5 fois.
IMG_2291 - ORCA - MARTIN.JPG
Orca (Lautier N.026) Hors Point : De la vivacité chez ce noir et blanc qui mène sa course dans les planches qu'il franchit, cogne plusieurs fois dans l'élan ou caresse de la corne Final extra avec 3 Carmen plus retour.

Entrée : Presque Plein
Organisateur : CTPR L’Aficion
Présidence : André Paillet
Raseteurs droitiers : R Fouque, T Vacaresse, Y Michelier,  YPradier (sort au 5ème)
Gauchers : S Zbiri,  A Chabboune (sort au 1er) Y Martin
Tourneurs : P Rado, E Lieballe, D Dunan

Texte et Photos Cyril Daniel

 

VAUVERT *AVENIR/HONNEUR*

Course du samedi 23 septembre 2017

Douanier - Félix, l'évidence

vauvert,douanier,félix,papagai,course camarguaise

Après-midi sympathique entre afeciouna avec l’Union taurine vauverdoise dont le président d’honneur et fondateur, Emilien Duché, 91 ans, remet le Trophée portant son nom, et le Souvenir Jean-Pagès. Pas de suspense pour les prix tant Douanier d’Occitane et Vincent Félix, meilleur animateur, tombaient sous l’évidence. Bernard Lagarde reçoit aussi un trophée pour Papagaï qui fêtait son départ en retraite dans cette piste théâtre de ses plus belles courses. Expérimenté, sélectif et souvent criminel à la planche, Papagaï laissera l’image d’un cocardier de qualité.
Pilou (Félix, N.860).- Peu intéressé par le jeu hormis quelques sorties en force où il corse l’affaire. Malgré l’instance des blancs (1 Carmen), rentre ses ficelles.
Baigneur (Ricard, N.880).- Alterne les sauts-surprise (4) et, une fois placé, un bon comportement dans les rasets. Se révolte sur la fin en frappant après Bernard et fracassant les planches. 9 minutes. 1 Carmen et retour.
Tutu (Les Baumelles, N.006).- Lui a du gaz, une bonne pointe de vitesse et du placement. Sur les belles invites de Félix, raccompagne jusqu’au ras des planches. Se montre dangereux sur les rasets engagés de Zekraoui, jusqu’au bout avec Gaillardet pour 8 minutes les rubans. Affermit son placement et défend son terrain. Félix et Zekraoui signent les plus belles actions. 1re ficelle à la 14e, l’autre rentre. 5 Carmen et retour.

▼ Tutu et Zekraoui

vauvert,douanier,félix,papagai,course camarguaise


Bessoun (Guillierme, N.614).- Souvent en déplacement, Bessoun raccompagne sans forcer. Pas trop titillé, il s’exécute selon la demande. Gaillardet s’implique, Zekraoui allonge, Bessoun se met au tempo mais manque de mordant en ce jour. 12 minutes. 2 Carmen et retour.
Douanier (Occitane, N.103, remplace Achille).- Du moral, du placement, de la vitesse. Entrepris sur un bon rythme, il fait face et se cabre sur Félix et Bernard. Agressif, il fait du large, manque de travail à mi-parcours et s’évade. En revanche quand les hommes s’investissent, il répond présent. Ses 5 dernières minutes sont brillantes avec des enchaînements de qualité voire des conclusions (Bernard, Zekraoui, Robert). Rentre une ficelle. 8 Carmen et retour.

▼ Egalement finisseur, le jeune Douanier
ne manque pas de qualité

vauvert,douanier,félix,papagai,course camarguaise


Persée (Lagarde, N.811).- A grandes foulées, il repousse les blancs et passe lestement les limites. Rapide sur le raset et capable de sauter après, les blancs se perchent haut. Au travail, il montre une belle présence dans les enchaînements qu’il peut conclure (Gaillardet). Mais les raseteurs se relâchent, et Persée rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.


MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER


Trophée de l’Avenir : Gaillardet, 13 ; Félix, 10 ; Bernard, 5 ; Charrade, 4.
Course du samedi 23 septembre. Entrée : 300 personnes environ. Org. : Union taurine vauverdoise. Président : Claude Chevalier. Raseteurs droitiers : Auzolle, Charrade, Félix. Gauchers : Bernard, Gaillardet, Zekraoui. Tourneurs : Perez, Abbal, Toureau, Lévy.

REMISE DES PRIX

Vincent et Camille
frère et soeur

vauvert,douanier,félix,papagai,course camarguaise

▼ Emilien Duché, 91 printemps

remet le prix du meilleur taureau du jour

à la manade Occitane pour Douanier

vauvert,douanier,félix,papagai,course camarguaise

▼  Un "jumeau" aux côtés de Camille
pour remettre le prix à Vincent Félix

vauvert,douanier,félix,papagai,course camarguaise

▼ Christine Rossi Ferrari
président de l'Union taurine vauverdoise

vauvert,douanier,félix,papagai,course camarguaise

▼ Le bouquet à la manade Bernard Lagarde
pour saluer la carrière de Papagaï

vauvert,douanier,félix,papagai,course camarguaise

**********************

19/09/2017

LANSARGUES *AVENIR/HONNEUR*

lansargues,3m,gigolo,manade michel,course camarguaise

La Camargue en liberté
par Renaud Vinuesa

Course de dimanche 17 septembre 2017

Just a Gigolo et Robert

lansargues,3m,gigolo,manade michel,course camarguaise

Belle capelado d’ouverture de Renaud Vinuesa pour cette 10e journée du Trophée 3M et clôture de la temporada lansarguoise. L’ensemble des raseteurs s’investit tout au long de la course, les cocardiers n’ont pas été à la fête. Cabochard, Jason et Gigolo se sont bien défendus. Au palmarès: Gigolo de Robert Michel, meilleur taureau ; Geoffrey Robert meilleur raseteur.
Balaire (Guillierme, N.204).- Il bisque, parfois saute les planches et conserve ses rubans 4 minutes. Raccompagne Castell et Félix jusqu’aux bois et conserve ses ficelles. 1 Carmen et retour.
Ullin (Plo, N.812).- Entrepris, ses rubans résistent 2 minutes. Puis placé, serre Rassir, Félix, Robert, Oudjit lève la 1re ficelle à la 6e. Reçoit la foudre pour sa 2e, balourde, qu’il cède à la 9e. 5 Carmen et retour.


Cabochard (Lautier, N.894).-

► Photo : Cabochard et Jourdanlansargues,3m,gigolo,manade michel,course camarguaise

D’entrée, il se dresse aprés Félix. Ses pompons sont vite levés. Ensuite, il saute derrière Jourdan, sert de belles séries et cède sa 1re ficelle à la 7e. La 2e part à la 10e sur un bel enchaînement. 6 Carmen et retour.


Diamond (Chauvet, N.901).- Il prend tout, ses rubans résistent 2 minutes. Toujours en mouvement pour sa 1re ficelle, répond à des séries et la cède à la 8e ; la 2e la minute suivante. 2 Carmen et retour.
Jason (Blatière-Bessac, N.824).- Moins de 2 minutes pour attaquer les ficelles où il serre Félix et Robert. La première part dans le crochet de Y. Martin à la 5e minute. Puis se dresse après Rassir (2 fois), Jourdan. Défend sa 2e jusqu’à la 13e. 6 Carmen et rentrée.
Gigolo (Michel, N.060).- Dès sa sortie, Rassir passe sous ses pattes. Gigolo perd ses rubans en 2 minutes. Aux ficelles, s’envoie trois fois après Robert, change de terrain à bon escient. La 1re ficelle part à la 7e, la 2e à 10e. 5 Carmen et retour.
Libertin (La Galère, N169, hp).- Vite fait pour ses premiers attributs. Il se livre dans de belles séries pour la 1re ficelle levée à la 4e.. Volontaire, il défend sa 2e jusqu’à la 6e minute avec 3 Carmen et rentrée.


