Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/04/2018

TROPHEE TAURIN

Vendredi 20 avril 2018

La compétition est ajournée

Programmé pour débuter ce dimanche 22 avril, le Trophée Taurin voit la première journée de la compétition repoussée jusqu’à accord entre les différentes parties prenantes. Différentes réunions auront lieu dans les jours qui viennent pour une reprise - tous l’espèrent - du dialogue.
La FFCC explique : « Suite à un travail conséquent qui a été fait durant l’hiver avec l’ensemble des acteurs de la course camarguaise, notamment au travers de rencontres avec toutes les associations représentatives, un règlement sportif encadrant la compétition a été élaboré. Les représentants des journaux Midi Libre et La Provence, rencontrés aussi à plusieurs reprises, ont accepté la démarche inscrite dans une nécessaire évolution et en vue d’une nouvelle convention de partenariat.
Le règlement sportif a été adopté à l’unanimité lors de la réunion du comité directeur du 23 mars 2018. Le début de la compétition des 3 trophées était prévu ce dimanche 22 avril. Mais depuis quelques semaines des mouvements contestataires du côté des raseteurs et des exigences côté des manadiers font que les conditions ne sont pas réunies pour commencer la compétition comme cela était prévu. Pourtant, dans le cadre des négociations qui se sont déroulées ces derniers mois, tous les présidents de chaque corporation : manadiers, raseteurs, organisateurs et clubs taurins (ACTO et UCTI) avaient tous une même volonté de faire évoluer la course camarguaise et défendre l’intérêt général.
Force est de constater que la recherche de l’intérêt général a été de courte durée et les deux corporations que sont les manadiers et raseteurs ne s’entendent pas sur ces avancées et refusent de commencer la compétition.
L’association des raseteurs a lancé un appel à boycotter les courses de Ligue pour les tourneurs. La Fédération est consternée face à cette situation. Elle l’assimile à une prise en otage des clubs taurins, des organisateurs et des afeciouna. Cette situation entame la crédibilité que porte sur la Fédération l’ensemble des partenaires qui ont décidé de soutenir la course camarguaise par le biais de sa Fédération Française. La compétition ne démarrera donc pas ce dimanche 22 avril 2018.
La Fédération s’efforcera de faire le nécessaire pour commencer la compétition dans les meilleures conditions ».

Rectifié le lundi 23 avril : *Une erreur a été signalée dans le communiqué fédéral, concernant la phrase : « règlement sportif adopté à l’unanimité lors du comité directeur du 23 mars ». Renseignements pris auprès de la FFCC : « Il s’agit effectivement d’une erreur, le règlement sportif a été voté et adopté à la majorité (et non unanimité), article après article. Pour l’article portant sur les coefficients des courses, une voix a été comptabilisée contre ; concernant les points de bonification, il y a eu 5 voix contre et 3 abstentions ». Voilà qui est clair et net.

Les désaccords des raseteurs

En désaccord avec la Fédération française de la course camarguaise sur plusieurs points, l’Association des raseteurs, par l’intermédiaire de son bureau, nous prie d’insérer le communiqué suivant :
« Suite à une réunion de crise lundi 16 avril et l’invitation surprise hier (mardi 17 avril) au siège de la FFCC, l’Association des raseteurs avec ses adhérents s’est prononcée sur un mouvement de grève en course de Ligue dans un premier temps et tant qu’un accord n’est pas trouvé avec la FFCC. On ne cèdera pas.
Le président devait rencontrer toutes les catégories (de raseteurs) et on attend toujours.
Et pour finir le nouveau code disciplinaire permet encore plus d’exclure les raseteurs et tourneurs aux yeux du grand public alors qu’il se veut équitable.
Nous voulons être comme toutes les parties prenantes, jugés en discipline au siège de la FFCC et en assumer les conséquences ».

30/03/2018

TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE - FFCC

Vendredi 30 mars 2018

Le point sur le début de saison

Encore quelques réglages et la compétition débutera le dimanche 22 avril

ffcc,trophée taurin,midi libre,la provence,course camarguaiseLa course camarguaise est une grosse machine dont toutes les pièces doivent être bien en place pour que son fonctionnement soit harmonieux. Ainsi toute modification des règlements et du fonctionnement doit être comprise et intégrée par toutes les parties prenantes puis au final votée soit en comité directeur fédéral, soit pour certaines en assemblée générale. D’où quelques retards à l’allumage, cette année. Pour une compétition qui démarrera le 22 avril.