SAINT HILAIRE
PHOTOS GEORGES MARTIN


Trophée de l’Avenir : Félix, 15 ; Robert, 14 ; Y. Martin, 8 ; Castell, 3 ; Laurier, 2 ; Méric, 1.
Trophée Honneur : Oudjit, 17 ; Jourdan, 2.
Course du dimanche 17 septembre. Entrée : 1/2 arène.
Org. : comité des fêtes. Président : Aurelien Laget. Raseteurs droitiers : Félix, Castell, Oudjit, Laurier, Jourdan. Gauchers : Rassir (sort au 5e), Robert, Méric (sort au 6e), Y. Martin. Tourneurs : Daniel, Jockin, Perez, Lebrun.

17/09/2017

LE GRAU-DU-ROI *AVENIR/ESPOIR*

▼ Les fanfares et bandas ont animé l'entracte

Le Grau-du-Roi,Le Tatoué,Arrogant,course camarguaise

Course du samedi 16 septembre 2017

Mi-chaud, mi-froid

Le Grau-du-Roi,Le Tatoué,Arrogant,course camarguaise

Joli final d'Arrogant, ici sur Robert

Cette dernière course Avenir de la fête du Grau débute par une minute de silence à la mémoire de Michel Delors, surnommé « Dur », décédé la nuit précédente. Un fidèle de la piste graulène et ardent supporter de la manade Blatière-Bessac.

Dans ce concours de manades, la plupart des cocardiers ont soufflé le chaud et le froid, certains s’éteignant au fur et à mesure et d’autres alternant les passages intenses et les accalmies. Intéressant quand même avec un bon travail de l’équipe blanche, Félix en tête.
Fougueux (Les Termes, N.717).- Il a de l’énergie à revendre qu’il garde jusqu’à la fin. Le pus constant de tous. Un peu brouillon soit, mais toujours intéressé quelle que soit la cadence. Quelques accélérations bien placées pour 9minutes. 4 Carmen et retour.
Brennus (Occitane, N.944).- Froid chasseur qui s’investit méchamment aux planches, jusqu’à déchirer le pantalon de Charrade. 3 minutes et déjà 4 coups de barrière. Mais peu à peu son mordant disparaît, et, une fois ses glands levés, il garde sa cocarde sans éclat. 3 Carmen et retour.

▼ Brennus : un grand coup de barrière
sur Charrade à qui la corne déchire le pantalon

Le Grau-du-Roi,Le Tatoué,Arrogant,course camarguaise


Tatoué (Lautier, N.032).- Il sort avec du gaz, de belles cornes et une robe bicolore très particulière. Repousse tout le monde hors des limites et se fait sélectif au fil des minutes. Accélère dans les séries, conclut après Robert. Durcit encore son jeu, puis, d’un coup, s’envoie et bascule après Martin. Fantasque, garde sa 2e ficelle. 2 Carmen.

Impossible de le confondre avec un autre cocardier.
Tatoué, noir et blanc de la manade Lautier,
ici aux trousses de Vincent Félix

Le Grau-du-Roi,Le Tatoué,Arrogant,course camarguaise


Quintilien (Le Ternen, N.950).- On le connaît barricadier, aujourd’hui c’est une prestation plus classique qu’il livre. Quand il se place - pas longtemps - il pousse après l’homme et repart en chasse. Conclut sur Vic, enchaîne. Sans s’emballer ni passer à la vitesse supérieure. 8 minutes, 2 Carmen et retour.
Belenos (Cuillé, N.111).- Fougueux, rapide, il se livre en toute franchise avec quelques offensives pattes sur l’estribo. Enchaîne et succombe à la 9e. 2 Carmen et retour.
Saint-Eloi (La Galère, N.654).- Son placement rigoureux lui assure une entrée en matière mesurée. D’autant qu’il bombarde allégrement à chaque cite. Alterne avec de longs moments de récupération. Puis repart à l’assaut des hommes et des barrières. Plus concluant sur les gauchers, il faut quand même lui friser les moustaches par moments pour qu’il déclenche. Mais termine bien par une enfilée d’envolées d’envergure. 9 Carmen et retour avec ses ficelles.

▼ Saint-Eloi s'emporte sur Castell

Le Grau-du-Roi,Le Tatoué,Arrogant,course camarguaise


Arrogant (Daumas, N.9138, hp, 10 minutes).- Affiche ses ardeurs barricadières et frappe à répétition, tout en vaillance et franchise. Les hommes allongent les trajectoires, alors, il ne rechigne à rien et si ses attaques perdent un peu de force, il repart au charbon de plus belle jusqu’au bout. 9 Carmen et retour.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Félix, 16 ; Gaillardet, 10 ; Robert, 10 ; Y.Martin, 7 ; Charrade, 6 ; Castell, 3 ; Méric, 1.
Course du samedi 16 septembre. Entrée : 1/2 arène. Org. : SAS Ribera. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Castell, Charrade, Félix, Vic. Gauchers : Gaillardet, Y.Martin, Méric, Robert. Tourneurs : Abbal, Jockin, Lévy, Perez.

LE GRAU-DU-ROI *AVENIR/ESPOIR*

Course du vendredi 15 septembre 2017

Hommes et biou à l'unisson

GRAUNEPTUNEPHVENTADOUR.jpg

Le joli final de Neptune, ici explosif après Michelier

Malgré le ciel maussade et un temps frisquet, les nombreux spectateurs ont quitté la piste graulène avec un peu de chaleur dans le cœur. Hommes et biòu ont offert un spectacle qui, sans atteindre les sommets, assure la bonne tenue de cette cuvée 2017. Des cocardiers avec des valeurs différentes que les hommes ont su bonifier avec un seul bémol, le manque de rasets taureau arrêté.
Talleyrand (Le Joncas, N.689).- Subit une avalanche en règle à sa sortie. Malgré son imposante carcasse, il vient sur toutes les invites en finissant au ras des planches. Droite-gauche, tout est honoré. Se décale légèrement pour récupérer. 10 minutes agréables. 6 Carmen.
Frigolet (Cavallini, N.625).- Surpris pour les premiers attributs, sans se faire violence, il donne de la répartie à toutes les sollicitations. Après Charrade, Félix, les cornes frôlent les bois. Vaillant dans les séries, il agrémente sa défense d’un petit coup de revers. Les poursuites s’enchaînent. Sobre et efficace, hélas, une boiterie stoppe sa course à la 13e. Rentre une ficelle, 7 Carmen.
Caraque (Chauvet, N.917).- Malgré sa volonté dans les attaques, cède cocarde et glands sans démériter. Aux ficelles, promène les hommes, chasse les tourneurs. Quand il trouve sa place, les échanges sont au cordeau avec quelques conclusions de bonne facture. Conserve une ficelle. 7 Carmen mérités.
Bayard (Nicollin, N.973).- Sa course commence aux ficelles. Le biòu fait front pour finir avec la corne au ras des bois. Félix dans de jolies longueurs, Gaillardet, Charrade, les charges sont puissantes et bien conclues. 7 Carmen pour 11 bonnes minutes.
Desigual (Lautier, N.912).- La réputation des Lautier est là. Avec sa corne en guise de sabre, il vient fort sur les cites sans pousser. Manque de travail ? Excès de sang ? Brouillon, s’évade à plusieurs reprises, tape du mourre sur Robert. Mais le tout manque de conviction. Conserve ses ficelles avec 2 Carmen.
Pourpre (Blanc, N.117, 12 minutes réglementaires).- Navigue allégrement et promène les tenues blanches. Pas toujours travaillé à son avantage, le biòu fait front avec volonté et un faible pour les droitiers. Félix, Chekade, Charrade, il se donne avec hargne et conviction. A la demande du manadier, il effectue son quart d’heure complet avec des répliques de bonne facture. 8 Carmen et les bravos.
Neptune (Rouquette, N.201, hp, 12 minutes).- Après un début de course débridé, ce joli bébé de 5 ans monte en puissance pour un final explosif. Après Michelier, Robert, Félix, Charrade, les envolées sont puissantes pour la plus grande joie du public. Rentre ses ficelles, 7 Carmen.