Ce qui est sûr

La FFCC, Midi Libre et La Provence ont opté pour une redistribution des rôles. Si les quotidiens et la Commission du Trophée Taurin sont toujours chargés du classement des cocardiers pour les courses aux As, du choix des taureaux, des lieux des finales et de l’élection du Biòu d’Or, la FFCC gérera les règlements sportifs et les classements des raseteurs.

Gérald Rado est missionné pour s’occuper des grilles des courses et des classements via les feuilles des délégués (en lien avec les chroniqueurs).

Pour la compétition, est d’ores et déjà acquis que les trois grilles (As, Honneur, Avenir) restent en vigueur, que les points des ficelles compteront pour 3 points, qu’il n’y a plus de coefficient attribué aux pistes (sauf course unique As, 0,5) et que les points sont toujours comptés sur les 6 premiers taureaux (ou vaches) de la course. Côté raseteurs groupe 2, ils marquent des points dimanche et fériés aux As ; samedi, dimanche et fériés en course Honneur. Les taureaux de 7 ans et moins peuvent courir 12 minutes en 6e position.

Les courses du Trophée des Vaches cocardières intègrent les grilles Honneur ou Avenir (selon les raseteurs invités).

En cours de finalisation

Une commission Compétitions et trophées est en cours de mise en place (membres FFCC et Trophée) pour suivre les courses. La demande de répartir les pistes en 4 catégories est votée en comité directeur mais pas active pour cette saison, du coup le nombre de raseteurs et tourneurs par piste reste sur la base 2017 (avec 3 catégories de piste). Un certain nombre de courses de très bonne qualité seront choisies pour lesquelles les raseteurs marqueront des points bonus : combien de points, sur quelles courses, avec quel jury... Tout ceci est encore en discussion.

Discuter, convaincre, remporter l’adhésion de tous pour avancer... ça prend du temps mais petit à petit les choses se mettent en place.

MARTINE ALIAGA

D’ici le 22 avril, nous reviendrons plus en détail sur les différentes cotations et règlements.

23/03/2018

TAUREAUX CLASSES 2018

La commission du Trophée Taurin Midi Libre-La Provence a retenu les taureaux suivants pour la saison des As 2018. Rappelons qu’il faut quatre taureaux classés pour que la course compte au Trophée des As.

Manade Allard : Ventadis

Aubanel-Baroncelli : Vincent

(Les) Baumelles : Aioros, Boudet, Optimus, Pino, Regain

Blanc : Fustié, Galopin, Ourazy, Ulmet, Valat

Blatière-Bessac : Canio, Hélias, Muscat, Napaca, Omega

Bon : Escobar, Folco, Monro, Trancardel, Vieto

(Le) Brestalou : Renard

Caillan : Chicharito, Rollier, Ruscassier

Cavallini : Artiste, Cupidon

Chaballier : Cotichiavari, Papalino

(Les) Chanoines : Gamin

Chapelle : Primadié

Chauvet : Arlésien, Caraque, Centurion, Jupiter, Muscadet

Cougourlier : Bimbe

Cuillé : Apache , Coquet, Coubertin, Epervier, Loubard, Marapan, Massena, Rubicon

Cyr : Laos, Lazare

Espelly-Blanc : Miro, Raspail, Serpatier

Fabre-Mailhan : Barcarin, Bigarra, Cigalon, Cohiba, Colombaud, Coutard, Marcias, Nîmois

Félix : Traquet

Fournier : Muscadin, Pagnol

(La) Galère : Cruchot, El Paso, Jappeloup, Lou Guechou, Rudy, Saint-Eloi, Toronto

Gillet : Amadeus, Argentin, Berlioz, Maripeu

(Le) Grand Salan : Quenavo

Guillierme : Araire,  Aroujo, Bessoun, Gravihous, Lou Taï

Hervas : Jazz, Mouflet

Janin : Rex

(Le) Joncas : Fétiche, Lucky, Talleyrand

Lagarde : Ouranos, Rouffian, Valento

Lafon : Dardaillon

Laurent : Lebrau, Artalet, Roméo, Jupiter, Aragon, Ourazi

Lautier : Attila, Becassié, Cabochard, Capelan, Cerbère, Chico, Coquillon, Galantoun, Montesquieu, Pedro, Sauvage, Sultan

Layalle : Ibis, Pivert

Robert Michel : Doriano, Noirlac, Picpoul

Nicollin : Bayard, Camarié, Igor, Homère, Landié, Mousquioun, Paniou, Pélican, Sugar, Sylverado