Texte et photo
VENTADOUR


Trophée de l’Avenir : Félix, 14 points ; Charrade, 14 ; Robert, 8 ; El Mahboub, 6 ; Gaillardet, 4 ; Méric, 3 ; Bernard, 2.
Course du vendredi 15 septembre. Entrée : presque plein. Org. : SAS Ribera. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Félix, Charrade, Michelier, Chekade. Gauchers : El Mahboub, Méric, Robert, Gaillardet, Bernard. Tourneurs : Abbal, Jockin, Lévy, Perez.

14/09/2017

LE GRAU-DU-ROI *AVENIR/ESPOIR*

Course du mardi 12 septembre 2017

Charron, Tyrion, Kouros
trio final performant

grau-du-roi,charron,tyrion,course camarguaise

Charron, Charrade, un duo qui brille

Cette 2e course à l’Avenir de la semaine festive du Grau-du-roi démarre vraiment avec la prestation brillante de Charron (5e), se poursuit avec la domination frappante de Tyrion et se termine par la démonstration barricadière de Kouros. En blanc, Robert s’implique et totalise mais l’équipe reste un peu dans l’expectative.
Oradour (Blatière-Bessac, N.608).- Tourne, vire, ignore les droitiers, légèrement plus réceptif à gauche. Robert le capte et insiste pour tous les attributs sauf la cocarde à Y.Martin. 13 minutes.
Toscan (Raynaud, N.162).- Raccompagne et conclut méchamment (Charrade, Chekade) pour 1’30 les rubans. Aux ficelles, devient plus compliqué à séduire, en revanche quand J.Martin entre dans son terrain, la riposte est foudroyante. Se retient beaucoup. 12 minutes. 3 Carmen et retour.
Souchet (Ricard , N.048).- Attaque remuant mais participatif et d’un coup se jette après Robert sur une action d’envergure aux planches.Malheureusement se blesse et réintègre à 3’50. 1 Carmen et retour.
Brindis (Le Rhône, N.942).- Beau taureau imposant qui a du mal à trouver sa place. Sans passer la vitesse supérieure, prend les cites, riposte sèche sur Félix, se chauffe sur une série. La cocarde qui pendouille près de l’œil oblige les hommes à la prudence et tient jusqu’à la 8e. Prend un déluge sur sa 2e ficelle qu’il rentre stoïquement. 2 Carmen.
Charron (Rouquette, N.027).- Changement total d’ambiance. Charron, appliqué, sérieux jusqu’aux planches, combatif, emballe l’assistance. Se cabre en finition à de multiples reprises, conclut magnifiquement, écarte les tourneurs, envoie la corne... Bref, volontaire, batailleur et bouche fermée, il ne laisse son unique ficelle que sur la trompette. Bravo taureau ! 8 Carmen et retour.
Tyrion (Lautier, N.044)).- Leste, véloce, placé, il tient la troupe à l’œil. Avertis par la bombe lancée sur Robert, les hommes se font frileux. Le public gronde. Lui, placé, attend de pied ferme. Chaud bouillant, cité, même de loin, Tyrion fait la planche haut et fort. Enfin, un enchaînement où il se démultiplie, frappe, bascule. Intense prestation dominatrice où il ne laisse que la coupe cocarde à la 10e et sa cocarde sur la trompette. 3 Carmen et retour.
Kouros (Fabre-Mailhan, N.0122, hp, 10 minutes).- Conciliant sur le raset, c’est en finition qu’il brille, véritable barricadier qui multiplie les actions frappantes, brisant les planches ou basculant en contre-piste. Carmen se déchaîne pour ce joli final.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA

▼ Tyrion dominateur et concluant après Vic

grau-du-roi,charron,tyrion,course camarguaise

▼ Kouros, pur barricadier, sur Robert

grau-du-roi,charron,tyrion,course camarguaise


Trophée de l’Avenir : Robert, 22 points ; Félix,, 11 ; Charrade, 5 ; Méric, 5 ; Y. Martin, 2.
Course du mardi 12 septembre. Entrée : pratiquement plein. Org. : SAS Ribera. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Charrade, Chekade, Félix, Vic. gauchers : Y.Martin, Méric, Robert, J.Martin. Tourneurs : Daniel, Abbal, Perez, Jockin.

12/09/2017

MANDUEL *TROPHEE AVENIR/ESPOIR*

Course du dimanche 10 septembre 2017

Mitron-Boléro, le duo de feu
de la manade Lautier

manduel,trident d'or,lautier,course camarguaise

▲ Mitron et Matéo

L'Or à la manade arlésienne,
le Trident d'Argent à la manade Nicollin.

Cette finale du Trident d’Or débute par un cérémonial bien dans la tradition camarguaise avec peña, Arlésiennes et fifres. L’émotion est au rendez-vous avec la remise à Monique Gimenez du diplôme du Comité du Trident d’Or à la mémoire de Bernard Gimenez, l’emblématique président du Trident d’Or. Côté course, après une première partie moyenne, Bolero et Mitron survolent les débats. Tous les raseteurs participent convenablement, Pradier totalise et justifie sa victoire finale pour le Crochet d’Or.
Domino (Lautier, N.042) débute calmement, fuse sur Deslys. Cul aux planches, Fouque le tire un max. Petite série pour terminer et garde ses ficelles. 1 Carmen et retour.
Boris (Nicollin, N.023).- Reçoit une avalanche pour 2 minutes les pompons. Le rythme d’enfer se poursuit à la 1re ficelle levée par Bernard. Gros coup de barrière sur Deslys. Termine a mas en laissant la 2e ficelle à Bernard à la 11e. 3 Carmen et retour.
Baron (Nicollin, N.105).- Débute à fond en se livrant des 2 côtés. Pointe sur Fouque. Décollé des planches, il est vulnérable, enchaîne une grosse action sur Pradier et coup de barrière sur Deslys. 7 minutes. 1 Carmen.
Mitron (Lautier, N.043).- Annonce la couleur avec une grosse action sur Matéo. Enchaîne de magnifiques séries, tout le monde passe, droitiers, gauchers pour des actions de feu à chaque fois. Un quart d’heure qui fera date sous une pluie de Carmen et l’énorme ovation du public ravi.
Boléro (Lautier, N.036).- Il continue sur le même rythme que son compagnon de manade. Véritable machine à raseter, il s’envole sur Deslys puis enfile une énorme série où il laisse ses rubans. Grosse bagarre aux ficelles qu’il conserve en maître de la piste. Brillant des deux côtés, il reçoit 9 Carmen et l’ovation.
Drac (Nicollin, N.188).- Difficile de passer après les 2 sacrés clients précédant. Une minute aux rubans avec quelques finitions appuyées, coup de barrière sur Deslys pour 8 minutes et 2 Carmen


REMY MARTIN

PHOTOS VENTADOUR

manduel,trident d'or,lautier,course camarguaise

Yohan Pradier, vainqueur du  Crochet d'Or


Palmarès : 59e Trident d’Or à la manade Lautier (206 points). Trident d’Argent à la manade Nicollin (193,5). Crochet d’Or à Yoan Pradier, 109 points ; 2e. Bressy, 86. 3e. Matéo, 65. Meilleur animateur : Matéo.
Trophée de l’Avenir : Pradier, 18 ; Deslys, 9 ; Bernard, 8 ; Matéo, 5 ; Fouque, 2
Course du dimanche 10 septembre. Entrée : le plein. Organisateur : CT Le Trident. Président : J. Dijon. Raseteurs droitiers : Fouque, Marquier, Maurel,
Gauchers : Matéo, Ferriol, Deslys, Bernard. Tourneurs : Dumas, Dunan, Rado, Toureau.