Occitane : Ajax, Bel Ami, Boer, Brennus, Craponne, Pétrus

Pagès : Campeon

(Lou) Pantaï : Beleu, Santen, Teston

Paulin : Attila, Colbert, Cupidon, Maquisard, Queyras

Plo : Tamarin, Targueur, Triton, Ullin, Ursin

Raynaud : Andreloun, Leo, Tailleur

Ricard : Absolut, Baigneur, Braconnier, Brusc, Frisé, Gaou, Marquis, Perroquet, Vaccares

(Le) Rhône : Banaru , Brindis

Ribaud : Tanguero, Riquet

Richebois : Laurier

Rouquette : Aparicio, Biterrois, Grasilho, Melgueil

(Le) Rousty : Moka

Saint-Antoine : Aramis, Greco, Quarante-Sous, Saint-Vincent

Saint-Pierre : Blanquet, Cerf, Pouchiche

Saumade : Baucis, Caruso, Castor, D’Arbaud, Eos, Jacob, Liber, Médoc, Pourpier, Rigau, Scipion, Trélus

Sylvéréal : Catigo

(Les) Termes : Fougueux

(Le) Ternen : Muiron, Quintilien

Vellas : Sultan

Vidourlenque : Camaï

Vinuesa : Bayle, Izarrak, Mesrine

Mis à jour le 30 mars 2018

16/03/2018

FFCC * Congrès suite*

Vendredi 16 mars 2018 - Ce week-end

12 courses toutes catégories confondues
sans compétition…

RASETBLOG.jpgPremier tour de chauffe - si l’on excepte la course du Congrès dimanche dernier - hors compétition pour les cocardiers et les raseteurs ce week-end. Le début du Trophée Taurin est prévu pour l’instant le dimanche 1er avril, mais il faudra d’ici là que les nouveaux règlements soient votés en comité directeur fédéral, prévu le 27 mars. Cela risque de faire un peu juste au vu des nouvelles possibilités présentées brièvement par le président Hadrien Poujol au Congrès : « il faut faire évoluer la course camarguaise vers le spectacle et faire briller les taureaux ». A savoir entre autres : classement des pistes (A, B, C, D) avec modification du nombre de raseteurs/tourneurs. Abandon du comptage des points des 30 meilleurs courses aux As et des 20 en Honneur. Toutes les courses en coefficient 1. Ficelles à 2 points. As : les trois raseteurs offrant le plus beau spectacle, recevant d’un jury désigné, respectivement 12, 9, 6 points de bonus (pistes A, B) ; 9, 6, 3 (pistes C, D). En fin de course, les meilleurs raseteurs seront mis à l’honneur.

Vaches cocardières : les points des raseteurs seront pris en compte dans leurs classements respectifs (Avenir/Honneur).

D’autre part, les discussions se poursuivent, en bonne entente, afin d’élaborer une convention entre Midi Libre, La Provence et la FFCC et pour l’intégration de membres de la commission du Trophée Taurin au sein de la commission « Compétition » fédérale.

Les sujets de réflexion entre toutes les parties prenantes de la course camarguaise pour finaliser les règlements continuent donc. Convertir en chiffre (points), l’émotion et le spectacle tout en conservant l’équité, l’émulation entre les hommes, le respect des taureaux et l’intérêt du public... L’équation n’est pas simple.

En tenant compte des vœux des uns, de l’expérience des autres et de la bonne volonté de tous, cela devra forcément et rapidement aboutir.

MARTINE ALIAGA

03/03/2018

CHATEAURENARD *SAISON 2018*

Samedi 3 mars 2018 - Saison 2018

chatoGRVPHHB.jpg

Une temporada bien remplie

 

A Châteaurenard, les taureaux c’est maintenant, ou presque. Le premiers cocardiers fouleront le sable, samedi 10 et dimanche 11 mars. En plus des affiches de la temporada 2018, vendredi dernier à la salle de l’Etoile, municipalité, UTC et TAC ont présenté le programme du Congrès de la Fédération française de course camarguaise qui, cette année prend la route des Bouches-du-Rhône.

Le Trophée des Maraîchers

Quant au Trophée des Maraîchers, Bruno Pécout en a listé les dates et les participants. A savoir, le 22 avril, As, concours de manades ; 13 mai, Royale de Saumade ; 1er juillet, concours pour la Saint-Eloi ; 5 août (fête de la Madeleine), concours ; 9 septembre, finale au sein d’une grande journée festive, tauromachique et culinaire. Raseteurs en alternance : Cadenas, Four, F. Martin, Dunan, Marquis, Chekade, Félix, J. Martin, G. Robert, Zekraoui, Auzolle. A l’Avenir, 3 juillet, 8 août, 8 septembre, finale du Maraîcher espoir et 3e Souvenir Steven-Lieballe. Et pour compléter l’offre, une journée-ferrade le 1er mai à la manade Caillan, journées à l’ancienne les mardi 3 juillet et mercredi 8 août , la journée du taureau le mardi 7 août, des taureaux jeunes le 7 septembre.

MARTINE ALIAGA
PHOTO HERVE BERNON

 

Les prix des Grands Rendez-Vous 2017

La présentation de la saison châteaurenardaise a aussi été l’occation de revenir sur les Grands Rendez-Vous du Trophée Taurin Midi Libre – La Provence 2017. Après huit courses validées et répondant à ce label à Arles, Sommières, Palavas, Vauvert, Le Grau-du-Roi (2 fois), Beaucaire, et les Saintes-Maries de la Mer, le raseteur Joachim Cadenas est déclaré vainqueur avec trois rendez-vous remportés. L’Association des grandes arènes lui a remis un chèque de 2000 €. Au niveau des taureaux, c’est le cocardier Mignon de la manade Cuillé qui se distingue. Une année exceptionnelle pour l’exemplaire de Pierre Cuillé qui, après avoir été élu Biòu d’Or pour la troisième fois, obtient le prix des Grands Rendez-Vous et également un chèque de 2 000€.

ESTEVAN

 

FFCC LE CONGRES A CHATO

Samedi 10 mars : 10 h 30, course d’école taurine.

11 h, 4e élection de la Damisello doù Casteù.

11 h 30, défilé pour la maintenance du patrimoine culturel et la promotion des traditions.

15 h, Ligue, bétail de Félix, Nicollin, Le Rousty. Raseteurs désignés par la FFCC.

Dimanche 11 mars : 9 h, salle de l’Etoile, congrès FFCC. 12 h, au MIN, apéritif. 12 h 30, repas. 15 h, 12 €, Course du Congrès avec Canio de Blatière-Bessac, Banaru du Rhône, Sultan de Lautier, Lou Guechou de La Galère, Optimus des Baumelles, Aragon de Laurent, Arrogant de Daumas. Raseteurs : Four, F. Martin, Aliaga, Marquis, Dunan, Chekade, Félix, Robert. Remise des prix en piste.

18 h, bodega Bienvenida, apéritif

************

DETAIL DES GRANDS RENDEZ-VOUS 2017

 

 

1- VENDREDI 14 AVRIL – ARLES

Bendor (Ricard) - Epervier (Cuillé) – Vaccares (Ricard) – Mignon (Cuillé) – Perroquet (Ricard) - Mustang (Cuillé) – Brusc (Ricard).

Points de bonification à Cadenas, 3 ; Zekraoui, 2 ; Favier, 1.

Meilleur raseteur du GRV : Cadenas

Meilleur taureau Trophée Rami : Mignon, manade Cuillé

 

2 – LUNDI 17 AVRIL – SOMMIERES

Royale de Saumade : Trélus – Castor – Jacob - Caruso – Scipion – Pourpier – Eos

Points de bonification à Cadenas, 2 ; Aliaga, 2 ; Cheakde, 1 ; Benafitou, 1 ; Poujol, 1.

Meilleur raseteur du GRV : Cadenas

Meilleur taureau : Pourpier, manade Saumade

 

3 – LUNDI 8 MAI – PALAVAS-LES-FLOTS

Castellas (Fabre-Mailhan) – Ubaye (Paulin) – Ulmet (Blanc) – Mignon (Cuillé) – Cupidon (Paulin) – Greco ( Saint-Antoine) – Pirate (Blatière-Bessac)

Points de bonification à Zekraoui, 3 ; I. Benafitou, 2 ; Katif, 1 ; Aliaga, 1

Meilleur raseteur du 3e GRV : Zekraoui

Meilleur taureau : Mignon, manade Cuillé

 

4 - JEUDI 25 MAI – VAUVERT

Papagai (Lagarde) – Vincent (Aubanel-Baroncelli) – Pedro (Lautier) – Ulmet (Blanc) – Optimus (Les Baumelles) – Cupidon (Paulin) – Nîmois (Fabre-Mailhan)

Points de bonification à Zekraoui, 2 ; Benafitou, 2 ; Ciacchini, 1,

J. Martin, 1.

Meilleur raseteur du 4e GRV : I. Benafitou

Pas de meilleur taureau ?