11/09/2017

REMOULINS - TROPHEE DE L'AVENIR ESPOIR - TROPHEE DES REVELATIONS

Course du 10 Sept 17

 

ATLAS (Didelot/Langlade) EXPOSIF, ARLEQUIN (F. Mailhan) COCARDIER

POUR LE 1ER TROPHEE DES

REVELATIONS REMOULINOISE

A.GAUTHIER et FINO SUR LE PODIUM

IMG_1407.JPG

En clôture de temporada, le 1er trophée des révélations remoulinoises  fort bien débuté avec Déserteur a reposé sur la prestation sérieuse d’Arlequin pour se conclure en bouquet final de feux d’artifice par Atlas. Mais comme le disait une personne, les voix du jury étant comme celles du Bon Dieu, impénétrables, le prix est allé à Fino. Chez les hommes, qui n’étaient pas venus pour conter fleurette, c’est l’entreprenant et discret A. Gauthier qui monte sur le podium.
IMG_1412 - DESERTEUR - LAURIER.JPG
Déserteur (Brestalou N.915) : Sans cesse en mouvement, répond cornes pointées en faisant légèrement le pas. A la 7ème enferme Robert avant de réitérer après Meric. Les honneurs 4 fois plus retour avec une ficelle pour un premier de luxe bien qu’un peu trop coureur. IMG_1437 - MONTECAO - MICHELIER.JPG
Montecao (Joncas N.009) : Vaillant ne laisse rien sans réponse au point qu'à la 4ème, il ne lui reste qu'une ficelle qu'il va défendre  et conserver en enchaînant séries, longueurs et sauts (7). 3 Carmen.
IMG_1459 - AMHOSIS - ROBERT.JPG
Ahmosis (Plo N.0119) : Bouillon et sans rythme ne tient que 6 minutes après s'être signalé avec Michelet.
Arlequin (F.Mailhan N.0148) : Du terrain des IMG_1495 - ARLEQUIN - LAUTIER.JPGplanches et avec un coup de tête il se donne sans retenue dans de jolies allonges qui se concluent cornes menaçantes sur les planches. Raseté avec rythme, il subit en fin en course et conserve une ficelle avec le disque Pour la 5ème fois.
Rascaillan (Saumade N.987) : Cul aux planches, IMG_1521 - RASCAILLAN - GAUTHIER.JPGc’est lourdeau qu’il s’engage dans les sites qui, lorsqu’ils sont étirés se concluent au fil de planches voire même par un engagement après Michelier (2) et Gauthier. Dépouillé avant terme, la musique jouée 3 fois pendant résonne à son retour.
Fino (Lautier N.053) : Leste (7 sauts pour rien) IMG_1535 - FINO - ROBERT.JPGet doté d'un bon placement les hommes ne vont guère lui monter dessus. Consenti il réplique jusqu'à la limite ou il glisse aux planches hormis derrière Robert ou il tamponne deux fois. Rentré ses ficelles en musique entendue 3 fois.
IMG_1570 - ATLAS - CASTELL.JPG
Atlas (Didelot-Langlade N.012) Hors points : Quel festival !!!! Un début calme puis la machine s'enclenche. Avec la complicité des hommes ce n'est pasIMG_1564.JPG moins d'une douzaine de puissantes actions (dont 3 avec envolées) après Robert (3), Gauthier (6), Martin, Castell et Benafitou qui l’élèvent au niveau des révélations de cette saison, le tout sous les applaudissements et au son de l’air de Bizet à 14 reprises… C’est fort, c’est brutal, c’est captivant et ovationné au retour.

IMG_1580.JPGEntrée : 2/3
Organisateur : U.T Remoulinoise

Présidence : André Paillet
Raseteurs Droitiers : T Castell, Y Michelier, P Laurier, A Gauthier - Gauchers : N Benafitou, Y Martin, M Meric, G Robert
Tourneurs : S Lebrun, J Daniel, F Jockin, R Roux

Texte et Photos Cyril Daniel