 

5 – DIMANCHE 25 JUIN – LE GRAU-DU-ROI

Royale de Saumade – Trélus – Castor – Jacob – Caruso – Scipion – Pourpier – N.415

Points de bonification à Katif, 2 ; Benafitou, 1 ; Zekraoui, 1 , Favier, 1, Cadenas, 1

Meilleur raseteur du 5e GRV : Katif

Meilleur taureau, prix Olivier-Arnaud : Scipion, manade Saumade

 

6 - DIMANCHE 23 JUILLET – BEAUCAIRE

Aramis (Saint-Antoine) – Chico (Lautier) – Sylverado (Nicollin) – Mignon (Cuillé) – Cupidon (Paulin) – Marquis (Ricard) – Artalet (Laurent).

Points de bonification à Cadenas, 2 ; Zekraoui, 2 ; F. Martin 1.

Meilleur raseteur du 5e GRV : Cadenas

Pas de meilleur taureau

 

7 – DIMANCHE 13 AOUT - LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER

Boer (Occitane) – Sylverado (Nicollin) – Serpatié (Espelly-Blanc) – Camaï (La Vidourlenque) – Massena (Cuillé) – Greco (Saint-Antoine) – Jupiter (Laurent).

Points de bonification à F. Martin, 5 ; Cadenas, 4 ; Zekraoui, 1 ; Four, 1.

Meilleur raseteur du 7e GRV : François Martin

Meilleur taureau, Souvenir Paul-Garric : Jupiter (Laurent)

 

8 – MARDI 15 AOUT – LE GRAU-DU-ROI

Aramis (Saint-Antoine) – Mesrine (Vinuesa) – Trancardel (Bon) – Cupidon (Paulin) – Galentoun (Lautier) – Scipion (Saumade) – Marengo (Vellas) – Landié (Nicollin)

Points de bonification à Zekraoui, 1 ; Cadenas, 1 ; Allouani, 1 ;

I. Benafitou, 1

Meilleur raseteur du 8e GRV : Zekraoui

Meilleur taureau, Souvenir Etienne-Mourrut : Cupidon (Paulin)

***********

Joachim Cadenas et Mignon de Cuillé
les deux récompensés au final

*************

 

 

 

22/02/2018

AUX MANADIERS

Vendredi 23 février 2018

Taureaux à classer pour les courses aux As

Trophée Taurin Midi libre – La Provence : en vue d’établir la liste des taureaux classés pour les courses du Trophée des As, les manadiers sont invités à communiquer les noms, numéros et courses aux As déjà prévues de leurs cocardiers concernés, à l’adresse mail : maliaga@midilibre.com

Renseignements : 07 81 48 50 88

08/12/2017

EVENEMENT *MANADE CUILLE A GENERAC*

Vendredi 8 décembre 2017

Le 3e Biòu d'Or de Mignon fêté

CUILLEPHCD.jpg

Des satisfactions, l'hommage à Philippe Cuillé
et beaucoup de questions

Amis et famille de la marque, amateurs, organisateurs, mais aussi manadiers, instances fédérales et du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence avaient bravé le froid pour se rendre à Générac.

manade cuillé,mignon,course camarguaise« L’an dernier, je terminais mes propos de la sorte : Beleu a l’an que ven. E ben vaqui, i sian mai, fai très cop ! Je suis aujourd’hui un manadier comblé, lucide et triste à la fois », attaquait Jean-Pierre Cuillé devant une belle chambrée en ce samedi de décembre où le Mas des Pavillons réceptionnait en l’honneur de Mignon.

Un manadier comblé disait-il, il n’en faudrait pas moins, avec cette récompense suprême remportée par le cocardier de la famille, à la carrière d’une rare longévité. Comblé également par la reconnaissance de ses pairs et par les membres de la Commission de Trophée Taurin qui « ne se trompent guère ! », insistait Aimé Hugon. Applaudissements !

manade cuillé,mignon,course camarguaiseMalgré la joie toute visible, les visages ont vite pris un autre regard, lorsque Jean-Pierre évoqua ses soucis sur l’avenir de la course camarguaise. «Inquiétudes quant à la difficulté des taureaux jeunes à franchir les étapes et à devenir des vedettes ». Ceci menant à poser certaines questions… «Est-ce la faute aux manadiers qui les font trop ou trop peu courir, aux directeurs d’arènes qui depuis 50 ans font tout pour le confort des uns et des autres, sauf pour le taureau... Est-ce celle des présidents de course qui n’ont pas les pouvoirs ou qui ne veulent pas sortir des gens qui sont néfastes au spectacle et ils sont nombreux, nous les connaissons tous ? Est-ce celle du Trophée Taurin qui pousse à la course aux points ? Est-ce celle de la Fédération qui ne dit rien ? Est-ce celle des raseteurs qui confondent souvent les arènes avec le boulodrome en passant leur après-midi à faire des carreaux ? »

manade cuillé,mignon,course camarguaiseTant de questions qui ont tilté à l’oreille du président de la FFCC Hadrien Poujol : « Nous avons 3 ans pour faire changer les choses, je ne suis pas là pour faire un concours de popularité ! Ce ne va pas plaire à tout le monde, mais ce sera comme ça ».

Tristesse et recueillement lors de l’évocation de Philippe Cuillé, homme des passions, homme de biòu qui avait débuté aux côtés de son frère comme amateur chez Henri Laurent, avec la complicité duquel l’élevage Cuillé a pu être fondé, avant de devenir directeur de diverses arènes (Arles, Nîmes, Le Grau-du-Roi, Lunel). « Les taureaux, c’était sa vie » et aujourd’hui, ce sont Pierre, Amélie, Vincent et Benjamin qui ont pris la suite au sein de l’élevage.

A Pierre de parler de Mignon… Juste pour annoncer que le cocardier comptera quatre sorties en 2018 et que ses adieux se feront « dans la mesure du possible en grande pompe, à l’image de sa carrière ». Ce dont se félicitait Frédéric Touzellier, maire de Générac, village qui, grâce à Mignon, a vu son nom porté dans les arènes de Provence et de Languedoc.

manade cuillé,mignon,course camarguaiseIl ne restait plus qu’à Aimé Hugon à prendre la parole et saluer celui pour qui ce rassemblement avait lieu par un « Bravo Mignon ! », tout en avouant qu’il faisait partie de ceux qui ne pensaient pas qu’il ferait le triplé. Rebondissant sur les précédents propos, et nostalgique un tant soit peu, Aimé évoque un film sur Gandar, vu la veille. « En piste, il y avait une nuée de raseteurs et quand le Gandar se déplaçait, personne ne courrait derrière. Pourtant chaque vedette avait son tourneur. Donc cela a existé. Aujourd’hui, tellement qu’ils sont sportifs et que l’on a modifié les arènes, on a tout fait contre les taureaux. Maintenant ce n’est pas que la faute des raseteurs, des arènes, mais vu le nombre de courses, certains taureaux n’ont rien à faire dans un spectacle payant. Je le pense sincèrement ».

Une réception sans langue de bois, ou les discussions se sont poursuivies jusqu’à tard dans l’après-midi sous un temps glacial, venté, gris et parfois neigeux et en toute convivialité.

Tout ça en l’honneur de Mignon et de la famille Cuillé.

Encore félicitations !

Texte et photos
CYRIL DANIEL

 

Encore une saison incroyable
pour un cocardier exceptionnel

MIGNON4PHCD.jpg2017. Depuis son titre de Biou de l’Avenir reçu en 2010 au Grau-du-Roi, Mignon tient l’affiche au Trophée des As. Sept ans de compétition au cours desquels ce cocardier exceptionnellement intelligent a peaufiné sa technique sans jamais perdre son altier port de tête, son physique magnifique et son moral de Seigneur. Un régal pour les chroniqueurs qui n’ont pas ménagé les superlatifs pour accompagner la saison menant Mignon à son 3e Biou d’Or.

Le 14 avril à Arles, le N.349 de la manade Cuillé entame, à 14 ans, sa temporada, se montrant « sérieux et classique ». Le 8 mai à Palavas, « il étincelle avec fougue devant Zekraoui ».Le 25 mai à Alès, « Mignon le magnifique porte le danger sur Cadenas et Aliaga ». 11 juin, à Lansargues, il « fait hésiter les blancs grâce à son intelligence de placement et sa rapidité ». Le 2 juillet à Châteaurenard, « l’approche est difficile et les rasets interminables avec Cadenas et Marignan ». Le 23 juillet à Beaucaire « Mignon fait le ménage pour gérer son terrain dans un quart d’heure de qualité ». 15 août à Mauguio c’est « l’excellence avec des anticipations féroces aux trousses de Jérôme Martin ». Et malgré une blessure qui le prive de la fête du Grau-du-Roi en septembre, le 8 octobre pour sa dernière finale du Trophée en Arles, Mignon honore son 3e titre par une « course de bon gestionnaire même si peu aidé par les blancs en ce jour ».

Au final, jamais il n’a failli, toujours il a dominé, maître en piste, noble et fier. Exceptionnel taureau de Camargue !

MARTINE ALIAGA

manade cuillé,mignon,course camarguaise

PHOTOS CYRIL DANIEL

*********************

 

11/10/2017

LES BIOU D'OR

LES BIOU D'OR

Depuis 1954, la commission du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence a élu les cocardiers suivants

1954 ROYALE DE BILHAU

1955 GANDAR - Blatière
1956 COSAQUE - Lafont
1957 REGISSEUR - Raynaud
1958 LOPEZ - Thibaud
1959 TIGRE - Laurent


1960 TIGRE - Laurent
1961 VERGEZOIS - Blatière
1962 CARAQUE - Laurent
1963 MARIO - Lafont
1964 PETIT LOULOU - Aubanel
1965 LOUSTIC - Laurent
1966 LOUSTIC - Laurent
1967 LOUSTIC - Laurent  et CAILAREN - Lafont
1968 GALAPIAN - Guillierme
1969 RAMI - Fabre-Mailhan


1970 VERGEZOIS - Blatière
1971 RAMI - Fabre-Mailhan
1972 JOINVILLE - Lafont
1973 DUR - Blatière
1974 GARDON - Laurent
1975 DUC - Languedoc
1976 GOYA - Laurent
1977 VENTADOUR - Lafont
1978 RINGO - Blatière
1979 VENTADOUR - Lafont


1980 PASCALET - Rébuffat
1981 ROUSSET - Cuillé
1982 ROUSSET - Cuillé
1983 SEGREN - Guillierme
1984 SAMOURAÏ - Saumade
1985 FIDELIO - Laurent
1986 FURET - Lafont
1987 FILOU - Laurent
1988 BARRAIE - Lafont
1989 BARRAIE - Lafont


1990 BANCO - Laurent
1991 SANGAR - Janin
1992 BARRAIE - Lafont
1993 PRESIDENT - Saumade
1994 PRESIDENT - Saumade
1995 MOURVEN - Blatière
1996 DALTON - Joncas
1997 RUBIS - Laurent
1998 MUSCADET - Rouquette
1999 TRISTAN - Saumade


2000 PYTHAGORE - Cuillé
2001 TRISTAN - Saumade
2002 VIRAT - Nicollin
2003 SCAMANDRE - Boch
2004 VIRAT - Nicollin
2005 CAMARINA - Chauvet
2006 MATHIS - Lautier
2007 CAMARINA - Chauvet
2008 CAMARINA - Chauvet
2009 PASTEUR - Fabre-Mailhan


2010 GUEPARD - Cuillé
2011 GARLAN - Les Baumelles
2012 GARLAN - Les Baumelles
2013 RATIS - Raynaud
2014 GARLAN - Les Baumelles
2015 MIGNON - Cuillé
2016 MIGNON - Cuillé
2017 MIGNON - Cuillé

09/10/2017

ARLES *Finale du Trophée des As*

arles,finale,course camarguaise,zekraoui,mignon,trancardel,aioros

Course du dimanche 8 octobre 2017

Duo Zekraoui - Marignan

arles,finale,course camarguaise,zekraoui,mignon,trancardel,aioros

Zekraoui - Aioros

Sous le magnifique soleil presque estival, le public s’est déplacé en nombre une fois encore pour célébrer ses héros de la saison et partager l'amour des traditions. Et les cavalières des Ecuries de Faustine, les Arlésiennes, la Reine d’Arles Naïs Lesbros et ses demoiselles d’honneur attestent de la vitalité de coutumes que la peña La Gardounenque enflamme de ses accents.

Après la présentation des sept manadiers, douze raseteurs défilaient à la capelado plus un treizième - invité d’honneur - pour qui ce jour marquait sa dernière course aux As (mais pas la fin de sa carrière). Benjamin Villard tenait à une ultime participation avec l’élite dans sa ville d’Arles. Belle motivation pour ce raseteur, peu épargné par les blessures, et qui mit toujours un point d’honneur à faire briller les taureaux et régaler le public. C’est un peu ce panache-là qui a manqué, hier, en Arles aux hommes en blanc pour enflammer les gradins.

Brouillons, peu coordonnés et souvent mal servis par les tourneurs, hormis Zekraoui et Marignan qui ont assuré selon leur rang, les raseteurs sont restés « en dedans ». Malgré ce, l’entame de la course fut sérieuse. Boer toujours aussi méchant même si moins tranchant. Aïoros dominateur, dangereux jusqu’à méchamment bousculer Marignan, et gardant ses ficelles à 2000 €. Trancardel, vaillant et brillant qui, avec une voix de plus qu’Aïoros, fait pencher le vote de la commission du Trophée Taurin et recueille le prix du meilleur cocardier de la finale.

Mignon, lui, avec sa prestance naturelle, et sa gestion intuitive de la piste, honore sa devise sans atteindre - et peu aidé des hommes - son haut niveau habituel. Lebrau subit une attaque débridée et se montre courageux devant des blancs acharnés. Les mauvais rasets sur Cupidon mécontentent le public, alors que le cocardier réagit de la plus belle des manières dès lors qu’on le laisse se placer et finir aux planches. Quand à Absolut, ses embardées « ricardiennes » animent le final. La remise des prix, avec la pompe des grands jours, venant conclure de belle manière.

Voilà le 66e Trophée Taurin Midi Libre - La Provence est terminé. Chaque finale est différente, celle-ci fut honorable.

MARTINE ALIAGA

 

POINTS - PRIX

Trophée des As : Zekraoui, 28,5 points ; Marignan, 25,5 ; Ciacchini, 13,5 ; Chekade, 12 ; Aliaga, 4,5 ; J. Martin, 6 ; Four, Allam, 3.

Palmarès du 66e Trophée des As : 1er Youssef Zekraoui, 592,5 points ; 2e Vincent Marignan, 555 ; 3e Joachim Cadenas 522 ; 4e Zakaria Katif, 435 ; 5e Jérémy Ciachini, 367.

Biou d’Or : Mignon (Cuillé)

Meilleur taureau de la finale : Trancardel (Bon)

Meilleur animateur : Youssef Zekraoui

SAVOIR

Entrée : 3/4 d’arène. Présidence : Joris Alvarez.

Raseteurs droitiers : Katif, Villard, Ciacchini, Chekade, Marignan.

Gauchers : Favier, Ouffe, Four, J.Martin, Zekraoui, Errik, Aliaga, Allam.

Tourneurs : Moulin, Lopez, Estève, Beaujard, Fouque.

*************

▼ Aioros - excellent - menace Vincent Marignan

arles,finale,course camarguaise,zekraoui,mignon,trancardel,aioros

arles,finale,course camarguaise,zekraoui,mignon,trancardel,aioros

arles,finale,course camarguaise,zekraoui,mignon,trancardel,aioros

▼ Trancardel - Youssef Zekraoui

arles,finale,course camarguaise,zekraoui,mignon,trancardel,aioros

▼ Trancardel - Bastien Four

arles,finale,course camarguaise,zekraoui,mignon,trancardel,aioros

▼ Mignon - Ciacchini

 

arles,finale,course camarguaise,zekraoui,mignon,trancardel,aioros

▼  Cupidon sur Ciacchini

arles,finale,course camarguaise,zekraoui,mignon,trancardel,aioros

▼ Absolut sur Zekraoui

arles,finale,course camarguaise,zekraoui,mignon,trancardel,aioros

*****************************

 

 

 

06/10/2017

CLASSEMENT DES RASETEURS TROPHEE DES AS

LOGOTT.jpg

Parution dans les quotidiens Midi Libre et La Provence
du vendredi 6 octobre

TROPHEE DES AS

GROUPE 1

1. ZEKRAOUI Youssef (G)* 573,5
2. MARIGNAN Vincent (D)* 541,5
3. CADENAS Joachim (D) 522
4. KATIF Ziko (D)* 432
5. CIACCHINI Jérémy (D)* 362,5
6. BENAFITOU Iliass (D)* 348,5
7. ERRIK Radouane (G)* 270,5
8. FOUR Bastien (G) 269,5
9. FAVIER Maxime (G) 267
10. ALIAGA Jérémy (G)* 257,5
11. CHEKADE Amine (D) 185
12. MARTIN Jérôme (G) 156
13. ALLAM Fayssal (G) 148
14. OUFFE Julien (G) 147
15. MARTIN François (D) 118,5
16. AYME Anthony (D) 116
17. BOUHARGANE Jamel (G) 94,5
18. POUJOL Hadrien (G) 81,5
19. RASSIR Sofiane (G) 76,5
20. DUNAN Stephane (D) 70
21. AUZOLLE Loïc (D) 67
22. BELGOURARI Mehdi (D) 66
23. ALLOUANI Sabri (D) 58
24. FAURE Lucas (D) 42
25. GROS Romain (D) 34
25. MARQUIS Rudy (G) 34
27. SOLER Jeremy (D) 33,5
28. VILLARD Benjamin (D) 29
29. BRUSCHET Romain (D) 17

L’astérisque en face de certains noms signale que ces raseteurs ont passé les 30 courses durant la saison.